La CNIL au service des enseignants

La CNIL (Commission informatique et liberté) vient de créer un “espace enseignants” (qui peut aussi intéresser les parents et les élèves), qui propose des fiches pédagogiques, méthodologiques sur l’utilisation d’internet. A cette rubrique “surfer ça s’apprend!”, s’ajoute un numéro spécial du journal “L’Actu” sur la protection de la vie privée sur l’Internet et un guide à l’attention des chefs d’établissement du second degré sur les règles liées à l’usage des outils et fichiers électroniques.
Les fiches méthodologiques peuvent sans doute être distribuées aux élèves, les fiches pédagogiques donnent quelques pistes succinctes d’activités et surtout de débats.
Tous ces documents de réflexion ou de travail avec les élèves sont sur le site dédiés aux jeunes entre 6 à 16 ans.
De quoi donner une résonance au “safer internet day” , qui a mobilisé, le 8 février, de nombreuses manifestations autour des risques, du bon usage d’internet, du téléphone mobile, des réseaux sociaux. On trouvera sur le site Internet sans crainte (Programme national de sensibilisation des jeunes aux risques et enjeux de l’Internet, inscrit dans le projet européen Safer Internet Plus qui regroupe 27 pays de l’Union européenne), quelques éléments d’information et de réflexion complémentaire sur le sujet.

il ne reste plus qu’à trouver le temps d’en débattre avec les élèves, de les former, en espérant que les enseignants de discipline sauront s’appuyer sur les enseignants documentalistes, puisque “Le professeur documentaliste contribue notamment à l’acquisition par les élèves des compétences relatives à la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication, et en particulier les compétences « savoir s’informer et se documenter » et « adopter une attitude responsable face à internet », et participe à l’obtention par les élèves du B2i (Brevet informatique et Internet)” (projet de circulaire DGESCO sur les missions des professeurs documentalistes).