Archives par mot-clé : États-Unis

Mobiliser les recherches en éducation quand on pilote le système éducatif… aux États-Unis

Certains situations professionnelles amènent de plus en plus fréquemment les personnels de direction et d’encadrement à s’emparer d’objets, de concepts, de courants et de disciplines de recherche allant des didactiques disciplinaires à la sociologie des organisations : lire des documents identifiés comme relevant « de la recherche », inviter des chercheurs·ses à prononcer une conférence, convaincre des enseignant‧es de l’intérêt de s’engager dans un projet de recherche avec des universitaires, etc. Au-delà de la diversité des expériences individuelles, cette mobilisation des recherches par les acteurs intermédiaires du système scolaire repose-t-elle sur certaines régularités ? Continuer la lecture de Mobiliser les recherches en éducation quand on pilote le système éducatif… aux États-Unis

Que disent les recherches sur la formation continue des enseignants aux Etats-Unis ?

La rubrique Cool Thinking on Hot Topics du site CPRE knowledge hub, porté par le Consortium for Policy Research in Education (CPRE) – réseau de sept universités états-uniennes ayant pour mission de mettre en relation chercheurs, décideurs et praticiens dans le domaine de l’éducation – consacre son dernier dossier aux perspectives émergentes sur le développement professionnel efficace des enseignants (Emerging Insights into Effective Professional Development). Neuf entretiens filmés de chercheurs et de décideurs proposent un tour d’horizon des acquis et débats en cours sur cette question aux Etats-Unis. De la prise en compte des pratiques enseignantes en contexte au nécessaire accompagnement dans la durée, de la dimension disciplinaire de la formation à celle de l’enrôlement des élèves, toute ressemblance avec les questions que se posent enseignants, formateurs et prescripteurs de formation en France ne serait pas totalement fortuite … Continuer la lecture de Que disent les recherches sur la formation continue des enseignants aux Etats-Unis ?

Évaluation aux Etats-Unis : l’exemple de la Pennsylvanie

Aux États-Unis comme ailleurs, on évalue à tous les niveaux du système éducatif. Un article critique paru dans le magazine The Atlantic, sur les évaluations standardisées en Pennsylvanie, donne des éléments d’information sur le modèle économique américain en matière d’évaluation.

L’article de Meredith Broussard explique le déroulement des évaluations standardisées au niveau K-3 (notre CE2), où il s’avère nécessaire de bien maîtriser les normes pour répondre aux questions, comme par exemple expliquer un résultat en mathématiques et ne pas se contenter de donner le bon résultat. Jusque là tout va bien, cela correspond bien aux exigences d’un bon apprentissage, mais ce que pointe cette enseignante universitaire, après enquête et observations, c’est que pour mieux coller aux normes il vaut mieux avoir réviser à partir des manuels de préparation produits par les prestataires (privés) de ces évaluations standardisées. Qui dit éditeurs privés dit manuels payants, qui dit manuels payants dit problèmes de financement et donc discrimination par l’argent. Le titre de l’article et son chapô résume le propos, des plus documentés : « Why Poor Schools Can’t Win at Standardized Testing : The companies that create the most important state and national exams also publish textbooks that contain many of the answers. Unfortunately, low-income school districts can’t afford to buy them ».

Le système d’évaluation en Pennsylvanie :

Le département de l’éducation de l’État de Pennsylvanie décline pas moins de 7 types d’évaluations ou rapports d’évaluation : Pennsylvania System of School Assessment (PSSA), Pennsylvania Alternate System of Assessment (PASA), Pennsylvania Accountability System (PAS), Pennsylvania Value-Added Assessment System (PVAAS), Keystone Exams (end-of-course), Classroom Diagnostic Tools (CDT) and National Assessment of Educational Progress (NAEP).

Le PSSA évalue les acquis des élèves en lien avec les standards définis par l’État de Pennsylvanie (Pennsylvania common core standards) ; les Keystone exams sont des évaluations en fin d’enseignement secondaire ; le CDT est un outil (gratuit) de d’évaluations diagnostiques en ligne pour aider les enseignants à adapter et orienter leu enseignement, en leur proposant des liens vers des ressources, matériels pédagogiques, plans de cours adaptés ; le PASA est une évaluation pour les élèves ayant une déficience cognitive importante.

Le PAS concerne les écoles publiques ou de district ; il évalue l’atteinte des objectifs fixés par l’État quant à la réussite scolaire et est basé sur des critères de performance, de taux  d’obtention de diplômes, de « responsabilisation » conforme à la loi No child Left Behind. Le PVAAS fournit des éléments statistiques sur le développement et la performance des écoles et « offre aux éducateurs des renseignements précieux » leur permettant de « s’assurer qu’ils répondent aux besoins scolaires des élèves ».

Le NAEP est une évaluation nationale dont les résultats, qui portent sur des groupes d’élèves (globalement ou par genre, par race et groupes ethniques) ou sur les élèves à besoins particulier et sont accessibles à tous.

Source : Pennsylvania – Department of education.

 

Etats-Unis : les élèves pauvres et issus des minorités se font « rouler »

Dans le contexte du No Child Left Behind Act, le ministre de l’éducation américain vient de demander des comptes aux états sur leur façon d’assurer l’égalité de tous les élèves en matière de qualité de l’enseignement. Il apparaît en effet que les enfants pauvres ou provenant de minorités raciales sont largement défavorisés par la répartition géographique des enseignants qualifiés à travers le pays. Les auteurs précisent que les enseignants les moins « qualifiés » sont ceux qui possèdent le moins d’expérience et ont un cursus universitaire court ou inexistant. On notera à ce propos qu’il n’est pas obligatoire aux Etats-Unis d’avoir un diplôme national dans la matière enseignée, ni-même un niveau licence, contrairement à la France.

Heather G. Peske et Kati Haycock dans un rapport intitulé Teaching Inequality : How Poor and Minority Students Are Shortchanged on Teacher Quality publié au mois de juin par Education Trust, analysent l’impact de la répartition des enseignants dans trois états pilotes (Illinois, Ohio et Wisconsin) désireux de remédier à ce problème d’inégalité. Tous les tableaux indiquent clairement que les enseignants les plus novices sont catapultés dans les écoles qui accueillent une majorité d’enfants issus de milieux pauvres et défavorisés. Continuer la lecture de Etats-Unis : les élèves pauvres et issus des minorités se font « rouler »

Standards et “bonnes recherches” : un débat vif aux Etats-Unis

Le numéro de janvier 2006 de “Science Education fête les 90 ans de la publication avec un éditorial assez particulier.
Habituellement consacrée aux questions de l’enseignement des sciences, la vénérable revue s’ouvre en effet avec un article de Nancy W. Brickhouse qui pointe les pressions politiques auxquels les chercheurs sont confrontés, particulièrement aux Etats-Unis.

Depuis l’adoption de la fameuse loi “No Child Left Behind” en 2002 et la mise en place de l’Institute of Educational Sciences, les recherches en éducation sont sommées de s’attaquer en priorité à la réduction des inégalités de réussite à l’école, en s’inspirant des méthodes de la recherche médicale, afin d’établir des diagnostics objectifs et trouver des solutions appropriées (cf. aussi notre article sur l’evidence-based education ).

Souci progressiste ? Pas seulement, pour N.W. Brickouse, qui considère cette priorité essentiellement inspirée par une certaine idéologie conservatrice pour laquelle l’Etat doit intervenir au miniumum dans la vie des individus. Pour ces opposants au rôle économique et social de l’Etat, en effet, à partir du moment où l’on assure la compensation des inégalités existantes dans l’école, chaque individu peut réaliser son parcours en pleine responsabilité et le “laisser faire” devient alors pleinement légitime. Continuer la lecture de Standards et “bonnes recherches” : un débat vif aux Etats-Unis