Comment les changements pédagogiques sont mis en oeuvre

Pour paraphraser un célèbre général, des réformes annoncées on en trouve, des changements concrets on en cherche !

Une constante des travaux qui se sont penchés sur les réformes éducatives est en effet de conclure à une grande disproportion entre l’ampleur des changements espérés au regard des changements effectifs dans les pratiques quotidiennes. Pourquoi tant d’échecs ou de déceptions ?

La pente naturelle du décideur consiste à incriminer les corps intermédiaires, les corporatismes ou même les acteurs éducatifs qui seraient rétifs à toute évolution pour de trop nombreuses raisons contraires à l’intérêt général. L’inclination fréquente des praticiens pour la contestation est justifiée à leurs yeux par le manque de concertation ou la méconnaissance de la réalité du terrain qui caractérise trop souvent les initiatives politiques.

Les chercheurs qui se sont penchés sur ce problème ont pourtant identifié d’autres facteurs d’échec ou de réussite, d’autres variables susceptibles d’expliquer pourquoi il y a un décalage récurrent entre les objectifs et les résultats. En particulier, ils ont souligné que le problème réside fréquemment dans le « comment » de la réforme : on peut discuter des buts proclamés et des valeurs qui sous-tendent un changement souhaité, le « pourquoi« ,  mais bien souvent c’est déjà la stratégie de changement mise en oeuvre qui a souvent une probabilité faible d’aboutir. La mauvaise compréhension du système éducatif et de la façon dont sont configurés et les organisations et les acteurs mène à bien des erreurs.

C’est pour avancer dans une meilleure compréhension des conditions institutionnelles et organisationnelles du changement éducatif que nous avons réalisé notre dossier  « le changement, c’est comment ? » , en mobilisant certaines théories particulièrement éclairantes sur le sujet.

Les références utilisées dans ce dossier sont également consultables dans notre entrepôt de données bibliographiques.

 


3 réflexions au sujet de « Comment les changements pédagogiques sont mis en oeuvre »

  1. Le titre aurait pu être « Comment les changements pédagogiques ne sont pas mis en œuvre ».
    L’institution est complètement hermétique à l’innovation, j’ai l’impression de crier dans le désert. (à propos de l’enseignement de la lecture)

  2. Juste quelques mots pour vous signaler un ouvrage qui porte sur l’histoire d’un lycée de 1962 à 2012 (et donc sur la réalité des changements pédagogiques envisagés ici comme résultat d’interactions entre enseignants, élèves, etc) dont vous trouverez une présentation critique à l’adresse suivante.

    http://lectures.revues.org/12176

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *