Tous les articles par Claire Ravez

Le métier enseignant en (Édu)bref

Ce 13ème Édubref intitulé Enseigner, c’est quoi le métier ? porte sur les caractéristiques actuelles du métier enseignant et ses mutations récentes, qui concernent en France près de 800 000 personnels d’enseignement, pour plus de 12 millions d’élèves. Dans quelle mesure leurs missions, leurs pratiques et leurs identités professionnelles ont-elles changé depuis un demi-siècle ?

Les professeur.es des écoles, des collèges et des lycées d’aujourd’hui ont succédé à une République des instituteurs et des institutrices (Ozouf et Ozouf, 1992), distincte jusqu’aux années 1970 du « métier de classe moyenne » exercé par les certifié.es et les agrégé.es de l’enseignement secondaire (Chapoulie, 1987)[1]. Des « nouveaux publics » de la massification progressive de l’enseignement secondaire aux modalités les plus récentes d’évaluation, les transformations profondes des systèmes éducatifs des dernières décennies ont peu à peu, et de façon incomplète, rapproché les statuts, la formation initiale ou la rémunération des un.es et des autres, tandis que la multiplication des responsabilités et la diversification des profils ont créé de nouvelles formes de fragmentation du corps enseignant. Ainsi, au-delà de l’imaginaire social associé à celles et ceux qui incarnent le service public d’éducation, la diversité structurelle du corps enseignant perdure (niveaux d’enseignement, contextes d’exercice, ancienneté dans la fonction, etc.).

Cet Édubref approfondit également la compréhension de ce qui fait « métier » dans l’activité ordinaire des enseignant.es. Médiée par le(s) sens donné(s) aux apprentissages scolaires, la relation aux élèves et aux classes représente un défi quotidien, que l’organisation d’un travail éducatif exercé de façon de plus en plus collaborative, au sein d’équipes enseignantes et avec d’autres professionnel.les, permet, à certaines conditions, de soutenir. Aux niveaux national, européen et international[2], les grandes lignes de force qui structurent les changements en cours – et les débats que ceux-ci génèrent – constituent autant de tensions entre des professionnalités enseignantes synonymes de pouvoir d’action, d’autonomie et de professionnalisme, et des risques liés, à court ou plus long terme, à des dynamiques de déprofessionnalisation.

Pour télécharger cet Édubref, cliquer ici.

Pour retrouver l’ensemble des Édubref déjà parus, cliquer ici.

Pour vous abonner à notre lettre d’information et recevoir nos Dossiers de veille et nos Édubref dès leur parution, cliquez ici.


[1] L’exposition « Métier d’enseignant(e), métier d’élève » organisée par le Musée national de l’Éducation (Munaé) en 2020-2021 rend compte de cette profondeur historique.

[2] Voir par exemple le récent numéro thématique sur les enseignant.es primaires et leurs spécialisations. Entre division des compétences et renforcement des formations de la Revue suisse des sciences de l’éducation (vol. 44, n° 1, 2022) ; les ouvrages Durer dans le métier d’enseignant. Regards franco-allemands (Garcia M.-L. et Lantheaume F. [dir.], 2019) ou Trente ans de pratiques de professionnalisation des enseignants. Regards internationaux (Marcel J.-F., Tardif M. et Piot T. [dir.], 2022) ; ou encore le projet de recherche européen en cours Teacher careers (France, Belgique, Royaume-Uni).

Réformer l’école : les leçons de sociologie du Cnesco

Comme à son habitude, le Centre national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco-CNAM) a mis en ligne un riche dossier de ressources scientifiques (8 rapports thématiques, 5 études de cas, 9 notes d’experts) et d’interventions filmées, les « paroles d’experts », qui prolongent la conférence de comparaison internationale sur « la gouvernance des politiques éducatives » organisée en novembre 2021. Trois de ces copieux rapports thématiques (Buisson-Fenet, Marx et Reverdy, 2022 ; Draelants et Revaz, 2022 ; Pons, 2022) n’ont pas fait l’objet de présentations vidéo. À l’heure où les bilans médiatiques, syndicaux et politiques de l’action ministérielle menée en France depuis 2017 se multiplient, quels éclairages ces synthèses de la recherche en sciences sociales proposent-elles sur la conduite du changement en éducation ? Continuer la lecture de Réformer l’école : les leçons de sociologie du Cnesco

Le pilotage en éducation : un concept à définir

Dans un récent numéro des Dossiers des sciences de l’éducation, portant sur le thème « politiques d’éducation : l’ère du pilotage ? », Xavier Pons, sociologue de l’action publique, membre du laboratoire Lirtes et professeur des universités (Université Paris-Est Créteil), revient sur une métaphore « massivement utilisée par des élites administratives et les gouvernants » (Pons, 2021, p. 15) : le pilotage. Une « catégorie d’action publique » finalement pas si simple à aborder en recherche, car elle pose la question de savoir s’il s’agit aussi d’une « catégorie d’analyse scientifique». X. Pons a donc analysé 61 publications de recherche écrites en français, publiées entre 1993 et 2020, et qui utilisent explicitement cette notion. Cette revue de littérature lui a permis de dégager trois approches du pilotage en éducation, qu’il nomme la « boite noire », le « modèle normatif » et l’« objet empirique ». Continuer la lecture de Le pilotage en éducation : un concept à définir

Grandir connectés, vraiment ? Entretien avec Anne Cordier

L’ouvrage collectif Digital Literacy : Curriculum Development and Implementation in European Countries est disponible en ligne. Anne Cordier, professeure des universités en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lorraine et membre du Centre de recherche sur les médiations (CREM), a rédigé la contribution française à ce nouveau Yearbook du Cidree, réseau européen dont l’Institut français de l’éducation fait partie. Elle répond à nos questions. Continuer la lecture de Grandir connectés, vraiment ? Entretien avec Anne Cordier

Une formation autour des recherches en éducation

Un nombre croissant de professionnels exerçant des métiers intermédiaires (cadres, formateurs et formatrices, etc.) intègre les recherches en éducation dans leur activité, exerce des formes de médiation entre la production de savoirs scientifiques, des politiques éducatives et des pratiques de terrain. Continuer la lecture de Une formation autour des recherches en éducation

Un nouveau Dossier de veille sur l’éducation… nouvelle

Le Dossier de veille n° 138 « l’Éducation nouvelle : une mosaïque centenaire » voit le jour à l’heure de nouvelles dynamiques sur ce thème, illustrées par l’initiative « Convergence(s) pour l’Éducation nouvelle », engagée en 2021 à l’occasion du centenaire du congrès de Calais, et la première Biennale internationale de l’Éducation nouvelle, organisée en 2017 par les Ceméa, les CRAP-Cahiers pédagogiques, la Fespi, l’ICEM-pédagogie Freinet, la Ficeméa et le GFEN. Continuer la lecture de Un nouveau Dossier de veille sur l’éducation… nouvelle

Le numérique à l’école : des mythes aux réalités ?

Nous tenons à remercier André Tricot pour sa relecture attentive.

Apprendre et faire apprendre, aussi et surtout à la maison : une situation devenue quotidienne, depuis un an, pour les élèves et leurs parents, et bien sûr aussi leurs enseignant‧es. L’essor de la pratique des classes virtuelles a notamment réactivé des interrogations anciennes portant sur l’efficacité des outils numériques au service des apprentissage scolaires.

André Tricot, psychologue cognitiviste et professeur des universités (université Paul Valéry Montpellier 3), a coordonné le dossier « numérique et apprentissage scolaires » du Conseil national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco) mis en ligne en octobre 2020. Comme le montre sa bibliographie, ses nombreuses publications et interventions s’appuient à la fois sur des synthèses de la littérature empirique et ses propres travaux de recherche.

À quelles réflexions pédagogiques et didactiques la lecture de quelques-unes de ses publications récentes conduit-elle ? Comment les situer pour mieux les lire et les comprendre ? Et, au final, pourquoi et comment les mobiliser, pour sa propre activité et/ou celle d’autres professionnels de l’éducation ? Continuer la lecture de Le numérique à l’école : des mythes aux réalités ?

Les réformes de l’éducation se font aussi, et surtout, par le milieu.

Ce texte a été publié dans Le Monde de l’éducation le 17 novembre 2020.

Depuis plusieurs décennies, les réformes du système éducatif se suivent et se ressemblent dans leur processus d’élaboration et de mise en œuvre : une vision politique ambitieuse, des consultations plus ou moins longues et houleuses avec les partenaires sociaux, la promulgation d’une loi ou la publication d’un texte administratif (décret, arrêté, circulaire), une couverture médiatique qui oscille entre soutien et défiance, et, sur le terrain, une réception plus ou moins enthousiaste et une mise en œuvre plus ou moins fidèle à la lettre et à l’esprit de ces directives qui viennent « d’en haut ». Continuer la lecture de Les réformes de l’éducation se font aussi, et surtout, par le milieu.

Mobiliser les recherches en éducation quand on pilote le système éducatif… aux États-Unis

Certains situations professionnelles amènent de plus en plus fréquemment les personnels de direction et d’encadrement à s’emparer d’objets, de concepts, de courants et de disciplines de recherche allant des didactiques disciplinaires à la sociologie des organisations : lire des documents identifiés comme relevant « de la recherche », inviter des chercheurs·ses à prononcer une conférence, convaincre des enseignant‧es de l’intérêt de s’engager dans un projet de recherche avec des universitaires, etc. Au-delà de la diversité des expériences individuelles, cette mobilisation des recherches par les acteurs intermédiaires du système scolaire repose-t-elle sur certaines régularités ? Continuer la lecture de Mobiliser les recherches en éducation quand on pilote le système éducatif… aux États-Unis

Naviguer à vue ou garder le cap ?

Depuis bientôt un an, les équipes de direction des collèges et des lycées ont appris à composer avec les versions successives des protocoles sanitaires, à appliquer les circulaires qui se sont succédé pour réorganiser les examens, tout en apprenant dans l’urgence à opérationnaliser le pilotage de la continuité pédagogique et éducative. D’autres inconnues de ce début d’année leur sont plus ou moins familières : dans quels espaces collectifs de travail effectuer les arbitrages liés à l’affectation des moyens de la dotation horaire globale (DHG) pour l’année scolaire 2021-2022, reçue ces dernières semaines ? Comment faire pour que les nouveaux dispositifs d’autoévaluation et d’évaluation externe des établissements, proposés par le Conseil de l’évaluation de l’École créé en juillet 2019, puissent contribuer à soutenir, accompagner et former l’ensemble des personnels ? Ou encore comment se projeter dans le tout nouveau rythme d’évaluation des personnels de direction, désormais annuel (décret du 4 février 2021) ? Ou plutôt : comment arriver à tout tenir en même temps ?

Continuer la lecture de Naviguer à vue ou garder le cap ?