Apprendre le nombre et les opérations : pas simple…

Les 12 et 13 novembre dernier, la didactique et la psychologie faisaient consensus sur les difficultés à enseigner et apprendre le nombre et les opérations à l’école primaire, lors de la conférence CNESCO-IFÉ ENS de Lyon.
Le jury de cette conférence réuni autour de son président, Jacques Grégoire (docteur en psychologie et professeur à l’université catholique de Louvain), a travaillé toute la journée du samedi 14 novembre pour proposer des recommandations qui auraient du être présentées à la presse le 19 novembre, mais le seront ultérieurement, compte tenu des circonstances.
Il aura sans doute fallu, pour aller jusqu’au bout de cette mission, tout le dynamisme et la motivation des 7 enseignants (stagiaire, lycée pro, école élémentaire, enseignement secondaire, enseignement spécialisé), 2 parents d’élèves, 1 directeur d’école, 1 conseillère pédagogique, 3 inspecteurs (premier et second degré), 1 maitre de conférences-formateur en ESPE, 1 responsable d’association, composant ce jury.
Ces  jurés et leur président ont d’abord pu avoir quelques éléments de contextes, présentation des programmes de mathématiques depuis 20 ans, paysage éditorial et usage des manuels en classe, pratiques enseignantes et  difficultés des enseignants, performances des élèves du primaire en mathématiques sur 20 ans,  troubles d’apprentissage…
Ce sont ensuite 18 experts qui se sont succédés, durant les trois autres demi-journées, pour évoquer et répondre à des questions préétablies portant sur le nombre (apprentissage, écriture), le calcul et les techniques opératoires, l’hétérogénéité des élèves (d’un point de vue psychologique), et, pour rentrer dans le vif du métier, sur les programmes, la formation des enseignants ou les ressources pour les enseignants.
Après ces deux jours denses, ponctués d’échanges tout aussi sérieux lors des pauses café et repas, le jury a du synthétiser et extraire des éléments congruents dans un contexte sans aucun doute lourd au lendemain des attentats parisiens.
Souhaitons que ses recommandations viendront irriguer les documents d’accompagnement des programmes de mathématiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.