L’éducation “tout au large” de la vie, vers un nouvel espace de formation

Développés depuis les années 1960, les concepts de l’éducation tout au long de la vie ont évolué pour se recentrer aujourd’hui sur les nouveaux espaces de formation. On n’apprend plus uniquement à l’école mais sur son lieu de travail, dans sa famille, au quotidien, de façon formelle, informelle et non formelle. Philippe Carré (2005) souligne l’importance d’apprendre à tout âge et décline les conditions nécessaires pour mieux répondre aux exigences de notre société de la connaissance : la motivation et la capacité d’autoformation.

Qu’entend-on aujourd’hui par « éducation tout au long de la vie » et dans quel type de société s’insère-t-elle ? Quelles sont les directives de l’Union européenne en matière de formation des adultes et quelles sont les valeurs accordées aux savoirs acquis dans le monde du travail ? Comment la recherche en éducation aborde t-elle ces problématiques ?

Ces questions sont développées dans notre dernier dossier d’actualité (n° 61, avril 2011) sur l’éducation et la formation tout au long de la vie et centrent les débats autour de la définition d’un nouvel espace de formation pour un apprentissage de la naissance à la fin de la vie.


2 réflexions sur « L’éducation “tout au large” de la vie, vers un nouvel espace de formation »

  1. (1er partie du message)

    Madame Gaussel

    Je suis chargée de mission pédagogique auprès de chefs d’établissement de collège, et moi même chef d’établissement d’une école. Je m’intéresse beaucoup à la problématique de l’accueil des élèves en grande difficulté ou en situation de handicap, étant responsable ASH du département (enseignement privé).

    j’ai lu avec plaisir votre dernier article sur l’édudation tout au long de la vie! J’écris un mémoire de M2 sur la formation des professeurs de collège à la specialisation type accueil des élèves en situation de handicap (en classe “normale” et non ULIS) . J’ai relu votre article qui parle bien de l’intérêt de fléxicurité (dans le monde du travail “plus économique”), de la construction d’une identité professionnelle par le groupe…hors la formation proposée aux professeurs de collège volontaires (formation BEP-ASH en palier, un système à la carte permettant quand même de capitaliser des ECTS mais sans certification finale ni reconnaissance. les professeurs ont acquis quelques éléments mais n’ont pas d’heures fléchées pour mettre en pratique) ne permet pas de se décentrer de la matière et de la classe puisque ce dernier réintègre son poste après la dite formation. Souvent d’ailleurs les collèges de son équipe ne sont m^me pas au courant qu’il est parti en formation! les professeurs qui partent en formation me disent souvent toute la difficulté qu’ils ont à devenir personne ressource auprès de leurs collègues, qu’ils sont avant tout didacticiens. Aussi, je fais le constat que (…suite au second message)

  2. (suite de mon mail…erreur de ma part)
    pour Mme Gaussel

    …je fais le constat que les chefs d’établissement envoient des professeurs en formation pour se donner parfois bonne conscience mais que de ce fait cela génère presque un contre résultat: le professeur acquiert probablement des gestes mais tant qu’il n’aura pas pu se décentrer de sa didactique, ne sera pas en mesure de restituer et donc d’agir en personne ressource auprès d ses collègues. Nous ne situons donc pas dans une formation aux gestes professionnelles, une construction d’une nouvelle identité mais bien dans une formation d’aide personnelle et individuelle.
    pourriez vous me dire, Madame Gaussel, si vous avez un avis sur la question ou bien un écrit à me faire parvenir pour étayer ma pensée?
    je vous remercie sincèrement du temps que vous pourrez me consacrer.
    cordialement
    camille VECTEN
    Direction diocésaine de l’enseignement privé de Soissons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.