LIREST, CREN, IREDU… des équipes qui misent sur la toile

Il serait pour le moins osé d’affirmer que les équipes de recherche françaises en éducation sont parmi les plus visibles sur la toile scientifique. On constate même qu’en 2006 certaines équipes n’ont toujours pas de site internet pendant que beaucoup d’autres ne peuvent proposer d’autres contenus que leur fiche d’identité administrative. Manque de compétences, de moyens ou de temps se conjuguent pour renvoyer à toujours plus tard cette partie du travail de publicisation des équipes de recherche.

Raison de plus pour souligner à contrario les efforts de ceux qui s’efforçent de mettre à disposition des contenus scientifiques plus riches et variés. En France, l’IREDU a sans doute été pionnnier, avec notamment sa veille documentaire, ses publications téléchargeables et maintenant son espace sur les archives ouvertes en sciences humaines (rappelons ici que touteéquipe de recherche peut disposer d’un tel espace après quelques démarches simples et rapides…).

Mais on peut aussi citer le LIREST (Laboratoire Interuniversitaire de Recherche en Education Scientifique et Technologique), qui vient de mettre en ligne le numéro 76 de La lettre LIREST. Continuer la lecture de « LIREST, CREN, IREDU… des équipes qui misent sur la toile »

Qui écrit Wikipédia ?

Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia, ferait-il fausse route en répandant l’idée que Wikipédia n’est finalement guère différente d’une encyclopédie traditionnelle ? En appuyant son analyse sur le nombre de contributeurs qui cumulent le plus de modifications, il montre que 50% des modifications sont effectuées par 0,7% des utilisateurs (soit 524 personnes), alors que les 2% les plus actifs (1400 personnes) réalisent près de 75% de l’ensemble des modifications.

Ce qui nous éloigne définitivement de la règle 80-20 définie par Pareto et nous rapproche de la règle 90-9-1 (Zipf) appliquée aux communautés de pratique :

  • 90% des utilisateurs sont des clandestins : ils lisent, observent mais ne contribuent pas
  • 9% sont des contributeurs occasionnels, dont les priorités sont extérieures à la communauté
  • 1% sont des contributeurs actifs, responsables de la grande majorité des contributions et démontrant pour certains un phénomène d’addiction

Wikipédia serait-elle donc « écrite » par un petit millier de personnes ? Continuer la lecture de « Qui écrit Wikipédia ? »

L’éducation en Amérique latine (1) : l’Argentine

A l’occasion de la présentation du projet de loi sur l’éducation à la mi-novembre, le ministre de l’Éducation, de la science et de la technologie argentin avait ouvert un site de «débat sur l’école». Proposant le projet de loi ainsi qu’un document reprenant les grandes lignes du projet à la lecture de tous, le ministre de l’éducation a appelé tous les membres de la communauté à s’exprimer. Continuer la lecture de « L’éducation en Amérique latine (1) : l’Argentine »

Le soutien scolaire entre éducation populaire et industrie de service

Comment les élèves travaillent-ils “à la maison” ? Quelle est la charge, la nature et l’efficacité du travail prescrit par les enseignants ?
Quelle place occupent les devoirs à la maison dans la relation entre parents et enfants ? Quelle est la part de l’aide parentale dans l’apprentissage des leçons et la réalisation des devoirs à la maison ?
Quelles sont les raisons de recourir à une forme d’aide extérieure, c’est-à-dire à un “soutien scolaire” ?

Comment se caractérise l'”accompagnement à la scolarité”, disposiifs de soutien scolaire gratuits en faveur des enfants les moins favorisés socialement et culturellement ? Quels sont ses rapport avec les mouvements d’éducation populaire et avec le courant de l’éducation non formelle ? Peut-on évaluer l’efficacité de tels dispositifs ?

Parallèlement, comment se caractérisent les cours de soutien payants ? Comment est structuré ce marché qui fleurit dans l’ombre de l’école et quel est son modèle économique ? Quels sont les facteurs qui expliquent le développement spectaculaire des officines de soutien scolaire depuis plusieurs années ?

Pour quelles raisons, en France comme à l’étranger, les chercheurs estiment-ils que le soutien scolaire privé entretient et accentue les inégalités scolaires, économiques, sociales, culturelles ?

Quelle est la position de l’Éducation nationale face au développement de ces inégalités ? Quels sont ses moyens d’interventions sur un phénomène qui se déroule à la marge de sa propre activité ?

Quelle est encore la place des TIC dans le soutien scolaire ?

Autant de questions qui sont au coeur de la Lettre d’information de la VST du mois de décembre 2006. Se basant les rapports et travaux de recherche, produits récemment en France et à l’étranger, la Lettre rencontre un constat qui doit interroger le chercheur en éducation : pourquoi le soutien scolaire est-il si peu étudié ?

Le lecteur retrouvera les sources documentaires exploitées dans cette Lettre sur notre outil collaboratif de bibliographie.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search