Consultation européenne sur les compétences

Le réseau européen KeyCoNet lance une consultation en ligne auprès des enseignants, des parents, des élèves et des chefs d’établissements concernant les compétences.

Comment sont perçues les compétences, comment elles sont utilisées et enseignées (ou non), quels sont leurs apports (ou non) pour l’apprentissage : le  questionnaire permettra au réseau KeyCoNet de nourrir les recommandations qui seront rendues à la commission européenne cet automne.

Disponible en une douzaine de langues, le questionnaire peut être renseigné en généralement moins de 10 minutes et, cerise sur le gâteau, peut permettre via un tirage au sort de participer au colloque final de KeyCoNet cet automne !

Accès direct au questionnaire en français : https://fr.surveymonkey.com/s/KeyCoNet_FR


5 réflexions au sujet de « Consultation européenne sur les compétences »

  1. Bonjour

    Définir la compétence, par le mot « compétences » me semble un peu léger !
    Pourquoi votre questionnaire est-il scolaro-centré, vous avez encore rien compris de l’éducation aujourd’hui ! Comment des experts en politique éducative ne pourraient ils pas répondre !!!
    Bien amicalement

    1. Le questionnaire est scolaro-centré car le réseau KeycoNet s’est constitué en réponse à un appel d’offre de la commission européens sur les compétences dans l’enseignement scolaire. Il s’agit donc bien d’éclairer comment sont ressenties les compétences (ou non) dans l’enseignement scolaire.
      Que vous soyez ou non d’accord avec cette démarche et avec cette définition des compétences est une autre affaire, qui n’enlève rien à a légitimité de ce questionnaire.

  2. Bonjour,
    Cette enquête m’intéresse vivement dans le cadre d’un mémoire de master dont le sujet est
    « apprendre par compétences: des intentions à la réalité » et dont la conclusion met en évidence que le travail par compétences n’est pas mis en oeuvre par les enseignants alors qu’il lui est reproché d’être à l’origine de la baisse constante des résultats des élèves français à l’enquête PISA. A vous lire avec intêrêt et un grand merci pour vos articles « éclairants ».

    1. Il n’y en a pas, car le questionnaire étant, comme vous le comprenez bien, strictement équivalent pour tous les pays européen, il n’a pris en compte que les catégories « génériques » de publics. Il eût été un peu compliqué de rentrer dans le détail des acteurs de la formation des enseignants, fort différente d’un pays à l’autre.
      Ceci explique aussi certaines maladresses d’expression liées aux traductions successives.
      Ceci précisé, je pense que vous pourrez vous exprimer à travers le questionnaire « enseignant » ou « chef d’établissement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *