Université du peuple : projet d’université en ligne de l’ONU

M. Shai Reshef, membre du Conseil consultatif de l’Alliance mondiale pour les technologies de l’information et des communications au service du développement (Alliance mondiale TIC et développement) a tenu une conférence de presse à l’ONU le 19 mai dernier, pour présenter le projet « University of the people » dont il est le fondateur et le président.

Cette « Université du peuple » a pour objectif de combler le fossé entre les frais de scolarité de plus en plus élevés pour l’enseignement supérieur et les facilités d’accès au savoir grâce aux technologies de l’information et de la communication. M. Shai Reshef déclarait au New-York Times (rapportée par le site de l’Université populaire):

« Il s’agit d’appliquer le concept de réseau social au monde universitaire. Nous disposons déjà de logiciels éducatifs en code source libre, grâce aux universités qui ont mis leurs cours en ligne, en libre accès. Et nous savons que l’enseignement interactif en ligne marche. En rassemblant tout cela, nous pouvons mettre en place une université gratuite pour les étudiants du monde entier, du moment qu’ils parlent anglais et ont une connexion Internet. »

Cette université en ligne est gratuite et ouverte à tous (à condition d’avoir un diplôme suite à l’enseignement secondaire), elle est gratuitement accessible ; la langue officielle est l’anglais (niveau suffisant au TOEFL). Le fonctionnement est calqué sur le modèle de l’université d’Amérique du nord : il faut suivre un nombre de cours minimum pour pouvoir passer un examen et poursuivre le cursus.

Pour commencer, deux parcours sont proposés : administration des entreprises et du commerce (Business administration program) et  technologies de l’information (computer science program). D’autres possibilités seront offertes plus tard, lorsque le projet sera bien avancé. Si la gratuité est annoncée, il semble quand même qu’il y aura des frais d’inscription et des frais d’examen. Ces frais seront sans commune mesure avec ce qui se pratique dans les universités (respectivement entre 15 et 50 $, et entre 10 et 100$).

Le jour de la conférence, 200 étudiants avaient déjà fait acte de candidatures, venant de 52 pays différents. L’objectif est d’atteindre 10 000 étudiants d’ici cinq ans. L’enseignement favorisera les échanges entre pairs (peer-to-peer education).

L’université n’a pas encore obtenu les accréditations pour que les diplômes soient reconnus, mais les démarches sont en cours.

Certains sont sceptiques et parlent d’université « low-cost » qui utilise les ressources éducatives libres mises à dispositions par les universités comme le MIT (Opencourseware).

Quelques ressources :


4 réflexions sur « Université du peuple : projet d’université en ligne de l’ONU »

  1. Cette initiative est excellente et est d’une aide inattendue pour des millions de personnes aussi modestes que moi. J’aurais tellement voulu saisir dans l’immédiat cette opportunité si elle s’appliquait à nous francophones qui avons un niveau trop bas en anglais. je profite pour vous soumettre cette demande afin que nous francophones puissions aussi bénéficier de cet unique programme ou de toute autre opportunité connexe.
    Cordialement.

  2. c une idee revolutionaire je voulais savoir deux choses peut on s inscrire dans deux filiere en meme temps? peut on integrer l universite meme si on n a pas le niveau du tofoel? merci bien

  3. j’aurais souhaité que les cours soient accessibles dans la forme, c’est-à-dire plus faciles à comprendre même s’ils sont diffusés en anglais. Mais la version française serait un plus. Comme idée, c’est formidable !

  4. l’idée est géniale mais il reste que certains comme moi auraient bien souhaités que le cours soient en Anglais et Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.