Archives par mot-clé : enquête

ÉTAPES 1 et 2 : pour tout savoir sur les transformations pédagogiques dans le supérieur

MàJ du 10 juillet :
l’enquête est prolongée jusqu’au lundi 9 septembre 2019

L’enquête ÉTAPES – Transformations et Améliorations Pédagogiques dans l’Enseignement Supérieur – concerne tous les établissements d’enseignement supérieur français, publics et privés sous contrat. Elle s’intéresse à leur dynamique institutionnelle propre en matière de qualité d’enseignement, et à leurs services, structures, ou missions d’appui à l’enseignement.

Lancée à l’initiative de l’Institut français de l’éducation (IFÉ-ENS de Lyon) en partenariat avec les associations  ANSTIA (association nationale des services TICE et audiovisuels de l’enseignement supérieur) et Réseau des SUP (services universitaires de pédagogie), cette enquête vise à :

  • mettre au jour les dynamiques institutionnelles en matière de qualité de l’enseignement et de transformation pédagogique ;
  • cartographier les unités d’appui à l’enseignement en place dans les établissements, en termes de positionnement institutionnel, de moyens humains et financiers mobilisés et enfin d’activités.

Pour appréhender les contextes institutionnels locaux, cette enquête est déclinée en deux volets indépendants et complémentaires, sous forme de questionnaires ciblant des acteurs différents :

  • un volet « transformation institutionnelle » adressé aux commissions formation, vice-présidences et/ou directions d’études impliquées dans la formation, la réussite étudiante et/ou l’innovation pédagogique  ;
  • un volet « appui à l’enseignement » visant les responsables d’unités (service, structure ou mission) dont le mandat s’inscrit explicitement dans une perspective d’amélioration de l’enseignement.

Autrement dit, un même établissement est appelé à fournir une seule réponse, idéalement concertée, pour le volet 1.
Il est en revanche susceptible de fournir plusieurs réponses au volet 2, selon le nombre d’unités d’appui existantes.

L’accès à ces deux questionnaires est ouvert jusqu’au 12 juillet 2019

“transformation institutionnelle” : http://enqueterecherche.ens-lyon.fr/enquetud/etapes1
“appui à l’enseignement” : http://enqueterecherche.ens-lyon.fr/enquetud/etapes2

pour toute question : enquete-etapes (@) ens-lyon.fr

La démarche est inédite, à plusieurs titres. À la fois dans les collaborations sur lesquelles elle se fonde, dans le périmètre national ciblé et dans l’objet « collectif » qu’elle privilégie (les établissements et les unités d’appui, plutôt que les individus).
L’ambition, à ce niveau, est essentiellement descriptive, il s’agit d’appréhender la diversité des configurations institutionnelles, d’identifier ce qui converge et ce qui diverge d’un établissement à l’autre en restant attentif à la complexité des contextes locaux.

En quoi ÉTAPES se différencie-t-elle d’autres enquêtes ?

Concrètement, en privilégiant une entrée par les collectifs institués (“unités”), ÉTAPES s’inscrit en complémentarité des travaux existants, centrés très majoritairement sur les profils et activités des individus : c’est le cas des enquêtes d’ANSTIA auprès de ses adhérents par exemple, c’est aussi le cas de l’enquête menée par l’université de Lausanne et le réseau local ACOPÉ en 2016, du sondage réalisé par l’AIPU lors des JAPES 2016 (Journées de l’accompagnement pédagogique dans l’enseignement supérieur) ou bien de celui lancé en octobre 2018 à l’initiative du MESRI. Au niveau international, la tendance est similaire : l’enquête diffusée par l’université du Québec à Trois-Rivières en 2018, ou encore les enquêtes régulières de l’International Consortium for Educational Development interrogent rarement les contextes institutionnels.

Quelle exploitation sera faite des réponses ?

Les données du premier volet sur les transformations institutionnelles seront croisées avec celles du second volet dédié aux unités d’appui à l’enseignement pour permettre une analyse plus riche des configurations à l’échelle des établissements.
Les associations professionnelles partenaires pourront, à partir des données brutes, réaliser des analyses approfondies correspondant aux questions qu’elles se posent.
Des journées de restitution seront organisées afin de rendre compte des résultats de cette enquête aux répondants et aux adhérents des réseaux partenaires, ANSTIA et réseau des SUP.

Participez à une enquête de recherche sur les réseaux d’apprentissages professionnels

L’Institut français de l’éducation (Ifé – École normale supérieure de Lyon) lance une enquête exploratoire auprès d’établissements d’enseignement, du primaire et du secondaire intitulée Réseaux et Communautés d’Apprentissage Professionnels (RÉCAP).

Cette enquête a pour objectif :

• de mieux connaître les habitudes de travail collaboratives des équipes éducatives (enseignant.e.s, personnels d’encadrement et d’accompagnement) ;

• de mieux comprendre la constitution de réseaux sociaux professionnels ou “communauté d’apprentissage professionnelles” (CAP) ;

• de mieux cerner les attentes des personnels éducatifs vis-à-vis des résultats issus de la recherche et d’interroger la possibilité des les intégrer dans leurs pratiques éducatives.

Deux supports de communication sont téléchargeables en bas de cet article.

Ce qui nous lie à ceux qui nous lisent

Ce sont 1 758 lecteurs qui ont répondu, durant le mois de juin dernier, à notre petite enquête lancée à l’occasion du passage du seuil de nos 10 000 abonnés.
Cette enquête ne constitue évidemment pas une évaluation de nos productions. Ceux qui répondent sont, par définition, plutôt des lecteurs réguliers qui trouvent un intérêt dans nos activités. Cette réserve devant être toujours présente dans l’analyse des résultats, cette enquête nous a délivré quelques enseignements intéressants et utiles pour notre travail.

Continuer la lecture de Ce qui nous lie à ceux qui nous lisent

Une enquête sur les recherches TICE en Afrique et dans le pourtour méditerranéen

Deux équipes réalisent une cartographie des recherches francophones sur les TICE dans le cadre d’une collaboration avec l’IFIC (Institut de la francophonie pour l’ingénierie des connaissances et la formation à distance, Agence universitaire de la francophonie – AUF) :

– une première équipe, de l’Institut Français de l’Education (IFÉ, ENS de Lyon), coordonnée par Luc Trouche, s’intéresse au pourtour méditerranéen (du Maroc à la Turquie)

– une seconde équipe, de l’ENS de Yaoundé, coordonnée par Marcelline Djeumeni-Tchamabé, se consacre à l’Afrique subsaharienne.

Les recherches sur les TICE constituent un champ très vaste, qui recoupe un ensemble de domaines : didactique des disciplines, psychologie, économie, sociologie, sciences du langage, informatique, sciences de l’éducation, e-learning… Autant de disciplines qui cherchent à éclairer les questions posées par la rencontre entre éducation et technologie.
L’objectif de ce travail est d’avoir une meilleure visibilité sur ces réseaux et thématiques émergents, pour encourager de nouvelles formes de collaborations scientifiques (appui aux études doctorales, à la formation et à la publication pour les chercheurs).
Dans cette perspective, un questionnaire en ligne a été mis en ligne et ouvert à tous les chercheurs concernés :  http://ife.ens-lyon.fr/enquetes/TICE . `
Pour tout contact : Reftice@ens-lyon.fr ; Twitter : @reftice

 

Qui fait quoi en e-éducation en France ?

Pour tout savoir sur qui fait quoi en matière d’e-éducation en France, il va falloir attendre un peu… Attendre en particulier que l’enquête qui vient d’être mise en ligne par l’IFÉ porte ses fruits :

http://ife.ens-lyon.fr/e-education/

Il s’agit donc d’établir une cartographie de la recherche française en e-éducation, une cartographie couvrant l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur et la formation des adultes, avec des acteurs issus à la fois de la recherche publique et de la recherche privée.

Mais au fait, l’e-éducation, c’est quoi ? Le terme connaît un certain succès en France depuis les appels à projets e-éducation lancés dans le cadre du programme Investissements d’avenir, mais n’en demeure pas moins flou. Les concepteurs de l’enquête ont choisi de laisser la question ouverte. La recherche en e-éducation recouvre ainsi toutes les disciplines qui s’intéressent aux apports, progrès et transformations de l’éducation et de la formation en lien avec le numérique.

Ce beau projet est réalisé à la demande du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP-MINES, DGRI) par un groupe de pilotage qui comprend, outre l’IFÉ, l’université Pierre et Marie Curie, l’université de Lorraine, l’ENS Cachan et le réseau ATIEF.

L’enquête s’adresse à toutes les équipes de recherche et entreprises déjà impliquées dans des projets de recherche sur l’e-éducation.
Elle s’adresse également aux associations et aux structures d’appui de l’enseignement supérieur qui contribuent ou sont susceptibles de contribuer à ces mêmes projets.

Les premiers résultats seront présentés lors de la semaine du web organisée à Lyon du 16 au 21 avril prochains. Les annuaires ainsi créés et la base de projets associés seront également mis à la disposition du public sur un site web hébergé par l’École normale supérieure de Lyon.

Les délais sont donc assez contraints… merci de faire circuler l’information auprès des organismes concernés et de contribuer à l’enrichissement des données collectées.