Plein feux sur la formation dans les universités

Si la France a longtemps été le pays pauvre de la réflexion en matière de pédagogie universitaire (cf. nos constats en 2005 ), une série de parutions récentes semblent accréditer l’hypothèse d’un nouvel intérêt, qui tombe à pic au moment où la cour des comptes se penche sur la réussite en licence.

En effet, Marc Romainville, spécialiste belge francophone bien connu de la pédagogie universitaire, vient de publier avec Christophe Michaut (qui s’était déjà penché sur les facteurs de variation de réussite universitaire selon les universités) un ouvrage de synthèse sur la réussite, l’échec et l’abandon dans l’enseignement supérieur.
De son côté, Emmanuelle Annoot, qui est chercheuse mais qui a aussi été en responsabilité dans une université, s’est penchée sur la réussite à l’université, du tutorat jusqu’au récent plan Licence.  Enfin, Xavier Roegiers et plusieurs autres contributeurs se sont interrogés sur le sens des réformes pédagogiques dans l’enseignement supérieur.

Enfin, on renverra évidemment à l’état de l’art réalisé par Laure Endrizzi cet automne concernant la formation pédagogique des enseignants du supérieur qui reste, à la lecture de ces ouvrages, une question d’actualité.

 

 

 



Citer ce billet
Olivier Rey (2012, 10 février). Plein feux sur la formation dans les universités. Éduveille. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o3nx