Construire son orientation : entre rêve(s) et réalité

L’Édubref 21 de juin 2024 a été réalisé par Apolline Sauvage dans le cadre d’un stage effectué à l’Institut français de l’éducation de l’ENS de Lyon. L’équipe Veille et Analyses la remercie chaleureusement pour la publication de ce nouvel opus de la série Édubref.

L’orientation scolaire, qu’on la qualifie de “réussie”, de “contrainte”, voire de “ratée”, se construit sur la base des aspirations individuelles des élèves mais aussi  des jugements qu’on peut émettre selon nos appréhensions de ce qu’est la “réussite scolaire”. Autrement dit, ces qualifications ne sont pas neutres et sont souvent teintées de critères normatifs implicites, intimement liés à une stratification sociale persistante des filières éducatives, tant au niveau du secondaire que du supérieur.

Continuer la lecture de « Construire son orientation : entre rêve(s) et réalité »

Éclairer la création collective d’intelligence : retour sur la 14e rencontre internationale des LéA-IFÉ

Pour cette 14e rencontre internationale des LéA-IFÉ, qui a eu lieu les 28 et 29 mai 2024, le réseau des LéA-IFÉ s’est manifesté avec force – 34 collectifs sur 35 présents, 150 participants sur site… nécessitant une retransmission des interventions dans une seconde salle, et en ligne. Si l’engouement était perceptible, c’est que l’enjeu de ces journées était d’autant plus intéressant pour les LéA-IFÉ : « éclairer à la fois le processus de création collective d’intelligence au sein d’un LéA-IFÉ et ce que cette intelligence produit et transforme ».

Continuer la lecture de « Éclairer la création collective d’intelligence : retour sur la 14e rencontre internationale des LéA-IFÉ »

Quel est le sens de l’autorité éducative ?

Sanction, punition ou abus de pouvoir, voici les notions souvent associées au mot autorité. L’étymologie latine nous raconte une autre histoire : autorité (auctoritas) fait référence à la légitimité des membres du Sénat romain à poser les fondations de projets à venir, à être garants de leur nature sacrée. Cette définition oppose l’autorité au pouvoir (potestas) et rappelle que celle ou celui qui détient l’autorité (l’auctor), fait grandir, produit, augmente la confiance, pose les fondements, etc.

La dimension dynamique, l’idée que l’autorité s’inscrive dans le temps, est omniprésente dans les travaux de recherche sur l’autorité éducative en contexte scolaire. La personne enseignante construit sa compétence d’autorité à partir d’un ensemble d’expériences vécues dont les éléments s’actualisent dans l’action et interagissent en continu. Celle-ci se développe dans l’ordinaire de la classe et pose la personne enseignante, celle ou celui qui sait faire apprendre, comme garant·e légitime des savoirs disciplinaires, qui organise des situations d’apprentissage afin d’assurer leur transmission. Elle ou il aménage un cadre éducatif qui doit en permanence évoluer ou être actualisé, il ne peut être ni rigide ni contraint (Gaussel, 2023).

Continuer la lecture de « Quel est le sens de l’autorité éducative ? »

La singularité française dans la direction d’école primaire : quels héritages ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

L’Edubref n°19, intitulé « La direction d’école : quels héritages ? », examine cette question en explorant l’évolution de la fonction de direction depuis le XIXe siècle. Il met en lumière comment le rôle des directeurs et directrices d’école s’est transformé tout en restant fidèle à un principe fondateur : celui d’être « un pair parmi ses pairs ».

La loi Goblet de 1886 a marqué un tournant en établissant le statut de directeur·rice d’école, leur confiant non seulement la gestion de l’école mais aussi la tutelle des enseignant·es moins expérimenté·es. Cet acte a posé les bases de la fonction de direction telle que nous la connaissons aujourd’hui.
Au fil du temps, les rôles des directeurs et directrices d’école ont connu une transformation progressive, orientée vers un pilotage pédagogique plus affirmé. Depuis l’introduction du conseil des maîtres en 1908 jusqu’à la loi Rilhac de 2021, en passant par la loi d’orientation de 1989, cette évolution a intégré la conception et la réalisation de projets éducatifs, tout en favorisant les collaborations et les partenariats avec les différents membres de la communauté éducative. La loi Rilhac a finalement consacré cette évolution en attribuant aux directeurs et directrices une autorité fonctionnelle.Edubref n°19

L’Edubref n°19 invite ainsi à explorer les méandres historiques de la direction d’école en France et à comprendre les défis actuels de cette fonction à la croisée des chemins, entre tradition et mutations.

Pour télécharger l’Edubref n°19 cliquez ici !  ou sur l’image

Veiller sur la santé mentale des jeunes

« Les études convergent : la santé mentale des adolescents s’est dégradée […]. Restons mobilisés pour le bien-être des jeunes ! » alerte la direction de Santé publique France, à la suite de la publication en avril 2024 des résultats de l’enquête EnCLASS. Le constat d’une détérioration de la santé mentale des jeunes est partagé à travers le monde : l’enquête internationale Health Behavior in School-Aged children (2022), réalisée auprès de 280 000 élèves de 44 pays, documente cette tendance générale en Europe et en Asie centrale.

À l’heure où la santé mentale des adolescent·es fait l’objet d’un intérêt grandissant, le Dossier de Veille de l’Ifé n° 148 intitulé Souffrances adolescentes : quand la santé mentale traverse les frontières de l’éducation vise à analyser les liens, les articulations et les imbrications entre les difficultés psychologiques des jeunes et les parcours d’enseignement secondaire et supérieur. Continuer la lecture de « Veiller sur la santé mentale des jeunes »

Collectiviser ensemble les épreuves des professionnel·les de l’établissement scolaire : un enjeu de recherche et de formation

Lætitia Progin est docteure en sciences de l’éducation, professeure associée en leadership et direction d’établissement à la Haute école pédagogique du canton de Vaud en Suisse et membre du Laboratoire Innovation Formation Education(LIFE).

Professeure invitée en novembre 2023 à l’IFÉ, l’équipe du Centre d’Interface pour les Métiers de l’Encadrement en éducation a eu l’occasion d’échanger avec elle autour de la plateforme Néopasscadres et d’enjeux de formation pour les personnels d’encadrement.

Lætitia Progin revient sur son parcours professionnel, les épreuves des directions d’établissement novices qu’elles a identifiées dans sa thèse et le concept de leadership, et propose des perspectives pour la formation des cadres scolaires en Suisse et en France. Continuer la lecture de « Collectiviser ensemble les épreuves des professionnel·les de l’établissement scolaire : un enjeu de recherche et de formation »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search