Archives de catégorie : Lectures

Des outils pour lire et comprendre les recherches en éducation

Qu’est-ce qui fait la spécificité du regard didactique sur ce qui se passe en classe ? Comment travaillent les sociologues ? Quelle forme prend la validation des résultats de recherche en psychologie cognitive ou en histoire de l’éducation ? D’où viennent et que recouvrent les expressions « forme scolaire » ou encore « enseignement explicite » ? Ces questions que se posent de temps à autres les enseignant.e.s, les formateurs.trices ou les personnels d’encadrement interrogent les implicites des chercheurs.ses et les règles des différentes communautés scientifiques qui contribuent à produire des connaissances sur les systèmes éducatifs, l’enseignement et les apprentissages. Continuer la lecture de Des outils pour lire et comprendre les recherches en éducation

Le bâti et la santé scolaires n’ont-ils plus besoin d’être observés ?

C’est en tout cas ce qui transparait dans le compte rendu de la séance du 28 septembre 2020 à l’Assemblée nationale, qui avait notamment pour objet de voter la suppression de l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement, au nom du choc de simplification dans la fonction publique. Autant arrêter le suspens tout de suite : sa suppression a bel et bien été votée.

Si vous n’êtes pas personnel de direction d’école ou d’établissement, que vous ne travaillez pas pour les directions d’éducation des collectivités locales, vous n’avez peut-être pas entendu parler de cet observatoire. Il a été créé en 1995 pour « étudier l’état des bâtiments et des équipements, évaluer les conditions de sécurité, d’hygiène, d’accessibilité et de mise en sûreté en cas de risque majeur » et fonctionne comme une instance indépendante. Il rassemble et fédère tous les établissements scolaires, enseignements publics et privés, les collectivités territoriales, les agents de terrain mais aussi les experts extérieurs comme les pompiers.

L’Observatoire publie des documents variés, outre ses rapports annuels : des fiches pratiques de prévention,  comme « Réduire les accidents dans la cour de récréation » , fiche destinée au premier degré, rassemblées par exemple pour le second degré dans un vade-mecum, mais également des conseils sur les actions à mener lors du désamiantage des bâtiments. Au-delà de la question du bâti, se pose évidemment la question de la santé et du bien-être des élèves, directement liés à leur environnement quotidien, comme le montre le rapport révélant les mauvaises conditions d’hygiène dans les sanitaires des écoles élémentaires (on peut relire utilement sur ce thème le Dossier de veille Que fait le corps à l’école ? de ma collègue Marie Gaussel).

Continuer la lecture de Le bâti et la santé scolaires n’ont-ils plus besoin d’être observés ?

Accrocher, décrocher, raccrocher : des épreuves pour les élèves et les professionnels

Le décrochage scolaire n’a pas attendu la mise en avant politique et médiatique, ces derniers mois, d’un nombre – incertain – d’élèves confiné.e.s qui ont plus fait, en partie contre leur gré, « l’école buissonnière » à domicile que « la classe à la maison » pour se trouver au centre de la réflexion et de l’action éducatives. La mise en œuvre de politiques volontaristes de lutte contre le décrochage scolaire aux échelles européenne et nationale depuis 2009, la conférence de comparaison internationale du Cnesco sur ce thème en 2017 et la dizaine de numéros thématiques de revues françaises et francophones de recherche en éducation parus au cours des cinq dernières années en témoignent. Avec un taux de sorties précoces du système éducatif de 8,7 % (L’Europe de l’éducation en chiffres, 2020), la France fait aujourd’hui figure de bonne élève de l’Union européenne dans ce domaine. Mais au-delà des indicateurs statistiques et des usages les plus contemporains du terme, quelles réalités et quels processus pédagogiques de longue haleine la notion de décrochage scolaire recouvre-t-elle ? Quels sont les défis que rencontrent au quotidien les professionnels chargés de mettre en œuvre les politiques qui visent à lutter contre ce phénomène ? Continuer la lecture de Accrocher, décrocher, raccrocher : des épreuves pour les élèves et les professionnels

Les parents, des partenaires particuliers de l’école

L’équipe Veille & Analyses s’interroge dans la période actuelle sur la façon dont les relations entre les parents et l’école se reconfigurent, et publie en avril 2020 une série d’articles consacrés à ces relations. En se basant notamment sur le Dossier de veille d’Annie Feyfant publié en janvier 2015 « Coéducation : quelle place pour les parents ? » et en proposant des lectures de travaux de recherche plus récents, les articles aborderont les thématiques suivantes :

  • qu’entend-on par « continuité pédagogique » et comment ce dispositif s’inscrit-il dans la notion de coéducation ?

La continuité pédagogique à la recherche d’une véritable coéducation

  • dans cet article, les parents sont a priori les premiers partenaires de l’école, formant avec elle le fondement d’une communauté éducative, mais comment ce partenariat se construit-il ?

Les parents, des partenaires particuliers de l’école

  • quelles représentations des enseignant.e.s vis-à-vis des parents, de leur style éducatif, de leur comportement à l’école et de leurs jugements sur le contenu des cours ? Quelles représentations des parents vis-à-vis des enseignant.e.s, de leur prise en compte des problématiques propres à leurs enfants, de leurs attentes pour les devoirs, de leurs jugements éventuels sur leur style éducatif ou leurs compétences parentales ?

École et parents : des relations en tension


A quelques jours de publier le prochain Dossier de veille (n° 134, avril) sur la thématique Travailler en partenariat à l’école (Marx & Reverdy, 2020), intéressons-nous aujourd’hui au partenariat particulier entre les parents et l’école. Que sait-on de ce partenariat ? Fonctionne-t-il de manière satisfaisante pour les un.e.s et les autres ? D’après l’article précédent sur la coéducation, ce partenariat serait le plus souvent à sens unique, l’école imposant son « courant d’informations » en direction des familles, en espérant qu’il corresponde aux attentes des parents, assez loin de la coéducation attendue. C’est comme si famille et école étaient dans des espaces-temps séparés et clos sur eux-mêmes (Feyfant, 2015).

Le poids de l’école rend en effet ce partenariat difficile à cerner, à tel point que Maubant (2008) évoque le principe du fait accompli : c’est l’institution scolaire qui fixe les objectifs de l’éducation, « sans toujours accepter qu’ils soient l’émanation d’un véritable débat démocratique ». Les familles sont « en quelque sorte sommées de se soumettre aux exigences de l’école, sans qu’elles aient pu être impliquées de près ou de loin dans la définition des fins et des moyens », tout en étant persuadées que l’école pourra prendre en charge les particularités de leurs enfants. Il faut pour ce chercheur davantage expliciter les tensions et construire ensemble un modèle éducatif à même de faire réussir l’ensemble des élèves. Remarquons que de nombreux partenariats avec l’école subissent ce poids de l’institution scolaire, par exemple lors des activités périscolaires dont l’aspect éducatif peine à s’affranchir d’un apprentissage scolaire, ou lors des sorties dans les musées, organisées souvent sur le modèle de l’école (Marx & Reverdy, 2020).

Continuer la lecture de Les parents, des partenaires particuliers de l’école

Développer le(s) sens de l’autonomie à l’école … et à la maison ?

Après le lancement d’une première série d’articles sur les relations entre parents et école dans cette période particulière, l’équipe Veille & Analyses poursuit sa réflexion par une deuxième série d’articles s’intéressant aux élèves et aux conditions dans lesquelles ils et elles peuvent poursuivre leur travail personnel, actuellement hors la classe :

Entre télétravail et continuité pédagogique, de nombreux parents, enseignant.e.s et élèves éprouvent depuis un mois l’une des injonctions sociales majeures de notre époque : l’autonomie. Cette notion aussi ancienne que la réflexion sur l’éducation se présente à la fois comme une norme culturelle et une compétence professionnelle, une valeur démocratique et un idéal émancipateur (Freire, 1996). C’est aussi l’une des sources possibles de malentendus entre l’institution scolaire et les familles. Comment peut-on apprendre à être autonome ? Quelle place l’école occupe-t-elle dans ce processus ?

Continuer la lecture de Développer le(s) sens de l’autonomie à l’école … et à la maison ?

L’enseignement mutuel et son versant politique

Connaissez-vous le Dictionnaire de l’Éducation de Ferdinand Buisson ? Ou sinon les Entretiens Ferdinand Buisson créés par l’Institut français de l’Éducation en son honneur ? Avez-vous une idée de pont entre l’histoire de l’éducation et l’actualité éducative ?

Si vous ne savez pas répondre à ces questions, cet article est fait pour vous ! En préparant le prochain Edubref sur la coopération entre les élèves, à paraitre dans les prochaines semaines, j’ai (re)trouvé un épisode de l’émission Rue des écoles de France Culture : A la découverte de l’enseignement mutuel. On y décrit cette « pédagogie méconnue » des XVIIIe et XIXe siècles, qui organise un enseignement par groupes de niveau (et non par classe d’âge), dispensé par certains élèves appelés moniteurs, eux-mêmes cadrés par l’enseignant.e. Pourquoi cette pédagogie, qui semble révolutionnaire aujourd’hui, a-t-elle été remplacée en 1833 par l’enseignement simultané ou par classe d’âge ? Est-ce la raison pour laquelle la figure du maitre savant et seul détenteur du savoir s’est finalement imposée en France ?

Nous pourrions en rester là et regretter amèrement la décision du ministre de l’époque, Guizot, de choisir l’enseignement simultané, en imaginant un monde parallèle dans lequel l’École française serait un havre de paix où des élèves coopèreraient joyeusement… Mais c’est sans compter sur un acteur majeur de l’éducation, Ferdinand Buisson, qui a publié en 1911 son Dictionnaire de l’Éducation, et sur le rédacteur de l’article sur l’enseignement mutuel, Octave Gréard.

Continuer la lecture de L’enseignement mutuel et son versant politique

Comment l’école à la maison reconfigure le travail des professionnels de l’École

L’« instruction dans la famille », pour reprendre le terme officiel utilisé dans un décret de 2016 et une circulaire de 2017, qui en rappellent le caractère légal et en précisent les modalités, a fait en 2018 l’objet d’un rapport européen. Ce qui peut apparaitre comme un oxymore sous différentes appellations (homeschooling, home education, instruction à domicile, enseignement à la maison, apprentissage en famille, …), est aussi un sujet de recherche émergent en France, comme en témoignent par exemple un séminaire porté par l’université de Cergy-Pontoise depuis 2015 et des publications récentes (Bongrand, 2019 ; Wagnon, 2020). Continuer la lecture de Comment l’école à la maison reconfigure le travail des professionnels de l’École

Le changement c’est comment, déjà ?

Nouveau lycée général et professionnel, nouvelles modalités de recrutement et de formation initiale des enseignants, nouveaux acteurs et périmètres de l’orientation scolaire, débats au sein de la communauté des enseignant.e.s-chercheur.e.s autour de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche … Sans même parler de celle des retraites, les réformes en cours sont omniprésentes dans l’actualité éducative de ce début d’année. Elles impliquent des transformations systémiques, aux enjeux importants en termes de professionnalité pour les acteurs et actrices concerné.e.s.

« Quels dispositifs ? quelles structures ? quelles ressources ? quels outils ? quels acteurs ? quels réseaux ? qu’est-ce qui permet l’implantation d’une réforme sur le terrain ? » C’est à ces questions que le Dossier de veille Le changement, c’est comment ? contribuait à répondre en janvier 2016, au moment où se mettaient en place d’autres réformes : rythmes scolaires, collège, éducation prioritaire … Continuer la lecture de Le changement c’est comment, déjà ?

« Choisir son école » : les coulisses de l’enquête d’A. van Zanten accessibles sur beQuali

Dans les médias ou dans les bibliographies scientifiques sur la question centrale des inégalités à l’école, certains ouvrages reviennent régulièrement et deviennent peu à peu des « classiques » : il en va ainsi de Choisir son école. Stratégies familiales et médiations locales (2009) de la sociologue de l’éducation Agnès van Zanten, qui porte sur les stratégies parentales de choix d’établissement (principalement au niveau du collège) dans l’agglomération parisienne. Continuer la lecture de « Choisir son école » : les coulisses de l’enquête d’A. van Zanten accessibles sur beQuali

La parole des élèves : quelles perspectives pour l’éducation ?

La célébration des 30 ans de l’entrée en vigueur de la convention internationale des droits de l’enfant lors de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre dernier, a suivi de peu la conférence annuelle du réseau européen en éducation Cidree, qui a été organisée par le National Education Institute Slovenia le 14 novembre dernier. Cet événement accompagne la publication de l’ouvrage thématique annuel publié par les membres du Cidree, qui porte opportunément en 2019 sur le thème Student Voice in Education. Continuer la lecture de La parole des élèves : quelles perspectives pour l’éducation ?