Le système d’évaluation du No Child Left Behind Act obtient une mauvaise note

Le Adequate Yearly Progress est le pivot central du No Child Left Behind Act, mis en place aux USA depuis 2001 et commençant à peine à être uniformément mis en œuvre à travers le pays. Ce système d’évaluation des progrès des élèves vient d’être remis sévèrement en cause par William J. Mathis, professeur à l’école de finance de l’université du Vermont dans un rapport publié par l’Education Policy Research Unit : The Accuracy and Effectiveness of Adequate Yearly Progress, NCLB’s School Evaluation System (septembre 2006). Il lui reproche de ne pas refléter la réalité des écoles américaines qui échouent au test.

Actuellement, l’état assigne un objectif de progression à chaque école, le annual measurable objective ou AMO, que l’école doit atteindre pour réussir le AYP .
Ce dernier préconise une série de tests en lecture et mathématiques notamment. Les “progrès” sont mesurés en fonction du pourcentage d’élèves atteignant les scores de référence comparés avec ceux de l’année précédente. Ainsi, si l’établissement atteint le niveau désiré, il a réussi le AYP. S’il est “recalé” plusieurs années de suite, il risque d’être restructuré voire d’être reconverti en Charter School ou encore administré par une compagnie privée.
Mathis précise que ce système compare les résultats de deux panels d’élèves différents au lieu de mesurer les progrès- ou manque de progrès- d’un même groupe. De plus, les élèves qui ont progressé sans atteindre le niveau requis, ne sont pas comptabilisés.

Pour Mathis, les objectifs du AYP ne sont ni réalistes, ni réalisables d’ici à 2014, date butoir à laquelle l’ensemble des établissements scolaires américains doivent avoir atteint un niveau validé par le AYP. Il propose en conséquence de suspendre totalement les sanctions infligées par le AYP en attendant que son efficacité soit confirmée ou réfutée par des recherches scientifiques rigoureuses.

Sur le sujet des charter schools, voir aussi la lettre VST n°14 de janvier 2006 sur La Formation des élites et la ségrégation scolaire et le rapport : Opening Closed Doors: Lessons from Colorado’s First Independent Charter School publié en septembre 2006

Les Mercredi de la bibliothèque

Les Mercredi de la Bibliothèque sont des rencontres autour des publications et des recherches de l’INRP au cours desquelles des chercheurs de l’institut ou d’autres établissements, mais aussi des acteurs de la communauté éducative échangent leurs points de vue avant de dialoguer avec le public.Le thème du prochain “Mercredi” est : La culture numérique des adolescents, autour de la lettre n°19 de la Veille Scientifique et Technique de l’INRP.
Les adolescents s’adonnent à Internet et se frayent de nouvelles voies de communication, d’échanges et d’apprentissages, brouillant ainsi les espaces-temps habituels et les modèles canoniques d’apprentissage. La culture numérique des adolescents semble se heurter à une réalité scolaire qui lui devient étrangère. Comment surmonter cette scission générationnelle ? L’institution scolaire doit-elle ignorer ou composer avec ces nouvelles pratiques grandissantes dans les foyers ?
Les intervenants seront : Isabelle Bréda, responsable Internet et nouveaux médias au CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information) et Claude Rigaud, professeure agrégée en lettres modernes, auteure de la lettre n°19 de la Veille Scientifique et Technique de l’INRP.

Les mercredi de la bibliothèque, 18 octobre 2006, 18h30-20h00, 5 parvis René Descartes, Lyon 7ème

L’association européenne de recherche en éducation a tenu son colloque annuel

La conférence annuelle de la principale association européenne de recherche en éducation (EERA) se tenait à Genève du 13 au 16 septembre 2006, autour du thème « Transforming Knowledge ». Elle a rassemblé plusieurs centaines de participants, en majorité issus du Royaume-Uni et des pays d’Europe du Nord.

L’EERA (European Educational Research Association), basée en Ecosse, est composée d’associations nationales de chercheurs en éducation de prés d’une vingtaine de pays, dont l’AESCE pour la France. Certains pays n’ont pas d’associations membres (comme l’Autriche, la Grèce ou l’Italie), généralement pour des raisons tenant à la situation nationale de leur recherche en éducation. Continuer la lecture de « L’association européenne de recherche en éducation a tenu son colloque annuel »

Question d’éducation, nouveau journal pour la communauté éducative

Le ministère de l’Éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche vient de publier en ligne le premier numéro du magazine «Question d’éducation : journal d’information de la communauté éducative».
Il «veut répondre au besoin exprimé par les enseignants d’une information ciblée et pratique». Outre les 12 pages du magazine au format pdf, il est possible d’accéder à des contenus développés ou des rubriques spécifiques.

Les rubriques proposées dans ce premier numéro :

  • Juridique : « Droits des parents : un décret pour les garantir »,
  • Prévention : « Violences en milieux scolaires : comment réagir ? »,
  • Dossier : « Le socle commun des connaissances entre à l’école »

Et aussi : Zoom, Actus pédagogiques, Actus ministère (TIC, TOS), questions-réponses.

Santé à l’école outre Manche : de la prévention à l’éducation

Depuis le Children Act de 2004, la Grande Bretagne accorde une attention croissante aux questions de santé et s’est doté de différents outils destinés à promouvoir le bien être des enfants depuis la naissance jusqu’à l’âge de 19 ans.

L’introduction du programme Every Child Matters: Change for Children s’inscrit dans cette perspective et concerne l’ensemble des acteurs en lien avec l’enfance et/ou l’adolescence (écoles, hôpitaux, associations, etc.). Le Ministère de l’éducation (Department for Education and Skills) a pour sa part produit un document cadre, DfES Healthy living blueprint for schools, définissant 5 objectifs clés développés dans le National Healthy School Programme (NHSP) :

Voisinage et échec scolaire

Dominique Goux et Eric Maurin s’intéressent depuis quelques années aux effets du voisinage sur l’apprentissage et la performance scolaire des élèves.
Pour leurs données, ils se sont servi des chiffres de l’INSEE sur la population active en France (1991-2002) et sur les logements HLM. Afin de mieux exploiter ces données, ils ont également utilisé les enquêtes longitudinales du ministère de l’Education concernant les résultats des évaluations à l’entrée du CE2. Continuer la lecture de « Voisinage et échec scolaire »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search