La singularité française dans la direction d’école primaire : quels héritages ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

Pourquoi, dans les écoles primaires françaises, un·e professeur·e des écoles assume-t-il·elle également les fonctions de direction, contrairement à l’organisation en vigueur dans l’enseignement secondaire, où les fonctions de direction sont attribuées à un personnel spécialement recruté et formé à cet effet ?

L’Edubref n°19, intitulé « La direction d’école : quels héritages ? », examine cette question en explorant l’évolution de la fonction de direction depuis le XIXe siècle. Il met en lumière comment le rôle des directeurs et directrices d’école s’est transformé tout en restant fidèle à un principe fondateur : celui d’être « un pair parmi ses pairs ».

La loi Goblet de 1886 a marqué un tournant en établissant le statut de directeur·rice d’école, leur confiant non seulement la gestion de l’école mais aussi la tutelle des enseignant·es moins expérimenté·es. Cet acte a posé les bases de la fonction de direction telle que nous la connaissons aujourd’hui.
Au fil du temps, les rôles des directeurs et directrices d’école ont connu une transformation progressive, orientée vers un pilotage pédagogique plus affirmé. Depuis l’introduction du conseil des maîtres en 1908 jusqu’à la loi Rilhac de 2021, en passant par la loi d’orientation de 1989, cette évolution a intégré la conception et la réalisation de projets éducatifs, tout en favorisant les collaborations et les partenariats avec les différents membres de la communauté éducative. La loi Rilhac a finalement consacré cette évolution en attribuant aux directeurs et directrices une autorité fonctionnelle.Edubref n°19

L’Edubref n°19 invite ainsi à explorer les méandres historiques de la direction d’école en France et à comprendre les défis actuels de cette fonction à la croisée des chemins, entre tradition et mutations.

Pour télécharger l’Edubref n°19 cliquez ici !  ou sur l’image



Citer ce billet
Peggy Neville (2024, 30 avril). La singularité française dans la direction d’école primaire : quels héritages ? ÉDUVEILLE. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/10sbj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search