Tous les articles par Olivier Rey

Pilotes et pilotage en éducation : avant et après un Dossier de Veille

Dossier de veille IFÉ n° 128

D’où vient le dossier « pilotes et pilotages en éducation » ? Pourquoi ce thème ? Quelles sont les questions traitées et celles qui ne figurent pas en son sein mais pourraient ou devraient y être ? Voici l’objet de ce petit billet de mise en contexte.

Le choix d’un thème pour un Dossier de Veille apparait quelquefois mystérieux à nos lecteurs. Nous répondons souvent, quand on nous questionne sur cet aspect, que les sujets finalement abordés sont le produit :

  • de ce que nous comprenons des attentes des acteurs du système éducatif sur certaines grandes questions ou des sollicitations qui nous parfois adressées ;
  • de ce que nous trouvons dans les revues, ouvrages et autres productions scientifiques (rapports, colloques…) à notre disposition pour traiter ces questions ;
  • des connaissances, compétences et affinités personnelles d’une rédactrice ou d’un rédacteur qui lui permettent de traiter cette question ou d’entrer en collaboration avec des collègues pour s’emparer du sujet.

Après une quinzaine d’années d’expérience, il faut aussi ajouter que chaque Dossier s’inscrit dans une petite histoire au sein de la centaine de Dossiers existants, dans la mesure où il complète ou met à jour des dossiers précédents, quand il ne s’aventure pas sur des terres encore inexplorées.

Ainsi, concernant le dossier qui vient d’être publié, nous nous étions intéressés à l’inspection scolaire en 2011, au leadership des directions scolaires en 2012, aux politiques éducatives de décentralisation en 2013, au leadership des enseignants en 2015, au changement en éducation en 2016 et à l’autonomie des établissements en 2017. Chacun de ces dossiers proposait une approche complémentaire pour identifier différentes figures des politiques publiques dans le domaine de l’éducation.  La publication du Dossier de veille « pilotes et pilotage dans l’éducation » représente une nouvelle étape dans ce parcours, avec un regard particulier sur les acteurs du pilotage et leurs contextes organisationnels.

Continuer la lecture de Pilotes et pilotage en éducation : avant et après un Dossier de Veille

Expérimentez de nouvelles formes de débat scientifique

La plateforme OpenEdition lance une expérimentation d’annotation en ligne de monographies, dont fait partie l’ouvrage A quoi sert la comparaison internationale en éducation ?  paru chez ENS Éditions dans la collection Entretiens Ferdinand Buisson.

Pendant la durée de l’expérimentation (jusqu’en juin 2019), l’ouvrage est ouvert à la consultation publique et tout visiteur/lecteur peut ainsi choisir de commenter tout ou partie des 5 articles de l’ouvrage (exemple).

Continuer la lecture de Expérimentez de nouvelles formes de débat scientifique

Que fera le futur conseil de l’évaluation de l’école ?

L’Assemblée nationale a publié l’étude d’impact du projet de loi sur l’éducation présenté par le Ministre Blanquer lors du conseil du ministre du 5 décembre (http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/projets/pl1481-ei.pdf )

Parmi les différents chapitres analysés, une partie des attributions du futur conseil de l’évaluation de l’école est détaillée. On sait en effet que ce projet de loi prévoit la disparition du CNESCO et son intégration dans ce nouveau conseil, qui est présenté comme une instance de coordination,  de programmation et de « mise en cohérence » de toutes les formes d’évaluation du système éducatif.

L’une des nouveautés du futur conseil, qui devrait être mis en place à la rentrée 2019, est l’accent mis sur l’évaluation formelle et systématique des établissements scolaires du second degré (EPLE : lycées et collèges).  Pour ceux qui connaissent les évaluations « établissement » des universités pratiquées par le HCERES dans l’enseignement supérieur, le nouveau dispositif y fait parfois penser.

Continuer la lecture de Que fera le futur conseil de l’évaluation de l’école ?

École et migration : des frontières en questions

La prochaine édition des Entretiens Ferdinand Buisson se déroulera à Lyon le lundi 17 décembre 2018 (18h-20h, IFÉ- ENS de Lyon) et s’intéressera aux relations entre migration et scolarisation (entrée libre, sur inscription par courriel  à veille.scientifique@ens-lyon.fr).

Qu’il s’agisse des enfants d’immigrés installés depuis longtemps sur le territoire national ou de nouveaux élèves migrants, la place des enfants de la migration a nourri et nourrit encore de nombreux fantasmes et stéréotypes sociaux. Qu’ils soient considérés comme à priori en « échec scolaire » ou comme des sources de problèmes potentiels pour l’institution scolaire française, ils sont surtout méconnus dans leur diversité. Nationalité, origine sociale, genre, aspirations, capital scolaire des parents, parcours de vie : nombreuses sont les caractéristiques qui différencient en fait les trajectoires des enfants d’immigrés plus qu’elles ne contribuent à une commune situation à laquelle on les renvoie. 

Continuer la lecture de École et migration : des frontières en questions

Développer des compétences de « passeurs » en éducation, saison 2 !

On demande à de plus en plus de professionnels de l’éducation de  prendre en compte les travaux et les  résultats de recherche pour décliner des politiques scolaires, mettre en place des dispositifs, monter des formations ou tout simplement ajuster des pratiques éducatives. Depuis quelques temps, on utilise souvent l’expression de « passeurs » pour caractériser une partie du métier de professionnels de l’éducation : des formateurs intermittents ou à temps plein, des conseillers pédagogiques, des inspecteurs, des pilotes et coordinateurs de dispositifs, des cadres éducatifs, etc.

Comment faire ? Qu’est-ce que cela implique ? Quelle traduction concrète dans sa vie professionnelle ? Quelles recherches mobiliser ? Quels pièges et difficultés surmonter ? Pour aider à répondre à ces questions, nous avions proposé l’an dernier une première formation de « passeurs » en éducation, pour essayer de définir ensemble les compétences et savoirs qui pouvaient être utiles pour cette « fonction » ou cette « activité ».

Nous proposons une seconde édition de cette formation amendée en fonction des résultats et des enseignements tirés de la première édition.

Dans cette session 2018-2019, nous allons en effet donner un rôle plus central aux situations contextualisées dans lesquelles on peut être confronté aux résultats de recherche ou avoir besoin de les mobiliser. En partant des préoccupations  de ceux qui participeront à la formation, il s’agit d’apporter des savoirs et des outils qui prennent sens  au regard des pratiques professionnelles.

Pour le résumer autrement, il s’agit non seulement d’apporter des connaissances utiles pour savoir « lire la recherche », mais aussi de travailler ensemble sur les conditions dans lesquelles telle ou telle recherche peut être plus ou moins utile ou pertinente à mobiliser dans telle ou telle situation.

C’est pourquoi la formation est articulée en deux sessions : une première, en octobre, permettra de problématiser les questions que se posent les participants et d’y apporter de premiers éclairages à partir des savoirs des formateurs mais aussi des expériences partagées par les autres participants. La seconde session, en avril, permettra de faire le point sur les évolutions de pratiques et leurs freins, d’approfondir la réflexion théorique et de favoriser l’appropriation de la formation par un essai de réalisation d’une ressource donnant l’opportunité  de mobiliser des résultats de recherche à destination d’un public de praticiens. Entre les deux sessions, des outils d’échanges et de suivi seront mis en place.

Dans l’idéal, nous encourageons les collègues intéressés à s’inscrire aux deux sessions. Conscients aussi des contraintes rencontrées pour participer à ces 4 jours de formation, nous acceptons des inscriptions isolées à la première ou à la deuxième session, sachant que nous adapterons le programme de la deuxième session pour prévoir des modalités de différenciation en fonction des caractéristiques des publics concernées.

Attention : pour des raisons logistiques (contraintes du logiciel), il faut s’inscrire à chaque session séparément même si vous souhaitez assister aux deux…

 

Les enseignants entre métier et profession : une identité introuvable ?

La prochaine édition des Entretiens Ferdinand Buisson se déroulera à Lyon le mercredi 30 mai 2018 (18h-20h, IFÉ- ENS de Lyon) et s’intéressera à l’identité enseignante (participation gratuite sur inscription : http://colloques.ens-lyon.fr/eventShow/entretiensferdinandbuisson ou courriel  à veille.scientifique@ens-lyon.fr).

Le « monde enseignant » est en effet un objet de fantasme social et politique de longue date. Les « profs » peuvent être tour à tour des professionnels de « vocation » à qui l’on confie ses enfants, des agents du service public en premier ligne pour défendre les valeurs républicaines, des fonctionnaires maltraités et injustement reconnus ou au contraire trop à l’abri de toute critique derrière leurs syndicats corporatistes, des professions libérales rétives au changement ou des cadres faisant preuve d’innovation et de créativité, etc.

Malgré cette diversité des « missions » ou des « fonctions », l’illusion d’une certaine unité du monde enseignant perdure largement dans les représentations, en décalage avec les analyses et les études qui soulignent les segmentations voire les fractures de ce groupe social. Continuer la lecture de Les enseignants entre métier et profession : une identité introuvable ?

D’où viennent les programmes scolaires ?

On nous demande souvent de proposer une publication qui fasse le point sur l’essentiel de ce que l’on  peut dire sur telle ou telle question éducative, à partir de nos lectures des travaux de recherche. Nos dossiers de veille réalisent déjà une première synthèse, mais ils nécessitent néanmoins de prendre le temps de se poser pour lire plus d’une vingtaine de pages.

C’est pourquoi l’unité Veille & Analyses de l’IFE tente le pari d’une nouvelle production : « Édubref »

A la lumière de différents travaux et études qui ont déjà été analysés dans nos dossiers, chaque numéro d’Édubref rassemblera, dans un format très court, quelques idées qui nous apparaissent incontournables sur un sujet d’éducation.

Le premier Édubref est ainsi consacré à la question des programmes, pour replacer en perspective cette fonction de production des contenus  d’enseignement qu’on appelle aussi parfois ailleurs la politique « curriculaire ».

Télécharger Edubref : d’où viennent les programmes scolaires ?

Petite chronologie des dispositifs liés à la recherche en éducation depuis 20 ans

Un Conseil scientifique de l’éducation est mis en place aujourd’hui par le Ministre. L’occasion de rappeler brièvement certaines initiatives institutionnelles concernant directement ou indirectement la recherche en éducation qui ont marqué les 20 dernières années .

1995-2000  Comité national de coordination de la recherche en éducation, chargé d’une mission de synthèse, d’orientation et d’évaluation de la recherche en éducation (archive : http://www.inrp.fr/Cncre/Accueil.html )

2000-2005  Haut conseil de l’évaluation de l’école (HCÉÉ)

2001 : Rapport présenté par Antoine Prost « pour un programme stratégique  de recherche en éducation » (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/014000799/index.shtml )

2002-2004 : Programme incitatif de recherche en éducation et formation (PIREF), coordonné par Marie Duru-Bellat.

Décembre 2010- février 2011  : Dissolution de l’INRP (Institut national de recherche pédagogique) et création de l’IFÉ (Institut français de l’Éducation) au sein de l’ENS de Lyon

2005-2012 : Haut Conseil de l’éducation (HCÉ) (archive : http://www.hce.education.fr/ )

2014 : création du CNESCO (Conseil national de l’évaluation du système scolaire)

2016 : création de l’ICE Auvergne Rhône Alpes (Institut Carnot de l’Éducation)

2017 : Rapport présenté par François Taddei « Vers une société apprenante » et rapport présenté par les Alliances Athéna et Allistène « La recherche sur l’éducation, éléments pour une stratégie globale » (présentation et sources).

A suivre…

La sensibilisation des enseignants aux recherches améliore les résultats scolaires ? Ce n’est pas si évident…

En Angleterre comme un peu partout, on estime dans les communautés scientifiques et éducatives que l’on dispose aujourd’hui d’un certain nombre de résultats suffisamment robustes  pour améliorer l’apprentissage. On se rend compte, en revanche, que la plus grande partie des enseignants connaissent mal ces résultats et rencontrent des obstacles pour se les approprier.

C’est pour surmonter ce problème que l’Education Endowment Foundation a lancé depuis trois ans une série d’études visant à expérimenter les différentes façons de partager les résultats de la recherche avec les enseignants. Différents degrés de dissémination de ces résultats ont été testés, de la familiarisation la plus superficielle jusqu’à l’engagement d’enseignants dans des séminaires de travail visant explicitement le transfert de résultats de recherches dans les pratiques d’enseignement. Ces études ont été menées avec l’objectif de mesurer l’efficacité de ces différents processus : les résultats scolaires des élèves (en fin d’école primaire) provenant d’écoles avec intervention des chercheurs ont été comparés avec ceux d’écoles sans intervention (groupe contrôle). Continuer la lecture de La sensibilisation des enseignants aux recherches améliore les résultats scolaires ? Ce n’est pas si évident…