Quel accompagnement pédagogique dans et pour l’enseignement supérieur ?

Dans l’enseignement supérieur, le confinement du printemps 2020 puis l’hybridation des modalités d’enseignement pendant de nombreux mois ont mis en avant les métiers de l’ingénierie et du conseil pédagogique (Fenoglio, 2022 ; Peraya, 2021, Peraya et Peltier, 2020). Ainsi, la rubrique « débat-discussion » de la Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur (RIPES) a publié en 2021 de nombreux témoignages et analyses sur ces « missions plurielles et complexes [,] qui croisent les domaines de l’ingénierie pédagogique, de l’ingénierie de formation, de la formation pour adultes, de la pédagogie universitaire, de la conduite de projet et du suivi de gestion » (Denouël, 2021, §13). Ces publications questionnent des activités de plus en plus multiples et complexes (Doucey et Goï [dir.], 2023 ; Pélissier et Ledé [dir.], 2022). Ces dernières sont situées à l’interface périlleuse entre réformes des politiques publiques, travail en intermétiers et activité de recherche dans l’enseignement supérieur. En quoi le quotidien de l’accompagnement pédagogique rend-il compte des reconfigurations à l’œuvre dans l’enseignement supérieur depuis plusieurs décennies ? Comment les contours d’un groupe professionnel émergent se dessinent-ils aujourd’hui ? Quel rôle les recherches en éducation et en formation, et notamment en pédagogie universitaire, jouent-elles dans ce contexte ? Continuer la lecture de « Quel accompagnement pédagogique dans et pour l’enseignement supérieur ? »

Les devoirs à la maison et le travail en classe : quels équilibres ?

Pas facile en effet pour tout le monde de gérer la question des devoirs :

Quelle que soit la situation familiale (qui peut en plus être compliquée), les devoirs ajoutent une préoccupation supplémentaire à la maison. Mais c’est en même temps un des rares moments de lien entre l’école, le collège ou le lycée, et également pour beaucoup une étape nécessaire pour une réussite scolaire très attendue.

Du côté des élèves, pas facile de faire le lien entre les souvenirs du cours et les exigences parfois obscures des enseignantes[1], surtout lorsque ces dernières ne vérifient pas systématiquement les devoirs faits.

Et les professionnelles de l’éducation sont elles aussi face à des dilemmes : faut-il faire les devoirs d’abord dans l’établissement (c’est le cas du dispositif « Devoirs faits » au collège) ? Faut-il d’abord les faire en classe, pour s’assurer que les élèves ont bien compris les consignes ? Comment les corriger à toutes les séances et garder du temps pour finir les programmes ?

C’est à toutes ces questions que, en juin dernier, une journée de formation du Plan national de formation de l’Éducation nationale a été consacrée et à laquelle l’IFÉ a participé. De nombreuses conférences et restitution d’ateliers de cette journée sont disponibles sur Eduscol.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez creuser davantage ces questions du travail personnel de l’élève, une formation « Travail personnel dans et hors la classe » du Centre Alain Savary de l’IFÉ est prévue en novembre 2019 et en mars 2020, et d’autres ressources sont également disponibles:

Note

[1] L’utilisation du genre féminin a été adoptée dans cet article afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

Edubref : D’où vient l’école inclusive ?

La série Édubref, lancée par le service Veille et analyses de l’IFÉ au printemps 2018, propose en 4 pages une lecture très condensée des apports des recherches sur des questions éducatives. Les derniers numéros abordent des sujets variés comme le curriculum, l’accompagnement des élèves, les réformes de l’université, ou encore le travail collectif enseignant.

À l’heure où la proposition de loi Pour une école vraiment inclusive est examinée par le Sénat et où les accompagnant.e.s des élèves en situation de handicap (AESH) réclament davantage de reconnaissance, ce nouveau numéro d’Edubref présente quelques repères historiques et conceptuels sur la notion d’école inclusive, en parallèle du Dossier de veille de l’IFÉ n° 127 Apprendre (dans) l’école inclusive.

Sont développés particulièrement les textes fondateurs au niveau international et l’histoire française de la prise en charge des élèves qui ne réussissaient pas à s’adapter à l’école. La construction de filières séparées pour ces élèves « hors norme » scolaire au début du XXe siècle aboutit aujourd’hui à une situation difficile lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre l’école inclusive, c’est-à-dire de faire accéder l’ensemble des élèves à une éducation de qualité.

Spécialisé.e.s ou non, les enseignant.e.s et les différents professionnels impliqués dans l’éducation des élèves à besoins éducatifs particuliers sont ainsi confronté.e.s à des dilemmes professionnels à résoudre entre les intérêts d’un.e élève en particulier et les intérêts collectifs de leur participation à la vie sociale.

Télécharger Édubref : D’où vient l’école inclusive ?

Comment accompagner l’apprentissage des élèves?

Le premier Edubref sur les programmes scolaires est paru en mars 2018, ouvrant ainsi la voie de cette nouvelle série réalisée par le service Veille & Analyses de l’IFE-ENS de Lyon. L’objectif : proposer en 4 pages une lecture très condensée des apports des recherches sur des questions éducatives, alors que nos Dossiers de veille dépassent souvent la trentaine de pages.

 

C’est sur la question des dispositifs d’accompagnement des élèves que se penche ce deuxième Edubref : soutien, remédiation, aide personnalisée, accompagnement d’élèves en difficulté, devoirs faits…

Il s’intéresse en particulier aux différents types de dispositifs qui existent depuis les années 1970 pour mieux faire réussir les élèves et leurs liens avec l’apprentissage qui se déroule en classe. Les problématiques soulevées à l’occasion de la mise en place de ces dispositifs sont également abordées et mises en perspective.

Télécharger Edubref : Comment accompagner l’apprentissage des élèves ?

Accompagner les élèves : les dispositifs dits positifs le sont-ils réellement ?

Ce qui a été mis en œuvre à propos de l’aide aux élèves l’a souvent été sous forme de dispositif, comme les activités pédagogiques complémentaires en primaire ou l’accompagnement personnalisé en lycée. Ces dispositifs ont parfois été remplacés par d’autres et ont fini par se juxtaposer. Quelles sont les différences entre tous ces dispositifs ? Pourquoi les accumuler ? Pourquoi les modifier quand ils existent ? Sont-ils efficaces sur la réussite des élèves ? Ce sont les questions abordées par le Dossier de veille n° 119 (juin 2017) : « L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves », qui examine notamment le passage conceptuel de l’aide aux élèves en difficulté à l’accompagnement de l’apprentissage de tou.te.s les élèves.

Continuer la lecture de « Accompagner les élèves : les dispositifs dits positifs le sont-ils réellement ? »

Ingénierie et conseil pédagogiques : quelles formations ?

Suite à une question posée sur la liste aipu-fr, voici un récapitulatif des formations proposant de se professionnaliser dans l’accompagnement pédagogique, avec ou sans une entrée spécifique “enseignement supérieur”.
Certaines formations, dispensées par des universités membres du RUMEF (Réseau des Universités préparant aux Métiers de la Formation), s’appuient sur un référentiel d’activités commun des métiers de la formation.
(article mis à jour le 11/04/2016)

Formations de niveau master, liées à l’ingénierie et/ou au conseil pédagogique

Master 1 et 2 Ingénierie des médias pour l’éducation (IME), université de Poitiers
sous la responsabilité de Bruno Devauchelle
Le Master en Ingénierie des médias pour l’éducation (Master IME) est un Master en sciences de l’information et de la communication. Il forme ses étudiants à un large panorama de disciplines : gestion de projet e-learning, ingénierie pédagogique et de formation, expertise des usages des TICE.
Les objectifs de la formation sont les suivants :
• Former des professionnels du e-learning, capables de scénariser et d’implémenter des contenus de formation sur des plates-formes dédiées ou des sites web en rapport avec les objectifs d’une entreprise ou d’une administration.
• Donner la maîtrise des méthodes et techniques de la conduite de projets innovants en matière de formation à distance.
• Développer une expertise sur la formation à distance, la capacité de synthèse et l’esprit critique indispensables à des professionnels utilisant comme matière première les contenus de formation.
proposé en FI et FC, éligible à une démarche de validation d’acquis, tout en présentiel ou tout à distance, possible en alternance en 2e année (3-4 semaines en cours et 3-4 semaines en entreprise au premier semestre), inclus un stage de 3 à 5 mois en M1 et de 5 à 6 mois en M2.

Master 1 et 2 Humanités numériques – Médiation numérique et ingénierie pédagogique, université Montpellier 3
sous la responsabilité de Bruno Bonu et Chantal Charnet
La formation permet aux étudiants une double orientation : soit d’entrer dans le secteur professionnel à la fin du M2 soit de continuer au niveau doctoral dans ce domaine.
Quatre orientations sont offertes :
(1) création et conception de dispositif et de contenu numériques en vue d’apprentissage et de partage instrumentés d’informations et de connaissances de toute discipline (formation en présentiel enrichi, hybride, à distance, MOOC, SPOC) ;
(2) analyse de données numériques issues des usages communicationnels technologisés ;
(3) expertise dans le domaine de la médiation et de la communication numérique informationnelle, culturelle, scientifique et pédagogique ;
(4) recherche dans le domaine des Humanités numériques.
proposé en FI et FC, à distance avec des regroupements à Montpellier (3 jours en M1 et 5 jours en M2), inclus un stage de 3 mois à l’étranger en M2.

Master 1 et 2 sciences de l’éducation – Contexte et dispositifs en éducation et formation (CODEF), université de Lorraine
sous la responsabilité d’Eirick Prairiat
De manière générale, les titulaires de cette spécialité seront capables de participer à la conception de dispositifs innovants en éducation ou en formation, et de conduire des travaux d’observation sur les espaces et dispositifs éducatifs et socio-éducatifs.
proposé en FI et FC, dispensé en présentiel, inclus un stage de 120 h en milieu professionnel ou dans le laboratoire LISEC.

Master 1 et 2 Ingénierie de formation et usage du numérique dans les organisations (IFUNO), université du Maine
sous la responsabilité de Philippe Teutsch
Le Master forme aux métiers de chargés d’ingénierie et de conseillers spécialisés dans l’usage des environnements numériques pour la formation : conception, mise en œuvre, suivi et évaluation de dispositifs de formation (initiale, continue, en alternance) ; pilotage et ingénierie de projets innovants.
La formation s’appuie sur quatre domaines de compétences : Usages du numérique en formation, Ingénierie pédagogique, Ingénierie de formation, Projet professionnel.
proposé en FI et FC, éligible à une démarche de validation d’acquis ; M1 dispensé à distance (inclus un stage d’un mois) ; M2 en formation hybride (1/4 en présentiel avec 4 semaines de regroupement sur l’année, 3/4 des activités à distance, inclus un stage de 3 mois réparti sur l’année).
Continuer la lecture de « Ingénierie et conseil pédagogiques : quelles formations ? »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search