L’éducation en Amérique latine (1) : l’Argentine

A l’occasion de la présentation du projet de loi sur l’éducation à la mi-novembre, le ministre de l’Éducation, de la science et de la technologie argentin avait ouvert un site de «débat sur l’école». Proposant le projet de loi ainsi qu’un document reprenant les grandes lignes du projet à la lecture de tous, le ministre de l’éducation a appelé tous les membres de la communauté à s’exprimer. On trouve sur le site du débat le bilan des consultations, discussions via Internet, dans des journées organisées dans divers lieux publics, dans les écoles, de mai à juin 2006. Les commentaires ont été regroupés en 10 grandes thématiques, les axes les plus débattus ayant été les axes 1 (30%), 6 et 2 (15%) [forum] :

  1. Garantir l’accès pour tous et en permanence au système éducatif
  2. Une éducation de qualité, pour tout
  3. Garantir le droit d’être reconnu et respecté dans sa langue et sa culture
  4. Garantir le droit à une éducation tout au long de la vie
  5. Garantir le droit des familles à participer à l’éducation de leurs enfants
  6. Les enseignants comme sujets de droits : garantir des conditions dignes de travail de formation, de carrière
  7. Garantir le droit des élèves à avoir des écoles dotées de bons moyens matériels
  8. Garantir à tous le droit de participer au défi éducatif
  9. Garantir à tous le droit de connaître et maîtriser les nouvelles technologies de l’information
  10. Mettre la gestion de l’éducation au service des objectifs de qualité

Le document servant de base au débat, énonce la nécessité d’une éducation de qualité pour une société plus juste, s’appuyant sur l’exercice d’une nouvelle citoyenneté.

Un état des débats tenus lors de la journée nationale d’information au sein des écoles, à fin septembre, donne un éclairage assez précis des préoccupations des acteurs :

Près d’une centaine de contributions «d’experts» sont venus alimenter le débat. S’inscrivant dans telle ou telle thématique, ce sont des enseignants du primaire, du secondaire, du supérieur, des députés, des associations, qui ont exprimé des points de vue assez divers.

La seconde étape de cette consultation, à partir de septembre, tout en précisant et complétant les apports précédents, a permis de dresser une liste de 20 points émergents, tels que :

  • prévoir 6 ou 7 années d’enseignement primaire et 6 ou 5 années de secondaire;
  • un enseignement secondaire obligatoire
  • la création d’un institut de formation des enseignants garantissant une bonne formation initiale et continue
  • la dernière année de formation des enseignants se fera dans l’école avec un accompagnement de maîtres expérimentés
  • la création de conseils consultatifs composés de personnalités représentatives de la société (éducation, entreprise, corporation, …) et apportant des conseils quant à la politique éducative, l’actualisation des curriculum, l’éducation aux médias, l’évaluation de la qualité,…

Toutes ces informations ont conduit à un pré-projet de loi.

Autant d’éléments, qui rappelant les débats hexagonaux, donnent un éclairage du système éducatif argentin.



Citer ce billet
Annie Feyfant (2006, 8 décembre). L’éducation en Amérique latine (1) : l’Argentine. Éduveille. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o3gn