Éducation familiale et scolarisation

Régulièrement, se pose la question de la répartition des rôles éducatifs entre les parents et les enseignants, entre l’école et la famille. Dans un rapport intitulé « Comment apprend-on ? La recherche au service de la pratique » (2010), l’OCDE s’est intéressé aux influences familiales sur l’apprentissage et la socialisation des enfants. Sujet très prisé par la littérature anglo-saxonne, abordé en 2005, dans un dossier de la Revue française de pédagogie, la problématique permet d’aborder bien d’autres variables que le seul déterminisme social, souvent mis en avant par les sociologues pour expliquer l’échec scolaire. Dans le Dossier d’actualité Veille et Analyses, n°63, sont déclinés quelques uns des effets de l’éducation familiale sur la réussite scolaire. Ces facteurs, favorables ou non, ont des influences variables selon leur combinaison dans l’environnement familial : styles éducatifs, pratiques culturelles, pratiques pédagogiques, attentes et projets parentaux, accompagnement à la scolarité. Il esquisse rapidement quelques pistes comme l’approche génétique ou les « contre-exemples » que seraient la réussite d’élèves issus de milieux défavorisés ou l’échec « d’héritiers ».

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search