Archives par mot-clé : interdisciplinarité

Les projets à l’école : à quelles conditions favorisent-ils l’apprentissage ?

La série Édubref, lancée par l’équipe Veille & analyses de l’IFÉ au printemps 2018, propose en 4 pages une lecture très condensée des apports des recherches sur des questions éducatives. Ce dernier numéro d’octobre 2019 est centré sur l’apprentissage par projet et sa mise en œuvre en classe.

You will discover the first Edubref in English at the end of this page.

 

Alors que le « mode projet » est une mode en soi, ce nouvel Edubref se penche sur le processus d’apprentissage des élèves ou des étudiantes[1] lorsqu’elles réalisent un projet en classe. Faut-il leur laisser tout chercher elles-mêmes ? Faut-il les guider le plus possible ? Apprennent-elles vraiment des contenus et développent-elles des compétences pour tous les projets réalisés ?

Pour les professionnelles de l’éducation, les projets pédagogiques sont encouragés et réalisés depuis plusieurs décennies, mais reposent le plus souvent sur l’engagement de certaines enseignantes qui doivent tout construire de A à Z. En effet, l’organisation scolaire centrée sur l’aspect disciplinaire et la pression des examens ne laissent pas toujours, selon une idée répandue, le « loisir » de faire des projets.

C’est pour étudier ce qui pousse les enseignantes et les établissements à pratiquer malgré tout ce « loisir » que le projet Erasmus+ Cross-curricular Teaching (CROSSCUT) a été lancé en 2016. S’intéressant à la thématique plus large de l’interdisciplinarité, il étudie les freins et les leviers dans la mise en place de différentes pratiques interdisciplinaires, dont les projets, et propose une formation aux enseignantes du secondaire. Il est évoqué dans cet Edubref.

Télécharger Edubref : Les projets à l’école : à quelles conditions favorisent-ils l’apprentissage ?

 

 

Download Edubref in English : Projects at school: What conditions foster learning?

 

 
Note

[1] L’utilisation du genre féminin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

 

Un cours en ligne à tester pour accompagner les collectifs enseignants

À l’initiative du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) et de l’IFÉ-ENS de Lyon, et suite à une première journée autour de l’interdisciplinarité organisée en novembre 2017, une journée d’échanges autour du travail collectif enseignant a présenté les dernières avancées du projet « Cross-curricular Teaching » (CROSSCUT) aux enseignant.e.s français.e.s et aux personnels de direction impliqué.e.s dans le projet, ainsi qu’à des membres des CARDIE (Cellules académiques de recherche, développement, innovation, expérimentation) et de Canopé, et notamment la version pilote du cours en ligne issu du projet (https://crosscut.uab.pt/courses/course-v1:CrosscutProject+000+000/course/).

Les tables rondes, les présentations du projet et les exemples de travaux de recherche, ainsi que les échanges qui ont suivi se sont centrés sur les difficultés à instaurer une dimension collective dans les établissements et les leviers éventuels que les équipes peuvent utiliser. L’importance de l’accompagnement des collectifs enseignants à l’intérieur même des établissements a été une question centrale, aussi bien pour les enseignant.e.s que pour les personnels de direction, moins formé.e.s à l’animation d’un collectif autour de projets qu’à la formalisation de ces projets. Une des propositions de la journée serait d’inscrire des formations suivies et régulières (par exemple sous la forme de formations d’initiative locale) dans une sorte de plan de formation interne à l’établissement pour consolider ces collectifs émergents.

Pour accéder au compte-rendu de cette journée : http://ife.ens-lyon.fr/ife/partenariat/international/programmes-et-projets/crosscut/compte-rendu_journee-echanges_crosscut_15-mai-2019

Participez vous aussi au test du cours en ligne CROSSCUT

Le cours en ligne CROSSCUT est en phase de test, en anglais (la version finale est prévue en français) jusqu’au 5 JUIN : https://crosscut.uab.pt/courses/course-v1:CrosscutProject+000+000/course/ . Nous vous invitons à participer en tant qu’enseignant.e ou personnel de direction à cette phase de test en renseignant le questionnaire de début de cours, en vous inscrivant sur la plateforme, en participant aux activités des modules et aux auto-évaluations que vous souhaitez. Il n’y a pas d’ordre de préférences pour les modules, qui sont à la carte. Si vous ne disposez pas de beaucoup de temps, n’hésitez pas à ne tester qu’un seul module.

Pour nous aider à améliorer l’ensemble de ce cours, même si vous n’avez pas suivi l’ensemble des modules proposés, nous vous remercions de remplir le questionnaire final situé à la fin du cours (en anglais ou en français) ou via le lien suivant (en français).

Pour plus d’information, voir le site de l’IFÉ-ENS de Lyon.



CHANGEMENT DE DATE : Journée d’échanges le 15 mai 2019 à l’IFÉ-ENS de Lyon : “Dynamique collective et pratiques pédagogiques”

ATTENTION : Changement de date pour cette journée d’échanges autour du projet CROSSCUT : elle aura lieu le mercredi 15 mai 2019 et non le 3 avril.

Le projet Erasmus+ CROSSCUT (Cross-curricular Teaching, 2016-2019) aborde à travers l’étude des pratiques interdisciplinaires des enseignants d’autres problématiques plus larges auxquelles les établissements scolaires font actuellement face : comment entrainer les enseignant.e.s dans une dynamique collective centrée sur l’apprentissage des élèves ? Quel changement de pratiques enseignantes cela suppose ? Quel type de formation proposer pour accompagner les enseignant.e.s dans la mise en place de projets, notamment interdisciplinaires ? Comment organiser l’enseignement des savoirs complexes à l’échelle de l’établissement ? Comment capitaliser les effets des projets interdisciplinaires réussis, et avec quels outils ?

Le cours en ligne issu de ce projet CROSSCUT est en phase de finalisation. Il est destiné à former les enseignants à des pratiques davantage ouvertes à l’interdisciplinarité. Nous sommes ravis de vous inviter à le découvrir à l’occasion d’une journée d’échanges autour du thème du travail collectif dans l’établissement, qui aura lieu :

le mercredi 15 mai 2019 de 9h à 16h

à l’Institut français de l’Éducation – ENS de Lyon

19 allée de Fontenay
69007 Lyon

Lire la suite

Des disciplines universitaires décomposées ou recomposées ?

Le point de départ du Dossier de veille de l’IFÉ de novembre était une analyse des transformations de l’offre de formation supérieure à la lumière des disciplines. Il s’agissait de sortir des approches pédagogiques transversales qui ont dominé nos précédentes analyses pour entrer dans les univers disciplinaires, comprendre ce qui détermine les évolutions curriculaires à l’échelle des disciplines, ce qui distingue les approches pédagogiques en histoire, de celles de gestion ou de celles de physique… Or le travail de collecte de la preuve empirique s’est avéré ardu : peu de recherches introspectives permettent de monter en généralité sur ces questions… Les publications en médecine et en ingénierie, nombreuses en langue anglaise, génèrent une appréhension « dispersée » parce qu’internationale, qui oblige à évacuer les contextes, à ne pas prendre en considération les dynamiques locales, intra ou inter-établissements, dont on sait l’importance qu’elles revêtent dans la variation des pratiques. Pour que le détour par l’international ne soit pas une fin en soi mais un moyen de mieux comprendre ce qui fait la force ou la faiblesse de notre propre système éducatif, il nous est apparu opportun d’explorer le statut de ces disciplines dans l’université d’aujourd’hui, et les tensions nouvelles entre logiques disciplinaires et logiques institutionnelles. Continuer la lecture de Des disciplines universitaires décomposées ou recomposées ?

L’interdisciplinarité au secondaire ? Tour d’horizon des pratiques européennes

C’est en septembre 2016 que le projet CROSSCUT (“Cross-curricular Teaching”) a démarré, à l’initiative du CIEP (Centre international d’études pédagogiques) de Sèvres et en partenariat avec l’Institut français de l’Éducation – ENS de Lyon. Il s’agit d’un projet européen Erasmus+ (2016-2019) qui explore les pratiques interdisciplinaires des enseignant.e.s du secondaire et qui a commencé par une enquête de terrain.

Les résultats de cette enquête européenne ont été collectés et mis en forme par le laboratoire de recherche danois LSUL de la Syddansk Universitet. Vous trouverez la traduction de ce rapport en ligne sur le site de l’IFE.

Continuer la lecture de L’interdisciplinarité au secondaire ? Tour d’horizon des pratiques européennes

De la fabrication de l’interdisciplinarité à sa généralisation

photo-masterclass-interdis
Mardi 13 septembre au soir se tenait un événement un peu particulier à la cité des sciences et de l’industrie, auquel j’ai participé : la masterclass « Fabriquer l’interdisciplinarité », organisée par le Lab School Network. Cette masterclass sera suivie d’un hackathon les 17 et 18 septembre sur la même thématique.
Une table ronde animée par Louise Tourret (France Culture) a débuté la masterclass, avec François Taddei, Emmanuel Saint-Fuscien et moi-même. Dans le public, des enseignants bien sûr, mais aussi des étudiants, des chercheurs, des comédiens… Commençant la table ronde par l’interdisciplinarité à l’école, j’ai tenté d’apporter des explications aux polémiques soulevées par la dernière réforme du collège, et notamment par les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI).

Continuer la lecture de De la fabrication de l’interdisciplinarité à sa généralisation

A la recherche d’une Science pour l’éducation

A l’occasion d’un article hagiographique sur Céline Alvarez, on a pu lire récemment, dans un magazine bien connu dans le monde éducatif, la phrase suivante : « Les neurosciences sont les seules à pouvoir nous renseigner sur la complexité de l’être humain » ( «Le cerveau d’un enfant varie selon la pédagogie qu’on lui applique », Lorraine Rossignol, Télérama, 19 février 2016).

Dans son simplisme grotesque, l’affirmation a suscité quelques vives réactions de lecteurs, mais la plupart des professionnels de l’éducation se sont contentés de réactions narquoises. Sur le fond, elle ne fait pourtant que caricaturer ce que l’on entend parfois, y compris dans certaines institutions de l’éducation nationale.

C’est un mouvement qui évoque le ressac : l’agenda médiatique ou politique est régulièrement saisi par telle ou telle personnalité qui invoque l’urgence de donner une base scientifique aux pratiques éducatives.

Cela évoque souvent une réplique de (mauvais) boulevard :

  • Sur un ton expert indigné : « comment est-il possible qu’à notre époque on ne se décide pas à enfin utiliser les acquis de la science pour enseigner !? » ;
  • Sur un ton politique exaspéré : « il faut en finir avec l’idéologie et enfin appliquer dans les salles de classe les méthodes appuyées sur des vrais sciences » ;
  • Sur un ton universitaire sarcastique : « il faudra m’expliquer pourquoi on ne pourrait pas appliquer à l’éducation les protocoles scientifiques qui ont fait leur preuve dans les autres domaines » ;
  • Sur un ton journalistique: «  de nouvelles recherches capitales pour l’éducation de nos enfants sont pourtant ignorées par le système académique ! ».

Continuer la lecture de A la recherche d’une Science pour l’éducation

Tentons de faire court sur l’interdisciplinarité

Photo Essentiel

Dans le contexte de la réforme du collège, le service Veille & Analyses propose un document court, « L’utilisation de l’interdisciplinarité dans le secondaire », qui reprend l’essentiel des résultats de recherche sur une question d’actualité, l’interdisciplinarité.

Vous vous demandez pourquoi ce sujet cristallise tant les tensions ? Comment est-il abordé dans les autres pays ? Comment faire pour mener un projet dans le cadre des futurs enseignements pratiques interdisciplinaires ? Nous espérons que vous pourrez trouver dans ce document quelques pistes de réflexion pour alimenter vos pratiques ou simplement approfondir la question.

Ce document est disponible sur notre blog Edupass : http://edupass.hypotheses.org/929. Vous pouvez également vous reporter au Dossier de veille n° 100 de mars 2015 : « Éduquer au-delà des frontières disciplinaires ».

Didactique(s) et sciences humaines et sociales : et si on se causait ?

Le 17 novembre dernier, l’Association pour les recherches comparatives en didactique (ARCD) a organisé une journée d’étude autour de la thématique : « Didactique(s) : quel dialogue au sein des sciences de l’homme et de la société ».

Les tentatives de dialogue mais aussi les distances de communication ont été discutées par les intervenants, dans des domaines tels que la didactique des sciences et des technologies (Maryline Coquidé), la didactique du français et les sciences du langage (Ekaterina Bulea-Bronckart), l’approche anthropologique en didactique (Marie-Pierre Chopin), la philosophie (Henri Go) ou la sociologie (Philippe Losego). Chantal Amade-Escot et Marie Toullec-Théry ont réagi aux diverses interventions.

Un colloque organisé en 2012 par la Haute école pédagogique du canton de Vaud « Sociologie(s) et didactique(s) : vers une transgression des frontières » avait déjà évoqué les relations difficiles en termes de pratiques (socialement différenciées), de manière d’aborder les controverses, du rapport entre savoirs et savoirs disciplinaires de la part des enseignants. Cette analyse comparative entre sociologie et didactique posait l’argument suivant : « Longtemps, la sociologie a traité l’école comme une sorte de boîte noire en négligeant les processus d’apprentissage. Les didactiques, quant à elles, se sont essentiellement préoccupées des dimensions cognitives, en négligeant quelque peu les rapports sociaux ». Qu’en est-il actuellement : la sociologie réinvestit-elle l’étude des savoirs scolaires et les didactiques intègrent-elles le social dans leurs différents modèles ?

Continuer la lecture de Didactique(s) et sciences humaines et sociales : et si on se causait ?

C’est sur l’éducation, c’est nouveau, c’est EduNews !

Nous venons de réaliser la première vidéo d’une série, EduNews : l’actualité des Dossiers de veille de l’Ifé, visant à présenter dynamiquement nos publications par un entretien avec son auteur. C’est Catherine Reverdy qui s’est prêtée au jeu en premier pour vous donner envie de lire notre Dossier n°100 paru un peu plus tôt cette année sur le thème de l’interdisciplinarité.