Faire circuler des savoirs : reproblématiser, intéresser, échanger

En 2002 paraissait le numéro 40 de la revue Recherche et formation, qui portait sur les « savoirs entre pratique, formation et recherche » (Gonnin-Bolo [dir.]). Vingt ans après, les apports mobilisés par les chercheurs de l’Institut national de recherche pédagogique (INRP, devenu l’Institut français de l’éducation) qui avaient contribué à ce numéro restent d’actualité. Zoom sur trois façons de penser la circulation des savoirs de recherche dans les sphères politiques et professionnelles qui résonnent encore en 2022.

Reproblématiser

« Un savoir est construit dans une sphère et en fonction des enjeux de cette sphère. Pour faire sens dans une autre sphère il doit être partiellement déconstruit et reconstruit en fonction des enjeux du nouveau contexte. » (Derouet, 2002, p. 15) Pas étonnant que cela soit le didacticien du groupe, J.-L. Martinand, qui ait souligné la nécessité de la « reproblématisation des résultats et des questions pour la formation, ou l’administration » (Burguière et Martinand, 2002, p. 92), et ce « pour leur faire rencontrer les besoins et obstacles spécifiques de ces cadres différents d’action et de décision, de ces pratiques avec de nouveaux acteurs, règles, moyens » (ibid., p. 91). En effet, ce processus de transformation s’applique également à la transposition des savoirs savants ou des pratiques sociales de référence en objets d’enseignement (Cohen-Azria, 2021a, 2021b).

Intéresser

« Un espace d’intéressement [est] un espace où chacun peut entrer avec ses propres intérêts […, qui] peuvent converger sur une même proposition […]. Le fonctionnement de l’espace d’intéressement doit évidemment reconnaitre et respecter cette multiplicité des intérêts. Il doit en même temps mettre en place des procédures de traduction et de reproblématisation qui vont permettre à ces logiques différentes de communiquer et de coopérer. » (Derouet, 2002, p.16)

Cette métaphore spatiale permet d’analyser les interactions entre acteurs et actrices d’horizons variés dans le cadre de la sociologie de la traduction, dont le modèle théorique s’appuie sur l’identification de phases et d’actions de problématisation, d’intéressement, d’enrôlement et de mobilisation (Callon, 1986). Elle remet en cause d’autres conceptions, plus linéaires ou en « taches d’huile », des processus d’appropriation des savoirs de recherche en éducation – réflexion qui s’applique aussi à la diffusion de l’innovation pédagogique (Cros, 2004) ou à la mise en œuvre d’une réforme éducative (Raybaud-Patin et Lefeuvre, 2018).

Échanger

« Le forum est en principe un lieu d’échanges libres et ouverts dont le but est d’élaborer une conception du monde partagée entre les scientifiques, les politiques et l’opinion. » (Derouet, 2002, p. 20) Politistes et sociologues de l’action publique étudient depuis plusieurs décennies maintenant ces espaces partagés de discussion, de délibération et de propositions élaborées en commun ; depuis 2015, les conférences de consensus du Centre national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco), dont la plus récente vient se tenir sur le thème de « l’évaluation en classe au service de l’apprentissage des élèves », illustrent ce type de « dispositifs “intermédiaires” » (Etévé et Rayou, 2002, p. 40) entre chercheur.es, professionnels et usagers de l’école (Mons, 2018).

Transférer, traduire, transformer : les questions de 2002 sont donc bien encore celles que les « passeurs » en éducation (Rey, 2014) se posent en 2022… et, sans nul doute, en 2023.

Pour aller plus loin

Burguière É. et Martinand J.L. (2002). Entretien d’Évelyne Burguière avec Jean-Louis Martinand. Recherche et formation 40, 87-94. https://doi.org/10.3406/refor.2002.1762

Callon M. (1986). Éléments pour une sociologie de la traduction. La domestication des coquilles Saint-Jacques et des marins-pêcheurs dans la baie de St-Brieuc, L’Année sociologique 36, 169-208.

Cohen-Azria C. (2021a). Pratiques sociales de référence. Dans Y. Reuter, C. Cohen-Azria et D. Lahanier-Reuter (dir.). Traité des didactiques. Concepts et notions fondamentales (pp.199-204). De Boeck Supérieur.

Cohen-Azria C. (2021b). Transposition didactique. Dans Y. Reuter, C. Cohen-Azria et D. Lahanier-Reuter (dir.). Traité des didactiques. Concepts et notions fondamentales (pp. 235-241). De Boeck Supérieur.

Cros F. (2004). Émergence et installation de l’innovation scolaire : pertinence de la théorie de la « traduction ». Dans : Jean-Paul Bronckart (dir.). Transformer l’école (pp. 59-78). De Boeck Supérieur. https://doi.org/10.3917/dbu.bronc.2004.01.0059

Derouet J.-L. (2002). Du transfert à la circulation des savoirs et à la reproblématisation. De la circulation des savoirs à la constitution d’un forum hybride et de pôles de compétences. Un itinéraire de recherche. Recherche et formation 40, 13-25. https://doi.org/10.3406/refor.2002.1756

Etévé C. et Rayou P. (2002). La demande de transfert des résultats de la recherche. Présentation de quelques problèmes et points de vue. Recherche et formation 40, 27-41. https://doi.org/10.3406/refor.2002.1757

Gonnin-Bolo A. (dir.) (2002). Les savoirs entre pratique, formation et recherche. Recherche et formation 40. https://www.persee.fr/issue/refor_0988-1824_2002_num_40_1

Mons N. (2018). Interactions recherche-communauté éducative : les concepts de forum de politiques publiques, ideational broker et évaluation participative à l’épreuve des faits. Revue française de pédagogie, 202, 19-28. https://doi.org/10.4000/rfp.7422

Raybaud-Patin N. et Lefeuvre G. (2018). Les stratégies mobilisées par les chefs d’établissement pour « traduire » la réforme du collège et créer du changement au sein de leur établissement. Dans E. Brossais et Gwénaël Lefeuvre (dir.). L’appropriation de la prescription en éducation. Le cas de la réforme du collège (pp. 64-75).Octarès.

Rey O. (2014). A la recherche des « passeurs » en éducation. Eduveille [billet de blog]. https://eduveille.hypotheses.org/6086


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.