L’équipe Veille & Analyses recrute !

L’IFÉ recrute pour mars 2024 une ou un chargé·e de médiation scientifique pour un CDD initial de 12 mois et sur un contrat ITRF de catégorie A. Le poste est rattaché à l’équipe Veille et Analyses de l’institut français de l’éducation  au sein de l’École normale supérieure de Lyon.

Retrouver ici l’annonce officielle sur le site de l’ENS.

Veille et Analyses est aujourd’hui composée de 5 personnes et nous attendons un ou une nouvelle médiatrice scientifique pour renforcer l’équipe. Travailler à la Veille de l’IFÉ est une expérience originale pour qui veut contribuer de façon intensive à  la médiation entre le monde des recherches et celui des pratiques éducatives. La plupart de nos activités consistent en effet à valoriser la littérature scientifique relative à l’éducation et à la formation et à améliorer la circulation  des savoirs entre ces deux mondes en publiant des états de l’art comme les Dossiers de veille, notre production phare, des courtes synthèses, comme les Édubrefs, ou encore diverses publications en direction des actrices et acteurs de l’éducation. Cette valorisation se traduit également par des séminaires de travail, des formations ou des interventions lors de conférences.

Quelles sont les principales compétences attendues des candidat·es ?

Travailler à la veille requiert avant tout une grande curiosité intellectuelle, puisqu’il s’agit de s’intéresser à des travaux dans toutes les disciplines constitutives de la recherche en éducation (sciences de l’éducation, pédagogie et didactique, sociologie, psychologie, histoire, philosophie…). Il est indispensable d’aimer lire et écrire de façon assez dense : il est attendu de chaque collègue de la veille qu’il rédige régulièrement des Dossiers de veille  et Edubrefs (deux par an généralement) et d’éventuelles notes ou articles plus ponctuels dans des revues professionnelles. Posséder une culture scientifique en sciences de l’éducation, en SHS au minimum, ou en formation est fortement recommandé.  Il faut également apprécier le travail en équipe, car il est dans nos habitudes d’échanger sur nos sujets respectifs et de nous relire sans craindre le regard critique des collègues. Il est enfin nécessaire de maitriser suffisamment l’anglais pour pouvoir lire des articles de recherche dans cette langue.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les recherches en éducation et faire de la médiation entre mondes universitaires et mondes scolaires et éducatifs, n’hésitez plus, rejoignez notre belle équipe qui vient tout juste de fêter ses 20 ans !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.