Éclairer les défis d’un métier à risque de… décrochage !

Le paysage éducatif en France a subi d’importantes transformations au fil des décennies, massification de l’enseignement, mise en place de la Nouvelle Gestion Publique (NGP) et des politiques d’évaluation, promotion de l’inclusion (Lantheaume, 2008). Ces changements ont redéfini en profondeur les rôles des enseignant·es, élargissant leur spectre pour englober des dimensions complexes et pluridimensionnelles de l’éducation, dépassant ainsi la seule transmission de connaissances académiques (Garcia, 2023).
Aujourd’hui, le métier présente un paradoxe majeur. Malgré un attachement profond à leur établissement (DEPP, 2022), une tendance au décrochage des enseignant·es se dessine. Ce phénomène complexe et multifactoriel se traduit de façon visible par une perte d’attrait pour la profession, et une hausse significative des démissions (Delbrayelle, 2023), dont la croissance représente +628% entre 2008 et 2021 (Caron et al., 2021). Ces dernières mettent ainsi en lumière les défis auxquels les personnes enseignantes font face.
En amont de ces démissions, le décrochage peut également revêtir des formes plus discrètes, mais tout aussi significatives. Il se manifeste tantôt par une forme de « déprise du travail », de désengagement en réponse aux (nombreux) défis du métier, tantôt par un sur-engagement : les personnes enseignantes s’investissent intensément pour conférer une légitimité à leur activité et gérer les incertitudes professionnelles (Hélou et Lantheaume, 2008).

Ainsi, dans la continuité du Dossier de veille sur la formation des enseignant·es débutant·es (Joubaire, 2019) et de l’Edubref sur le métier d’enseignant (Ravez, 2022), ce Dossier de veille de l’IFÉ n° 144 « Enseigner un métier à risque… de décrochage » explore le décrochage des personnes enseignantes, et cherche à mettre en mots les maux vécus par les professionnel·les.

Il aborde trois volets essentiels pour comprendre ce phénomène.
Le premier se penche sur les différentes définitions du décrochage qui constituent autant de réponses possibles face aux dilemmes pédagogiques complexes auxquels les enseignantes et enseignants font face.
Le deuxième volet met en lumière l’impact de la NGP sur le rôle des personnes enseignantes, pointant entre autres l’augmentation de leur responsabilité envers les résultats des élèves au regard de l’émergence d’une culture managériale de la reddition de comptes.
Enfin, le dernier explore certaines facettes institutionnelles du travail enseignant, mettant en évidence les sources potentielles de décrochage associées à l’organisation et la reconnaissance de leur professionnalité.

Cette synthèse met ainsi en lumière les aspects essentiels du cœur du métier d’enseignant, cruciaux pour une compréhension approfondie de leur décrochage professionnel, un phénomène complexe et multidimensionnel. De ce fait, elle met également en exergue l’impératif de préserver le bienêtre des personnels, ainsi que celui de leurs élèves, notamment au sein d’un contexte en perpétuelle mutation.
Ces problématiques contemporaines seront au centre des débats lors de la prochaine Conférence de comparaison internationale organisée par le CNESCO, dédiée au bienêtre au sein de l’école, programmée pour les 21 et 22 novembre 2023.

Pour télécharger le Dossier de veille « Enseigner un métier à risque… de décrochage »,   cliquer ici.

Références bibliographiques citées dans ce billet
• Caron, C., Defresne, M., Dion, E., Dubois, Y., Feuillet, P., Lebaudy, M., Prouteau, D., Thomas, J.-E. et Valette, C. (2021). Bilan social 2020-2021 du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports : enseignement scolaire. DEPP.
• Delbrayelle, A. (2023). La crise d’attractivité du métier d’enseignant… après la crise sanitaire ? Carrefours de l’éducation, 55(1), 7-10.
• DEPP. (2022). L’état de l’École 2022 : une analyse statistique du système éducatif. DEPP.
• Garcia, S. (2023). Enseignants : de la vocation au désenchantement. La Dispute.
• Hélou, C. et Lantheaume, F. (2008). Les difficultés au travail des enseignants : exception ou part constitutive du métier ? Recherche & formation, (57), 65‑78.
• Joubaire, C. (2019). Commencer à se former pour enseigner. Dossier de Veille de l’IFÉ, (131), 1‑32.
• Lantheaume, F. (2008). Tensions, ajustements, crise dans le travail enseignant : un métier en redéfinition. Pensée plurielle, 18(2), 49‑56.
• Ravez, C. (2022). Enseigner, c’est quoi le métier ? Édubref.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Peggy Neville (27 septembre 2023). Éclairer les défis d’un métier à risque de… décrochage ! ÉDUVEILLE. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/o43l


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search