Archives du mot-clé comparaisons internationales

Modéliser les liens entre recherches et pratiques en éducation, un nouveau défi pour la recherche ?

Question professionnelle de plus en plus saillante pour les chercheurs, les décideurs, les formateurs et les enseignants, l’articulation entre production et mobilisation des résultats de recherche en éducation est un enjeu d’actualité, en France et dans le monde, au coeur des missions du service Veille et Analyses.

Ce billet présente une synthèse et quelques éclairages sur le cadrage théorique proposé par une équipe de recherche de l’université du Delaware (Center for Research in Education and Social Policy) qui vient d’être rendu accessible sous la forme d’un article scientifique (Farley-Ripple Elizabeth, May Henry, Karpyn Allison, Tilley Katherine et DcDonough Kalyn, « Rethinking Connections Between research and practice in Education : A Conceptual Framework », Educational Researcher, 2018, vol. 47, n° 4, p. 235-245).

Continuer la lecture de Modéliser les liens entre recherches et pratiques en éducation, un nouveau défi pour la recherche ? 

Participez à une enquête sur les habitudes de travail collaboratif entre enseignant.e.s

L’équipe de veille de l‘Institut français de l’éducation (École normale supérieure de Lyon) lance une enquête baptisée Récap (RÉseaux et Communautés et d’Apprentissage Professionnels en établissements scolaires), auprès d’établissements d’enseignement, du primaire ou du secondaire, ayant pour objectif de mieux connaître les habitudes de travail collaboratif des équipes éducatives (enseignantes et enseignants ainsi que personnels d’encadrement et d’accompagnement) et de mieux comprendre la constitution de réseaux sociaux professionnels ou  « communauté d’apprentissage professionnelles » (CAP).
Cette enquête s’intéressera également aux attentes des personnels éducatifs vis à vis des résultats issus de la recherche et à la possibilité des les intégrer dans leurs pratiques éducatives.
En effet, ce que la recherche nomme CAP semble correspondre à un processus d’apprentissage social permettant d’améliorer les pratiques ou du moins favoriser le travail collaboratif tout en profitant à la mise en place d’apports de la recherche. La même enquête a été menée en Angleterre par des chercheurs britanniques et la partie française est conçue dans des termes équivalents pour permettre une perspective comparative internationale.
 
Le déroulement de l’enquête implique une participation de l’ensemble d’un établissement ou d’une école, avec l’accord et l’implication de la direction pour la mettre en place.  En effet, pour contribuer à cette étude, nous demandons dans un premier temps de participer à une enquête en ligne, d’une durée d’environ 20 mn, nécessitant la collaboration de l’ensemble des enseignant.e.s et personnels éducatifs de l’établissement (dans la mesure du possible) afin de dessiner une véritable cartographie de leurs interactions professionnelles. 
Une fois l’analyse quantitative achevée, nous sélectionnerons quelques établissements afin de mener des entretiens sous forme de focus groups permettant des échanges libres sur les sujets abordés. Les séances seront filmées afin de permettre un travail ultérieur à partir de la transcription.
Vous pouvez décider de ne participer dans un premier temps qu’à la première phase, sans vous engager dans la seconde, qui demande un peu plus de disponibilité.
Marie Gaussel est à votre disposition pour répondre à toutes les questions que peut susciter cette demande et vous pouvez la joindre par mail (marie.gaussel@ens-lyon.fr).
 

 

Trois études internationales sur l’éducation à la citoyenneté

Le 7 novembre 2017, lors d’une journée de présentation commune organisée à Bruxelles, l’IEA (International Association of the Evaluation of Educational Achievement) et le réseau Eurydice de la Commission Européenne ont rendu publics deux documents de référence : d’une part les résultats de l’enquête internationale ICCS 2016 Becoming Citizens in a Changing World. IEA International Civic and Citizenship Education Study 2016 International Report, d’autre part le rapport Citizenship Education at School in Europe – 2017.

Le 11 octobre 2017, le Conseil de l’Europe célébrait quant à lui le vingtième anniversaire de ses réflexions et actions dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté démocratique et publiait le rapport Apprendre à vivre ensemble. Rapport du Conseil de l’Europe sur la situation de l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme en Europe 2017.

Les enjeux actuels liés à la comparaison et à l’évaluation des systèmes éducatifs concernent donc également l’éducation à la citoyenneté … Continuer la lecture de Trois études internationales sur l’éducation à la citoyenneté 

Le CIDREE, un réseau européen pour agir et réfléchir en éducation

Ni instance de coopération gouvernementale, ni association de chercheurs, le Consortium d’institutions pour la recherche et le développement en éducation en Europe (CIDREE) est un réseau original qui regroupe à ce jour 17 membres représentants chacun un système éducatif européen. Certains membres font partie de leur ministère, d’autres sont issus d’une agence éducative relativement autonome de leur gouvernement, d’autres sont localisés au sein d’une université, mais tous partagent un rôle national dans leur champ de compétences. C’est l’ENS de Lyon, via l’IFÉ, qui représente la France, l’Institut français de l’éducation ayant repris en l’occurence l’adhésion qui était assurée par l’INRP jusqu’à sa dissolution. Continuer la lecture de Le CIDREE, un réseau européen pour agir et réfléchir en éducation 

Teachers, Teaching, and the Relevance of Educational Research: Reflections from the Front Line

Le 31 mars dernier s’est tenu à l’IFÉ la 13ème session de son séminaire international qui portait sur la question des liens pertinents entre la recherche et les pratiques. Une des participant.e.s, Roseline Sultana Arnéodo du Junior College de Malte, a rédigé une analyse fine du séminaire que nous proposons ici à nos lecteurs et lectrices.

Introducing context, theme, and protagonists

The Institut Français de l’Éducation (IFÉ) organised a one-day seminar on “Research and Practice: Towards what Kind of Relevant Research for Teachers?” with the key issue being the extent to which educational research impacts on classroom practice, if at all. The seminar took place in Lyon, France, on the 31st March 2017, and was attended by several teachers from a number of European countries. Continuer la lecture de Teachers, Teaching, and the Relevance of Educational Research: Reflections from the Front Line 

Pour ne pas dire n’importe quoi quand arrivent les résultats de PISA…

Quelques jours avant la déferlante PISA, nous vous proposons ici quelques lectures, des plus courtes aux plus approfondies, permettant de disposer d’éléments réflexifs pour éclairer la publication des résultats de la grande enquête internationale de l’OCDE.

En introduction, un court mais pertinent article de Marie-Duru Bellat sur The Conversation, qui rappelle les principes de base nécessaires pour ne pas faire dire tout et n’importe quoi à PISA.

La revue  Administration & Éducation avait consacré l’an dernier un numéro spécial au « choc » PISA, qui résume bien l’essentiel des savoirs existants sur le sujet en direction des praticiens et cadres de l’éducation.

Nous avions réalisé en 2011 un Dossier de veille de l’IFÉ  « PISA : ce que l’on en sait et ce que l’on en fait » qui permet notamment de disposer en accès libre d’un aperçu d’analyses internationales sur ce thème.

Pour approfondir le thème, on trouvera dans le « Que Sais Je ? » de Georges Felouzis et Samuel Fermillot paru en 2012 des éléments solides pour comprendre comment sont réalisées ces enquêtes internationales et quelles utilisations on peut en faire.

Le CNESCO vient également de mettre en ligne un rapport fort  intéressant pour « comprendre les évaluations internationales » en comparant PISA et TIMMS.

Enfin, pour ceux qui n’auront pas la chance de participer aux Entretiens Ferdinand Buisson du 30 novembre à Lyon, on pourra se référer aux divers travaux de Xavier Pons sur l’évaluation des politiques éducatives, qui incluent bien évidemment des réflexions particulières sur la réception et l’utilisation des résultats de PISA en France.

 

La comparaison internationale en éducation au programme des prochains Entretiens Ferdinand Buisson

La prochaine édition des Entretiens Ferdinand Buisson se déroulera à Lyon le mercredi 30 novembre 2016 (18h-20h, IFÉ- ENS de Lyon) et aura pour thème la question des comparaisons internationales en éducation (participation gratuite sur inscription : veille.scientifique@ens-lyon.fr).

La publication prochaine (décembre 2017) des résultats de l’édition PISA 2015, qui plus est dans un contexte de campagne électorale, va en effet probablement donner lieu à un certain bruit médiatique. On constate depuis quelques années un écho croissant des enquêtes internationales, qui donnent l’occasion d’étalonner les résultats ou les performances des systèmes éducatifs, pour le meilleur comme pour le pire.  Quelle est l’utilité réelle de ces comparaisons internationales ? Comment sont-elles reçues et utilisées dans notre pays à travers le temps ?  Peut-on en tirer des leçons en termes de pratiques à importer ou exporter d’un pays à l’autre ? Par ailleurs, la comparaison internationale ne se réduit pas aux grandes enquêtes de l’OCDE. Qu’il s’agisse de travaux de recherche qui comparent des phénomènes ou des objets éducatifs  ou d’échanges internationaux dans le domaine de l’éducation, on constate souvent que ces processus de mise en perspective au delà des frontières nationales est souvent riche d’effets. En dénaturalisant des façons de voir ou des façons de faire fortement ancrées dans une tradition ou une routine nationale, ces comparaisons amènent à considérer « notre » éducation sous un jour nouveau. Continuer la lecture de La comparaison internationale en éducation au programme des prochains Entretiens Ferdinand Buisson 

John Hattie et le Saint Graal de l’enseignement 

John Hattie, un chercheur néo-zélandais, a publié en 2009 un ouvrage,  « Visible Learning », dont l’éditeur a fièrement rajouté sur la couverture de certaines rééditions un extrait d’un article du Times Education (2008) titré « Research reveals teaching’s Holy Grail », ce qui peut être traduit par « une recherche révèle le Saint Graal de l’enseignement ». On ne saurait mieux indiquer comment ce travail et devenu un modèle de « bonne » recherche sur l’éducation, ce qui justifie qu’on lui consacre une série d’articles pour mieux en cerner l’intérêt et les limites.

La raison de cet emballement pour Visible Learning réside en premier lieu dans la forme de ce travail, qui synthétise environ 800 méta-analyses, représentant plus de 50 000 études, portant sur des millions d’élèves, dans l’objectif d’identifier les facteurs de la réussite scolaire. Grossièrement résumé : quelles sont les pratiques qui restent les plus efficaces pour améliorer l’enseignement, quand on a compilé la plupart des études empiriques existantes sur la question ?  Depuis sa sortie, l’ouvrage a été plusieurs fois réédité, complété et mis à jour, avec un succès croissant. A titre d’exemple, il est actuellement cité plus de 5000 fois dans Google Scholar, John Hattie lui même est cité plus de 4700 fois dans la base bibliométrique Scopus. Visible Learning  est aujourd’hui plus qu’un ouvrage, c’est une entreprise scientifique qui dispose de sa plate-forme multilingue (http://visible-learning.org ), qui soutient un programme de formation des enseignants (http://visiblelearningplus.com ) et de nombreuses autres activités pilotées par John Hattie, souvent en collaboration avec d’autres entreprises commerciales (par exemple avec la société Pearson).

L’influence de John Hattie s’étend désormais aussi dans le monde francophone, puisque ses travaux sont cités dans bon nombre d’articles universitaires. Le centre de transfert pour la réussite éducative au Québec a ainsi consacré un dossier aux recherches basées sur les données probantes en cette rentrée 2016 , qui lui réserve une large place.
Ces quelques illustrations permettent de comprendre combien ce qu’on peut appeler le phénomène Hattie est devenu en moins de dix ans un fait majeur dans la recherche en éducation au niveau international. Pourquoi ? Continuer la lecture de John Hattie et le Saint Graal de l’enseignement  

Quand trop de données tue l’information : les limites des méta-analyses

Les méta-analyses utilisées dans l’ouvrage de John Hattie sont mobilisées en vue de calculer la grandeur d’effet (size effect) d’un dispositif ou d’une pratique pédagogique sur la réussite scolaire. La crédibilité scientifique de ces méta-analyses repose sur leur capacité à utiliser un langage commun, en l’occurrence les statistiques, pour comparer des dizaines, des centaines voire des milliers de situations éducatives sur un même thème, là où une recherche « ordinaire », qu’elle soit quantitative ou qualitative, ne porte que sur une population de quelques centaines ou dizaines de personnes sur un territoire limité.

Qu’est-ce qu’une méta-analyse ?

Imaginons une question telle que : « quels sont les effets sur la réussite scolaire de l’usage des tablettes numériques en classe ? ». Continuer la lecture de Quand trop de données tue l’information : les limites des méta-analyses 

Quels standards internationaux pour la recherche en éducation ?

Dans un premier article, « à la recherche d’une science pour l’éducation », nous avons abordé les questions posées par la quête d’un modèle scientifique unique de référence pour les recherches en éducation.

Cette invocation d’un modèle scientifique de référence va inévitablement de pair avec une affirmation qu’il y aurait, « à l’international », des résultats incontestables et des normes de qualité scientifique qu’il serait temps de prendre en compte.

Lors des Controverses de Descartes, Franck Ramus a notamment réagi à la présentation de l’étude « Lire Écrire CP » de Roland Goigoux  dont il saluait la rigueur tout en rajoutant « Il reste à faire évaluer les résultats et à publier au niveau international. C’est comme ça que le travail est expertisé. Ce processus est propre à la recherche scientifique, il est essentiel. Alors on peut commencer à parler des résultats mais pas avant. Ici, on a fait le contraire (…) » (d’après Gaëlle Guernalec-Levy sur le site Gynger).

Dans la même intervention, en faisant notamment allusion à la méta-analyse de John Hattie, il déplorait qu’il y a « tellement de connaissances au niveau international, c’est un crime de les cacher aux enseignants ». Continuer la lecture de Quels standards internationaux pour la recherche en éducation ?