Key Skills : un tournant réflexif dans l’enseignement en Irlande

Le réseau KeyCoNet organise régulièrement des visites « entre pairs » pour observer et étudier la mise en oeuvre de compétences dans l’enseignement dans différents pays de l’Union européenne.

Après Séville (Espagne) à l’automne dernier (cf. billet sur les compétences en Andalousie), nous nous sommes déplacés à Dublin en mars dernier, pour mieux comprendre l’importante réforme en cours depuis quelques années dans l’enseignement secondaire.

Le rapport (en anglais) concernant cette visite vient d’être publié (télécharger : Ireland-PLV ). Nous y reviendrons prochainement.

Il souligne notamment en introduction les points clés suivants :

  • Les politiques de Key Skills (KS) représentent un tournant réflexif dans l’enseignement en Irlande : les élèves sont constamment incités à réfléchir sur ce qu’ils apprennent et sur ce qu’ils ont appris, notamment dans le domaine des compétences clés. Les élèves sont ainsi encouragés à travailler la compétence « learning to learn ». Pour ce faire, ainsi que pour faciliter l’adoption des KS par les enseignants et la compréhension par les parents, une terminologie simple et claire pour nommer et définir les KS a été privilégiée depuis le début.
  • Ce tournant réflexif est accompagné d’une démarche générale de large explicitation des KS auprès des élèves, des enseignants, des parents et des parties prenantes de l’école. Alors que dans certains pays on essaye de développer les compétences clés comme « tache de fond » sans les faire apparaitre dans les matières au quotidien, la stratégie irlandaise consiste au contraire à les populariser jusque dans la classe.
  • Plutôt que de modifier l’ensemble des contenus disciplinaires, les KS irlandaises se sont attaquées en priorité à modifier les méthodes d’enseignement et d’apprentissage, pour ancrer les contenus dans des situations plus proches de la vie réelle. Ces changements peuvent représenter néanmoins d’importantes évolutions dans les contenus, comme le montre Project Maths.
  • L’implantation des Key Skills y a été abordée selon une approche holistique, afin de garantir l’alignement des objectifs pédagogiques, des pratiques d’enseignement et d’apprentissage, de l’évaluation des élèves et de la formation des enseignants.
  • Le changement des pratiques et des représentations passe par la mise en place et l’animation de réseaux d’écoles, qui permettent de mettre en relation des enseignants travaillant au quotidien avec les compétences clés dans leurs classes. L’objectif est de convaincre par l’exemple plus que par la conformité à des discours top down.
PLV Dublin 2013
PLV Dublin 2013
  • Le meilleur vecteur de changement est l’enseignant lui-même : il est donc stratégique de donner aux enseignants le temps nécessaire à l’appropriation, leur permettre de se rencontrer, de travailler ensemble et d’apprendre les uns des autres en multipliant les occasions de discussion formelles et informelles.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *