La singularité française dans la direction d’école primaire : quels héritages ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

L’Edubref n°19, intitulé « La direction d’école : quels héritages ? », examine cette question en explorant l’évolution de la fonction de direction depuis le XIXe siècle. Il met en lumière comment le rôle des directeurs et directrices d’école s’est transformé tout en restant fidèle à un principe fondateur : celui d’être « un pair parmi ses pairs ».

La loi Goblet de 1886 a marqué un tournant en établissant le statut de directeur·rice d’école, leur confiant non seulement la gestion de l’école mais aussi la tutelle des enseignant·es moins expérimenté·es. Cet acte a posé les bases de la fonction de direction telle que nous la connaissons aujourd’hui.
Au fil du temps, les rôles des directeurs et directrices d’école ont connu une transformation progressive, orientée vers un pilotage pédagogique plus affirmé. Depuis l’introduction du conseil des maîtres en 1908 jusqu’à la loi Rilhac de 2021, en passant par la loi d’orientation de 1989, cette évolution a intégré la conception et la réalisation de projets éducatifs, tout en favorisant les collaborations et les partenariats avec les différents membres de la communauté éducative. La loi Rilhac a finalement consacré cette évolution en attribuant aux directeurs et directrices une autorité fonctionnelle.Edubref n°19

L’Edubref n°19 invite ainsi à explorer les méandres historiques de la direction d’école en France et à comprendre les défis actuels de cette fonction à la croisée des chemins, entre tradition et mutations.

Pour télécharger l’Edubref n°19 cliquez ici !  ou sur l’image

Le travail des cadres : transformations, accompagnement et développement professionnel

La journée d’études « former les cadres à partir du travail réel. Des ressources et des outils pour développer les métiers de l’encadrement » aura lieu le jeudi 27 avril 2023 à l’Institut français de l’éducation. Elle permettra aux acteurs et actrices de la formation institutionnelle de découvrir NéopassCadres, plateforme de ressources de vidéoformation à destination des personnel·les de direction et d’inspection en éducation. Cet événement offre l’occasion de faire le point sur une partie des travaux de recherches mobilisés par l’équipe de conception de cette nouvelle plateforme du programme Néopass (Ria, 2022).
Bref tour d’horizon donc :
– des métiers de l’encadrement éducatif et de leurs transformations contemporaines,
– du travail des cadres novices et de celui des professionnel·les qui accompagnent leur entrée dans le métier,
– et de l’essor de la vidéoformation (Flavier, 2021 ; Gaudin, 2015) au service du développement professionnel des pilotes, acteurs et actrices clés des systèmes éducatifs. Continuer la lecture de « Le travail des cadres : transformations, accompagnement et développement professionnel »

Le pilotage en éducation : un concept à définir

Dans un récent numéro des Dossiers des sciences de l’éducation, portant sur le thème « politiques d’éducation : l’ère du pilotage ? », Xavier Pons, sociologue de l’action publique, membre du laboratoire Lirtes et professeur des universités (Université Paris-Est Créteil), revient sur une métaphore « massivement utilisée par des élites administratives et les gouvernants » (Pons, 2021, p. 15) : le pilotage. Une « catégorie d’action publique » finalement pas si simple à aborder en recherche, car elle pose la question de savoir s’il s’agit aussi d’une « catégorie d’analyse scientifique». X. Pons a donc analysé 61 publications de recherche écrites en français, publiées entre 1993 et 2020, et qui utilisent explicitement cette notion. Cette revue de littérature lui a permis de dégager trois approches du pilotage en éducation, qu’il nomme la « boite noire », le « modèle normatif » et l’« objet empirique ». Continuer la lecture de « Le pilotage en éducation : un concept à définir »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search