De la classe unique à la classe multiprogramme ou multiâge

Le dernier numéro des Nouveaux cahiers de la recherche en éducation propose un article de Jean-François Desbiens (Université de Sherbrooke) sur les classes multiprogramme (CMP) : «Enseigner et apprendre en classe multiprogramme: un débat souterrain, des enjeux d’actualité». Se basant sur une enquête au sein de plusieurs commissions scolaires et à 5 ans d’intervalle, il examine le rapport entre réussite scolaire et fréquentation de CMP. Les disparités et contradictions observées permettent de discuter des options méthodologiques choisies et «des conditions favorisantes pour l’enseignement et l’apprentissage en CMP».
Comme le souligne l’auteur, la classe unique est bien souvent un moyen de sauvegarder la dernière école du village, mais peut-être aussi le moyen de mettre en œuvre une pédagogie différente.

Définie dans les textes officiels québécois comme une «classe réunissant sous l’autorité d’un seul enseignant, dans les mêmes conditions de lieu et d’horaire, des élèves inscrits à des programmes d’études correspondant à des classes (échelons du programme) différentes», la CMP se différencierait d’une classe multiâge mise sur pied pour ses bénéfices éducatifs «sur les plans de la richesse et de la diversité des expériences sociales vécues, de la perception de soi et du développement de l’autonomie personnelle».

Continuer la lecture de « De la classe unique à la classe multiprogramme ou multiâge »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search