Vers une marchandisation de l’orientation

Article publié le 3 avril 2023 dans Les Cahiers Pédagogiques, n°584

La mise en œuvre de Parcoursup en 2018 et la réforme du lycée l’année suivante ont accru les besoins d’accompagnement à l’orientation des jeunes, renforçant ainsi un marché privé de l’orientation qui surfe sur le stress de l’inflation des choix scolaires. En effet, avec la suppression des filières pour le baccalauréat  général, et l’introduction des enseignements de spécialité pour ce dernier comme pour le baccalauréat technologique,  les élèves doivent faire des choix disciplinaires en classe de première et de terminale. Or, ces choix se révèlent cruciaux depuis Parcoursup et l’instauration de prérequis pour être admis dans les formations de l’enseignement supérieur[1].

Continuer la lecture de « Vers une marchandisation de l’orientation »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search