Milieu social et niveau scolaire

L’école de la République permet-elle de lutter contre les inégalités sociales en France ? La question n’est pas nouvelle et est régulièrement débattue. Le site internet de l’Observatoire des Inégalités publie un article sur ce sujet, dans lequel il est dit que la France (comme la République tchèque) fait partie des pays « où le niveau social influence le plus le niveau scolaire ». L’enquête menée par l’OCDE s’est centrée sur les enfants de 15 ans. Ce résultat est valable pour les mathématiques, les sciences et l’écrit.
Parmi les raisons évoquées se trouvent l’élitisme dont fait preuve le système éducatif français, le recours fréquent à des évaluations qui défavorisent les élèves les plus en difficulté, ainsi que le travail demandé à la maison qui est important, et qui favorise ceux qui ont les moyens de recourir à du soutien pris en charge dans le cadre familial (cours particuliers par exemple).
L’indicateur de d’intensité calculé sur 100 est en moyenne de 38 pour l’OCDE. La France est avant dernière avec un indice de 51. Le débat sur l’égalité des chances reste d’actualité.



Citer ce billet
Rémi Thibert (2008, 26 novembre). Milieu social et niveau scolaire. Éduveille. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o3jd