Institut Carnot de l’Éducation : qui est intéressé ?

L’appel à manifestation d’intérêt de l’Institut Carnot de l’Éducation en Rhône-Alpes Auvergne est lancé !

Son principe : mettre en relation enseignants et chercheurs pour permettre aux praticiens de disposer de travaux de recherche qui répondent à leurs questionnements ou leurs difficultés. L’appel circule actuellement dans les académies, dans les rectorats, les ESPE et les laboratoires universitaires, notamment via les équipes d’animation ou d’encadrement (inspecteurs, chefs d’établissements, CARDIE, etc.).

Des écoles maternelles aux universités, les équipes pédagogiques qui sont intéressées par cette expérience sont invitées à soumettre leur projet  d’ici mars prochain en envoyant une description succincte à institutcarnot-education@ens-lyon.fr . L’esprit de l’appel est bien en effet celui d’une manifestation d’intérêt et non pas celui de la soumission d’un projet déjà finalisé.

De leur côté, les chercheurs sont invités à déjà faire part de leur disponibilité pour participer à l’expérience, soit pour mettre à disposition des travaux qu’ils pensent présenter un intérêt direct soit pour engager de nouveaux projets susceptibles de répondre aux attentes des praticiens qui se seront exprimées lors de la manifestation d’intérêt.

L’Institut Carnot de l’Éducation est une initiative soutenue par le ministère de l’Éducation nationale, expérimentée dans un premier temps sur les trois académies de Clermont-Ferrand, Lyon et Grenoble.

Pour aller plus loin :

Comment les changements pédagogiques sont mis en oeuvre

Pour paraphraser un célèbre général, des réformes annoncées on en trouve, des changements concrets on en cherche !

Une constante des travaux qui se sont penchés sur les réformes éducatives est en effet de conclure à une grande disproportion entre l’ampleur des changements espérés au regard des changements effectifs dans les pratiques quotidiennes. Pourquoi tant d’échecs ou de déceptions ?

La pente naturelle du décideur consiste à incriminer les corps intermédiaires, les corporatismes ou même les acteurs éducatifs qui seraient rétifs à toute évolution pour de trop nombreuses raisons contraires à l’intérêt général. L’inclination fréquente des praticiens pour la contestation est justifiée à leurs yeux par le manque de concertation ou la méconnaissance de la réalité du terrain qui caractérise trop souvent les initiatives politiques.

Les chercheurs qui se sont penchés sur ce problème ont pourtant identifié d’autres facteurs d’échec ou de réussite, d’autres variables susceptibles d’expliquer pourquoi il y a un décalage récurrent entre les objectifs et les résultats. En particulier, ils ont souligné que le problème réside fréquemment dans le “comment” de la réforme : on peut discuter des buts proclamés et des valeurs qui sous-tendent un changement souhaité, le “pourquoi“,  mais bien souvent c’est déjà la stratégie de changement mise en oeuvre qui a souvent une probabilité faible d’aboutir. La mauvaise compréhension du système éducatif et de la façon dont sont configurés et les organisations et les acteurs mène à bien des erreurs.

C’est pour avancer dans une meilleure compréhension des conditions institutionnelles et organisationnelles du changement éducatif que nous avons réalisé notre dossier  “le changement, c’est comment ?” , en mobilisant certaines théories particulièrement éclairantes sur le sujet.

Les références utilisées dans ce dossier sont également consultables dans notre entrepôt de données bibliographiques.

 

Tentons de faire court sur l’interdisciplinarité

Photo Essentiel

Dans le contexte de la réforme du collège, le service Veille & Analyses propose un document court, « L’utilisation de l’interdisciplinarité dans le secondaire », qui reprend l’essentiel des résultats de recherche sur une question d’actualité, l’interdisciplinarité.

Vous vous demandez pourquoi ce sujet cristallise tant les tensions ? Comment est-il abordé dans les autres pays ? Comment faire pour mener un projet dans le cadre des futurs enseignements pratiques interdisciplinaires ? Nous espérons que vous pourrez trouver dans ce document quelques pistes de réflexion pour alimenter vos pratiques ou simplement approfondir la question.

Ce document est disponible sur notre blog Edupass : http://edupass.hypotheses.org/929. Vous pouvez également vous reporter au Dossier de veille n° 100 de mars 2015 : « Éduquer au-delà des frontières disciplinaires ».

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search