Quel est le sens de l’autorité éducative ?

Sanction, punition ou abus de pouvoir, voici les notions souvent associées au mot autorité. L’étymologie latine nous raconte une autre histoire : autorité (auctoritas) fait référence à la légitimité des membres du Sénat romain à poser les fondations de projets à venir, à être garants de leur nature sacrée. Cette définition oppose l’autorité au pouvoir (potestas) et rappelle que celle ou celui qui détient l’autorité (l’auctor), fait grandir, produit, augmente la confiance, pose les fondements, etc.

La dimension dynamique, l’idée que l’autorité s’inscrive dans le temps, est omniprésente dans les travaux de recherche sur l’autorité éducative en contexte scolaire. La personne enseignante construit sa compétence d’autorité à partir d’un ensemble d’expériences vécues dont les éléments s’actualisent dans l’action et interagissent en continu. Celle-ci se développe dans l’ordinaire de la classe et pose la personne enseignante, celle ou celui qui sait faire apprendre, comme garant·e légitime des savoirs disciplinaires, qui organise des situations d’apprentissage afin d’assurer leur transmission. Elle ou il aménage un cadre éducatif qui doit en permanence évoluer ou être actualisé, il ne peut être ni rigide ni contraint (Gaussel, 2023).

 Pour le philosophe de l’éducation C. Roelens (2021), ces situations constituent une forme de banque de données, dans laquelle l’enseignant·e viendrait puiser des savoir-faire pour nuancer ou adapter l’exercice de son autorité. C’est pourquoi, pour la psychopathologue A. Bilheran, l’autorité « se distingue du pouvoir, et se caractérise par la notion suivante : légitimation symbolique d’un pouvoir par un savoir » (Bilhéran, 2020, §41).

Dans la continuité du Dossier de veille de l’Ifé n°145 de novembre 2023 portant sur l’éthique enseignante, l’Édubref n° 20 de mai 2024, intitulé « L’autorité éducative », présente différentes facettes de l’autorité à partir de références scientifiques fondatrices. Il vise à lever certains mythes, comme l’idée que l’autorité serait innée chez les personnes enseignantes, et des malentendus, par exemple l’analogie entre autorité et autoritarisme.

Pour citer cet Édubref : Gaussel, M. (2024). L’autorité éducative. Edubref, 20, mai. ENS de Lyon

Références :

  • Bilheran, A. (2020). Chapitre 1. Histoire et étymologie de l’autorité. Dans Psychopathologie de l’autorité (vol. 2e ed., p. 19‑54). Dunod.
  • Gaussel, M. (2023). Au cœur de l’éthique enseignante. Dossier de veille de l’IFÉ, 145, novembre. ENS de Lyon
  • Roelens, C. (2021). Manuel de l’autorité : la comprendre et s’en saisir. Chronique sociale.

 

 



Citer ce billet
Marie Gaussel (2024, 24 mai). Quel est le sens de l’autorité éducative ? ÉDUVEILLE. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11psl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search