Pascal Bouchard lance un site de débat sur l’éducation

Journaliste et essayiste bien connu dans le monde de l’éducation, ancien chroniqueur à France Culture, ancien fondateur de l’Agence Education Formation et auteur de nombreux ouvrages, Pascal Bouchard s’est lancé dans une nouvelle aventure avec le site « ToutEduc », créé fin 2008

ToutEduc cherche à réunir, sur des sujets d’intérêt commun, les professionnels et les militants du secteur éducatif au sens large (Education nationale, périscolaire, accès à la culture, petite enfance, éducation sous main de justice, orientation, personnels jeunesse et éducation des collectivités).

Parmi les objectifs originaux du site : élaborer des réponses concrètes à des questions concrètes, en sollicitant les contributeurs qui se sont (gratuitement) inscrits sur le site.

Exemple de questions de ces derniers jours : « peut-on tout évaluer?« , « Comment aider un enfant maltraité par ses camarades ?« , « L’exclusion comme sanction : un mal nécessaire ?« .

Pas question, en revanche, de tomber dans les débats du café du commerce ou les poméliques récurrentes pédago/républicains, qui ont souvent amené l’arrêt de nombreux blogs et sites de débats éducatifs. Soucieux de s’appuyer à la fois sur des avis et des expertises des professionnels de l’éducation, les rédacteurs de ToutEduc ont donc conçu une sorte de site collaboratif démocratique à leur service.

http://www.touteduc.fr


2 réflexions sur « Pascal Bouchard lance un site de débat sur l’éducation »

  1. Tout à fait d’accord avec le commentaire précédent, il est désolant de constater que la parole « libérée » de nombreux collègues du monde enseignant s’exprime beaucoup plus facilement sur le mode défaitiste, agressif voire injurieux. Les difficultés rencontrées par les uns et les autres sont réelles, les divergences argumentées toujours possibles, mais rien n’autorise les excès relevés parfois sur la toile. Et notre devoir d’exemplarité ? De nombreux blogs existent pourtant invitant au débat apaisé et constructif (comme ToutEduc par exemple), j’ai moi même créé un blog invitant à échanger des propos « impertinents, intranquilles mais bienveillants » sur l’éducation et la formation. Le constat est inquiétant : peu de contributions, en comparaison de ce qu’on peut trouver sur des blogs plus « braillards » pour reprendre le terme utilisé dans le commentaire précédent. http://christophebernard.eklablog.com

  2. Dans ce billet, Olivier Rey mentionne très justement les “polémiques pédago/républicains” qui pourrissent le débat, si on peut encore l’appeler de ce nom. Cela finit invariablement au mieux dans un dialogue de sourds, au pire dans les invectives. La visite de certains blogs ou de certains forums est de ce point de vue édifiante. Tout est dans la violence des propos et rien dans l’argumentation construite. J’ajoute que les protagonistes appartiennent aux deux camps. Ce sont des endroits que les gens sérieux doivent fuir au plus vite si par malheur ils s’y sont égarés.

    Tout cela donne une image déplorable de notre métier et c’est très regrettable. A croire que nous ne parvenons pas à aborder nos divergences d’un point de vue strictement professionnel.

    J’appartiens au courant instructionniste et je pratique la pédagogie explicite dans ma classe. Je me définis donc en opposition au constructivisme et à l’enseignement traditionnel qui sont pour moi des réponses aujourd’hui dépassées pour les défis que doivent relever les métiers de l’enseignement.

    Pour autant, je me félicite d’entretenir des rapports courtois avec des collègues raisonnables ou des chercheurs honnêtes qui ne partagent pas a priori mes points de vue. Ma présence épisodique et acceptée sur ce blog de l’INRP confirme d’ailleurs cet état d’esprit réciproque, fait de respect mutuel et de volonté partagée d’un enseignement de qualité.

    Il serait peut-être temps que les braillards de nos camps respectifs cèdent la place aux professionnels authentiques soucieux de leur métier et des conditions de son exercice. Tout le monde y gagnerait, à commencer par nos élèves…

    Bien cordialement

    Bernard APPY
    Directeur d’école primaire publique
    Animateur de “La 3e voie…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.