Former à enseigner, c’est du travail ! (2) L’EduBref

À la suite du Dossier de veille n° 143 « Former à enseigner : activité(s), mutations, tensions », ce nouvel EduBref « Former à enseigner, c’est du travail ! » revient en quatre pages sur la nature et le sens du travail des formateurs et formatrices d’enseignantes et d’enseignants.

Il met en avant les principaux défis de cette fonction, qui s’exerce aujourd’hui dans un cadre institutionnel en profond renouvèlement. Comment se projeter dans cette mission à partir d’un premier métier dans l’enseignement, l’encadrement, ou la recherche universitaire ? Quelles tâches ces accompagnateur·rices du développement professionnel des enseignant·es accomplissent-ils/elles au quotidien, et grâce à quelles ressources ? Comment articuler les tâches, les espaces de travail, et les buts poursuivis par les différents acteur·rices de l’ingénierie de formation et de l’ingénierie pédagogique ?

Positionné à l’interface entre le terrain de la classe et de l’établissement, et les politiques publiques éducatives, le travail de médiation des formateur·rices d’enseignant·es prend aussi pour objet les recherches en éducation, qu’ils et elles contribuent à traduire au bénéfice des apprentissages des enseignant·es et des élèves.

L’EduBref n°15 « former à enseigner, c’est du travail ! » vise donc à mieux faire (re)connaitre les situations de travail ordinaire des formateur·rices d’enseignant·es : leurs caractéristiques, les tensions qui les traversent et leurs dynamiques actuelles pour faire vivre ce métier.

Pour télécharger l’EduBref n° 15 « Former à enseigner, c’est du travail ! », cliquez ici.

Pour télécharger le Dossier de veille n° 143 « Former à enseigner : activité(s), mutations, tensions », cliquez ici.



Citer ce billet
Claire Ravez (2023, 1 juin). Former à enseigner, c’est du travail ! (2) L’EduBref. ÉDUVEILLE. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o43f

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search