Mai 68 : un « moment » qui a impacté l’éducation, à Lyon, comme ailleurs !

Fin octobre dernier, le « moment 68 », pour reprendre l’expression de Michèle Zancarini-Fournel, était à l’honneur à Lyon dans un colloque co-organisé par les laboratoires ECP, Larhra et Triangle, à l’initiative d’Yves Verneuil.

Acteurs de l’époque, chercheurs et étudiants d’aujourd’hui se sont ainsi retrouvés pour deux jours à l’université Lyon 2, pour échanger sur  « Le moment 68 à Lyon en milieu scolaire, universitaire et éducatif : contestations, mutations, résistances, trajectoires ».

Affichés comme inscrits dans la continuité du colloque de juin 2017 sur « La forme scolaire prisonnière de son succès », ces deux jours ont constitué également un « moment » un peu à part, riche de rencontres multiples, émaillées d’analyses historiques et de témoignages. Un moment consacré aux institutions éducatives, secondaires et supérieures, publiques et privées, de l’enseignement général à l’enseignement professionnel, en passant par l’enseignement spécialisé.

Le balayage proposé, centré sur le contexte lyonnais, deuxième plus gros pôle universitaire de France à la fin des années 1960, s’est avéré assez large donc. Quelques panneaux issus de l’exposition montée par la BM de Lyon lors du 40e anniversaire des événements (cf. L’intelligence d’une ville : Mai 68 à Lyon) sont opportunément venus illustrer ces rencontres.

Voici quelques clés de lecture, sans aucune prétention à l’exhaustivité. Continuer la lecture de Mai 68 : un « moment » qui a impacté l’éducation, à Lyon, comme ailleurs ! 

Recherche et éducation : que dit le prescrit ? (2/2)

Le premier des deux billets consacrés à la question « Recherche et éducation : que dit le prescrit ? (1/2) » a mis en évidence quelques lignes de force au sujet de la façon dont les recherches en éducation sont actuellement prises en compte dans différents textes officiels qui orientent en France l’action des professionnels. Ce second billet revient de façon plus précise sur ces pistes  de lecture dans les textes concernant successivement le corps enseignant – et dans ce cadre certaines missions des personnels d’inspection -, les formateurs et formatrices, enfin les enseignants-chercheurs. Selon les textes en vigueur, tous ces métiers se retrouvent confrontés à l’articulation de leurs conceptions et de leurs pratiques de la recherche en éducation dans le cadre des ESPÉ. Continuer la lecture de Recherche et éducation : que dit le prescrit ? (2/2) 

Recherche et éducation : que dit le prescrit ? (1/2)

Une fois n’est pas coutume, la question « Que dit la recherche ? » fait place aujourd’hui à une réflexion sur les liens entre recherches et pratiques en éducation au regard de ce que différents textes officiels (référentiels, circulaires, etc. ) prescrivent aux acteurs et actrices du système éducatif français. Les métiers, fonctions, missions et statuts de ces professionnels ont durant la dernière décennie été souvent renouvelés par de nombreux documents institutionnels. Ces textes contiennent divers attendus pouvant guider le rapport des professionnels à la recherche, même s’ils sont peu diserts sur les moyens d’appliquer ces prescriptions et que ces dernières ne sont pas toujours explicites ou détaillées. Alors que le ministère envisage une refonte de l’ESENESR en un institut des hautes études de l’éducation et de la formation de l’éducation nationale ainsi qu’une nouvelle réforme de la formation des enseignants, et en écho à la session 1 de la formation « mobiliser la recherche pour remplir une fonction de passeur en éducation » qui s’est tenue le mois dernier, il peut être utile de revenir sur ces textes, qui traduisent des conceptions ou idées dominantes sur ce que l’institution considère à un moment donné comme la norme désirable en matière d’intégration des recherches dans les pratiques éducatives. Continuer la lecture de Recherche et éducation : que dit le prescrit ? (1/2) 

Que se passe-t-il chez les passeur.e.s ? Retour sur notre formation

Le développement des relations entre la recherche et le monde éducatif nécessite de plus en plus l’intervention de professionnels de la médiation, souvent appelés « passeur.e.s », qui doivent intégrer savoirs d’expérience et savoirs scientifiques dans une perspective opérationnelle. Pour les passeur.e.s, l’enjeu est à la fois de montrer l’intérêt des recherches sur les pratiques d’enseignement aux praticien.ne.s et de donner de la légitimité aux savoirs et préoccupations de ces praticien.ne.s dans le monde de la recherche.

Après une première édition en 2017, L’IFÉ propose une « saison 2 » de formation sur l’année 2018-2019, intitulée « Mobiliser la recherche pour remplir une fonction de passeurs en éducation » et amendée en fonction de l’expérience de l’année passée. La formation est organisée en deux sessions complémentaires, dont la première s’est déroulée les 15 et 16 octobre derniers (2018).

Baignée dans le milieu de l’éducation par ma famille et très intéressée par les liens à construire entre les acteurs éducatifs et les sciences sociales, j’ai été stagiaire au Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) et à la Direction des Affaires scolaires de la ville de Paris (DASCO), avant d’avoir une réponse positive à ma candidature spontanée à l’IFÉ. Me voilà donc en stage pour trois mois au sein du service Veille & Analyses de l’Institut français de l’éducation. À ce titre, j’ai assisté à cette première session de formation et en ai dressé un bilan à la fin des deux jours. Je vous propose une synthèse de ce qu’il me semble intéressant d’en retenir – un regard subjectif donc, et nécessairement non exhaustif. Continuer la lecture de Que se passe-t-il chez les passeur.e.s ? Retour sur notre formation 

1968-2018 : 50 ans de réforme à l’université

La série Édubref lancée par le service Veille et analyses de l’IFÉ au printemps dernier s’enrichit d’un nouveau numéro, le premier sur l’enseignement supérieur, dédié aux principales réformes qui ont marqué la vie des universités depuis 50 ans.

 

télécharger édubref "1968-2018 : 50 ans de réforme à l'université"

Sont ainsi présentés chronologiquement les apports des lois Faure et Savary, les changements impulsés par la contractualisation entre l’État et les établissements d’enseignement supérieur et par l’entrée dans l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Les jalons posés dans la dernière décennie pour encourager des gouvernances plus autonomes (loi Pécresse) et pour opérationnaliser les regroupements territoriaux (loi Fioraso) sont également mis en évidence, avant que soient évoquées les réformes récentes ou en cours, prises sous le ministère Vidal. 

 

Les deux précédents Édubrefs, pour rappel, traitaient respectivement du curriculum (D’où viennent les programmes scolaires ?) et de l’accompagnement scolaire (Comment accompagner l’apprentissage des élèves ?).

 

Télécharger Édubref : 1968-2018 : 50 ans de réforme à l’université

Participez à une enquête de recherche sur les réseaux d’apprentissages professionnels

L’Institut français de l’éducation (Ifé – École normale supérieure de Lyon) lance une enquête exploratoire auprès d’établissements d’enseignement, du primaire et du secondaire intitulée Réseaux et Communautés d’Apprentissage Professionnels (RÉCAP).

Cette enquête a pour objectif :

• de mieux connaître les habitudes de travail collaboratives des équipes éducatives (enseignant.e.s, personnels d’encadrement et d’accompagnement) ;

• de mieux comprendre la constitution de réseaux sociaux professionnels ou « communauté d’apprentissage professionnelles » (CAP) ;

• de mieux cerner les attentes des personnels éducatifs vis-à-vis des résultats issus de la recherche et d’interroger la possibilité des les intégrer dans leurs pratiques éducatives.

Deux supports de communication sont téléchargeables en bas de cet article.

Culture commune des enseignant.e.s d’école et de collège : quelle réalité ?

Dans son activité de veille, notre service a à cœur de mettre en lumière le travail de jeunes chercheur.e.s , de plusieurs manières : en rendant compte de leurs travaux, aux côtés de ceux de leurs collègues plus installés, dans nos Dossiers de veille thématiques, mais aussi sur ce blog à l’occasion d’un compte-rendu de colloque , en les sollicitant pour des interventions dans Entretiens Ferdinand Buisson, ou plus simplement en les invitant à s’inscrire sur l’annuaire éduObs pour assurer une plus grande visibilité à leurs travaux. Une rubrique du site (dont je m’occupe plus particulièrement) est également consacrée à la recension des thèses récemment soutenues dans le domaine de l’éducation et de la formation. Toutes les deux semaines, 4 à 6 thèses environ – pour la plupart accessibles en libre accès – sont signalées.

Parce que je suis en train de travailler à un futur dossier consacré à la formation des enseignant.e.s, mon attention s’est portée plus particulièrement ce mois-ci sur une thèse récente consacrée à la question de la réalité de la culture professionnelle commune des enseignant.e.s, et de son impact sur le travail entre professeur.e.s des écoles et des collèges. L’auteure, Virginie Volf, a travaillé au sein du laboratoire CeDS (Culture et diffusion des savoirs) à l’université de Bordeaux, où elle a confronté les injonctions à créer une culture pédagogique commune et la réalité de celle-ci, presque 30 ans après la création des Instituts de formation des maitres, dont l’objectif affiché était de créer cette culture commune, et alors que sa nécessité est encore invoquée en 2013 dans le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation : « tous les personnels concourent à des objectifs communs et peuvent ainsi se référer à une culture commune d’une profession dont l’identité se constitue à partir de la reconnaissance de l’ensemble de ses membres ».  Continuer la lecture de Culture commune des enseignant.e.s d’école et de collège : quelle réalité ? 

La direction d’école : quelle(s) recherche(s) !?

Une fois n’est pas coutume, les directeurs et directrices d’écoles maternelles, élémentaires et primaires sont en cette rentrée scolaire (un peu) plus sous le feu des projecteurs qu’à l’accoutumée : communication suite à une mission parlementaire « flash », réflexion à l’ordre du jour de l’agenda social du Ministère de l’Éducation nationale et de celui de différentes organisations syndicales.

Le moment semblait donc opportun pour proposer un état des lieux des recherches portant prioritairement sur la direction d’école et les enseignant.e.s en charge de cette fonction, ces travaux apparaissant par ailleurs comme peu mobilisés dans le discours des différents acteurs.

Continuer la lecture de La direction d’école : quelle(s) recherche(s) !? 

Formation et accompagnement pédagogiques à l’université d’Uppsala : quelle organisation ?

Mon récent séjour à l’université d’Uppsala en Suède s’est concentré sur la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, et m’a fourni l’occasion d’examiner les lignes directrices visant à normaliser les pratiques, d’appréhender la définition opérationnelle des compétences pour enseigner et de m’intéresser à la dimension organisationnelle, sujet de ce 3e billet.

Une division rattachée à la gouvernance, 3 missions principales

Par dimension organisationnelle, j’entends la manière dont est structurée la Division pour l’amélioration de la qualité (DAQ), les missions dont elle est investie, les activités qu’elle conduit réellement et les ressources dont elle dispose, en particulier les profils des personnes impliquées. À l’heure où les SUP (services universitaires de pédagogie) semblent avoir le vent en poupe en France, positionner la problématique de la formation et de l’accompagnement des enseignants dans un cadre comparé élargi permet nécessairement de prendre un peu de hauteur par rapport aux débats hexagonaux.

La DAQ a été créée en octobre 2015. D’abord divisée en deux unités, elle en compte trois aujourd’hui :

  • l’Unité pour l’enseignement et l’apprentissage universitaire (UEA, celle qui m’a formellement accueillie durant ce séjour),
  • l’Unité pour la qualité et l’évaluation (UQE),
  • et plus récemment l’Unité pour l’évolution de la carrière académique.

Continuer la lecture de Formation et accompagnement pédagogiques à l’université d’Uppsala : quelle organisation ? 

De quelques communautés en éducation

Dans le cadre des recherches pour le dossier de veille sur le travail collectif enseignant, j’ai rencontré à maintes reprises le concept de communauté. J’ai eu envie d’approfondir ce que recouvrait ce terme qui sonnait de façon un peu exotique à mes oreilles de praticienne de l’éducation. Ce sera l’objet (d’au moins) deux billets d’Eduveille. Je vous propose pour cette semaine de rentrée un voyage au pays des PLC. Un prochain billet sera l’occasion d’aborder les liens entre communautés et créations de savoirs.

Une multiplicité d’expressions et des réseaux en construction 

En éducation, les communautés de pratique et les communautés professionnelles « sont des groupes de professionnel.le.s, à l’intérieur ou en dehors d’un établissement scolaire, qui réalisent des apprentissages situés, en action et à partir de l’action » (Gibert, 2108).

Avec diverses acceptions, les appellations de communauté traversent la littérature internationale, comme en témoignent quelques expressions moissonnées au fil des lectures : communautés de pratiques, community of practice, communauté d’apprentissage professionnel, communautés professionnelles d’apprentissage et professional learning communities, teacher community, professional teacher community, educational community, communauté apprenante, établissement apprenant, établissements formateur, cooperative learning community, collaborative learning community, litteracy learning community, global urban learning community, situated learning communities in CoP, , action research learning community, communautés de recherche, communautés d’apprentissage et de recherche… et en lien avec l’utilisation d’internet, les networked learning communities, les VLC ou virtual learning communities, network improved communities.

Continuer la lecture de De quelques communautés en éducation