Le CIDREE, un réseau européen pour agir et réfléchir en éducation

Ni instance de coopération gouvernementale, ni association de chercheurs, le Consortium d’institutions pour la recherche et le développement en éducation en Europe (CIDREE) est un réseau original qui regroupe à ce jour 17 membres représentants chacun un système éducatif européen. Certains membres font partie de leur ministère, d’autres sont issus d’une agence éducative relativement autonome de leur gouvernement, d’autres sont localisés au sein d’une université, mais tous partagent un rôle national dans leur champ de compétences. C’est l’ENS de Lyon, via l’IFÉ, qui représente la France, l’Institut français de l’éducation ayant repris en l’occurence l’adhésion qui était assurée par l’INRP jusqu’à sa dissolution.

Ce réseau, auto-gouverné, a été lancé en 1990 avec l’objectif de resserrer les échanges entre différents pays dans le domaine du développement curriculaire et de la recherche en éducation.  Ses activités sont par conséquent assez larges et diversifiées, allant de la publication d’un ouvrage annuel jusqu’à la tenue de conférences en passant par de nombreuses réunions d’experts, des visites d’études et autres formes d’échanges formels ou informels.

Chaque année, un ouvrage thématique réunit ainsi des contributions émanant de plusieurs pays, sur la base du volontariat. Si certains membres mettent ainsi à contribution leurs propres experts ou chercheurs, d’autres sollicitent des rédacteurs à l’extérieur de leur institution. Le Yearbook 2017 était ainsi consacré au Well Being in education

Ces dernières années, on peut remarquer le développement remarquable des expert meetings, qui se sont tenus un peu partout à travers l’Europe, sur des thèmes variés : les indicateurs nationaux de l’école,  la recherche collaborative, l’enseignement des mathématiques, les compétences en éducation, l’enseignement artistique et culturel, l’enseignement professionnel, la participation des élèves, l’inclusion, le numérique en éducation, etc.

Pour un exemple d’expert meeting, voir à la fin de cet article la vidéo sur le séminaire concernant l’usage de la vidéo dans la formation des enseignants, ou consulter la chaine You Tube du CIDREE.

L’intérêt des activités du réseau CIDREE réside en particulier dans les échanges entre acteurs qui ont en commun d’être parties prenantes ou proches des politiques éducatives comme du monde de la recherche. On peut ainsi croiser dans une réunion du CIDREE un fonctionnaire d’un ministère, une chercheuse ou le responsable d’une institution gouvernementale qui discutent sur un pied d’égalité avec le seul souci d’accroitre leurs connaissances, de s’enrichir de leur compréhension mutuelle, sans obligation à court terme de publication ou de finalisation d’un projet.

L’actuel président du CIDREE, Alan Armstrong (Education Scotland) cédera au premier janvier prochain la place à Luc Weis, directeur du Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques au Luxembourg.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *