Impact des TIC dans l’enseignement : une alternative pour l’individualisation ?

Peut-on cerner l’impact des Technologies d’Information et de Communication dans l’enseignement ? Cette question est complexe et mérite un approfondissement. Le dossier d’actualité de la VST du mois de janvier (n° 41) essaie d’apporter des éléments de réponse à cette question en mettant en perspective différentes recherches que ce soit en France ou à l’étranger. Il apparaît que les effets des TIC varient en fonction de la nature des dispositifs pédagogiques. En outre, il est difficile de trouver des indicateurs efficaces pour évaluer leur impact : la mesure de la performance des élèves n’étant pas suffisante pour rendre compte, à elle seule, de leurs effets sur les apprentissages. Dans la dernière partie du dossier, il s’agira d’envisager si les TIC représentent une alternative pour individualiser les enseignements scolaires.

Usage des blogs dans un cadre éducatif

L’utilisation de blogs dans le cadre de la classe semble être un sujet récurrent ces derniers temps. Nos amis québecois ont publié des articles et dossiers sur ce thème. Il ne s’agit pas tant du blog géré par l’enseignant pour sa classe, mais davantage de l’utilisation du blog par l’élève ou l’étudiant, dans le cadre de sa formation. Nous parlons donc de blogs (au pluriel) dans la classe.
Le site Internet de Profweb vient de mettre en ligne un dossier intitulé « Bloguer pour enseigner et apprendre », écrit par Charles-Antoine Bachand.

Qu’est-ce qu’un blog ?

La définition donnée dans le dossier est la suivante :

« Le blogue est généralement compris comme étant un site Internet qui prend essentiellement la forme d’un journal de bord ou d’un journal intime regroupant une série d’articles habituellement présentés par ordre antéchronologique (soit du plus récent au plus ancien). Chaque billet ajouté au blogue est généralement composé d’un texte, d’images, de vidéos, d’enregistrements sonores ou d’hyperliens. Pourtant, ce qui fait d’un journal Internet un blogue, c’est la possibilité qu’il offre aux lecteurs de commenter les billets de l’auteur à même la page Internet. »

Le blog permet donc une certaine interactivité entre auteurs et lecteurs (et les rôles s’inversent souvent), par là-même créant une dynamique qui peut s’avérer intéressante. L’auteur défend l’idée que chaque étudiant gère son propre blog. En effet, ils s’investissent davantage s’il y a un sentiment de propriété, ils se montrent plus actifs, leurs publications sont plus nombreuses. Continuer la lecture de « Usage des blogs dans un cadre éducatif »

Journées d’Internet Autrans 2009 : réseaux sociaux et identité numérique

Lors des « rencontres internet d’Autrans 2009 », dont le thème principal était « Comment coproduire et organiser les connaissances ? », nous avons pu assister à plusieurs ateliers. Ce billet va se centrer sur le phénomène des réseaux sociaux sur Internet, qui pose avec acuité la question de l’identité numérique de tout un chacun.

Pour commencer, l’évolution du web actuellement (certains parlent du web 2.0, d’autres du web sémantique, mais il existe d’autres appellations encore) bouleverse toutes les représentations que nous avons et nous fait entrer dans un monde de paradoxes. Philippe Mallein a fait une conférence sur ces paradoxes. Il a tout d’abord noté une évolution de la norme sociale du comportement individuel depuis les années 50. Nous sommes progressivement passés du « faire son devoir à sa place  » (années 50) au « réussir dans la vie » (années 60) puis au « réussir sa vie » (années 90). Il relève 8 paradoxes liés à l’apparition des TIC : Continuer la lecture de « Journées d’Internet Autrans 2009 : réseaux sociaux et identité numérique »

Documentation 2.0 : quels services pour quelle valeur ajoutée ?

Pourquoi produire une revue de presse quotidienne de 150 pages, si personne n’a le temps de la lire ? Pourquoi alimenter consciencieusement une base de données si personne n’en connaît l’existence ? Pourquoi s’enorgueillir de l’étendue des abonnements électroniques souscrits par sa bibliothèque si personne ne les utilise ? Pourquoi pointer les (mauvaises) pratiques des usagers qui n’essaient même pas d’utiliser le moteur de recherche ultra-puissant (et ultra compliqué) implanté sur le portail de la bibliothèque ?

Ces quelques exemples fournis par Jean Michel, consultant indépendant en management de l’information-documentation, donnent le ton de cette journée d’études organisée par l’ADBS Aquitaine le 15 janvier dernier.

Sous le titre « Documentalistes, ajoutez de la valeur à vos services » et en écho à la journée parisienne de février 2008, cette rencontre a été l’occasion d’échanges particulièrement stimulants sur l’évolution des métiers et des services documentaires. Après l’exposé théorique de Jean Michel, 3 présentations d’expériences se sont succédées :

Continuer la lecture de « Documentation 2.0 : quels services pour quelle valeur ajoutée ? »

Tous les outils pour capturer, organiser et annoter sa bibliographie

Le collectif PLUME organise le 20 mars prochain à Lyon une journée intitulée Gérez vos références bibliographiques avec des logiciels libres. Y seront présentés un ensemble d’outils permettant de capturer, organiser et annoter ses sélections bibliographiques, seul(e) ou à plusieurs : Zotero, Bibtex, Bibus, Jabref, Wikindx.

Vous reconnaitrez dans cette liste le logiciel Wikindx (fiche PLUME), utilisé par la VST pour gérer les bibliographies qui accompagnent ses dossiers d’actualité (Wikindx VST) et sa bibliographies thématique autour de l’édition numérique libre (Wikipédia, etc.), du web participatif et des usages pédagogiques des wikis (Wikindx Encyclen).

Cette journée sera aussi l’occasion de faire le point sur le projet ECLORE (évaluation et comparaison de logiciels de gestion de références bibliographiques), benchmark animé par le service de veille de l’INIST CNRS.

Le site PLUME (Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Economiques dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche), lancé à l’initiative de l’UREC (unité réseaux du CNRS) en 2007, est maintenant ouvert à l’ensemble de la communauté scientifique (universités, grandes écoles et organismes de recherche).

Il offre un ensemble de fiches descriptives sur des logiciels (essentiellement libres) et ressources expertisés et validés par les membres du collectif et les utilisateurs identifiés. Parmi les thématiques qui croisent peu ou prou nos centres d’intérêt : Documentation, Formation, SHS et Travail coopératif.

========

Mise à jour du 05/02 :

– la participation à cette journée est gratuite, mais la pré-inscription est obligatoire.

– les présentations seront retransmises en direct sur ce canal webcast de l’IN2P3.

Le tableau blanc interactif : expérience britannique

Une deuxième visio-conférence a été organisée entre l’IUFM de Rouen (pour les professeurs d’anglais en formation), l’université de Rochdale et l’INRP. Après avoir exploré comment utiliser l’univers de Second Life en cours de langues lors de la première visio-conférence, nous avons échangé sur l’utilisation de tableaux blancs interactifs (TBI) en classe. Les expériences relatées concernaient des classes de primaire, pour des enseignements divers : mathématiques, langue étrangère, langue d’usage.

La Grande Bretagne est plus avancée que la France en ce qui concerne les usages des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. L’existence d’un organisme d’état (le Becta) qui incite les établissements scolaires à utiliser les tice, qui évalue les usages, qui fait un travail de prospective afin de donner des orientations et qui négocie avec les éditeurs et les fabricants de matériel, permet de mener des politiques volontaristes et pérennes dans le temps. D’ailleurs, le site du Becta est riche d’informations, nous pouvons y trouver des rapports et communiqués de presse relatifs à l’éducation, l’école, les parents et les TIC. Il travaille en ce moment à la mise en place d’un format commun à tous les fabricants de TBI pour favoriser la mutualisation et la collaboration entre enseignants. Continuer la lecture de « Le tableau blanc interactif : expérience britannique »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search