Ségrégation et élitisme au sommaire de la Lettre de la VST

Dans le dernier numéro de la Lettre d’information de la Veille, qui vient d’être mis en ligne, vous trouverez une synthèse des derniers travaux portant sur la problématique « Ségrégation scolaire et formation des élites ».

La compilation d’articles et ouvrages publiés depuis 2 ans sur cette problématique montre comment la recherche a abordé le phénomène de concurrence entre établissements, le rôle déterminant joué par les parents d’élèves et l’incapacité des instances éducatives à pallier aux politiques d’évitement conduisant à une ségrégation des établissements et donc des élèves qui y sont scolarisés.
Selon les pays, cette sélection visant à former une certaine élite, se met en place à des niveaux différents de la scolarité . Elle est quasiment universelle au niveau de l’enseignement supérieur, que ce soit à l’entrée, comme en France, avec le clivage classes prépas/grandes écoles et universités, ou au cours des études supérieures, comme aux Etats-Unis, au Japon…
La parentocratie n’est pas seule en cause ; l’opacité des informations quant à l’orientation scolaire et professionnelle des élèves défavorise certains parents et élèves dans la course à la meilleure option.
Enfin, les analyses comparatives en Europe ou dans le monde montrent que cette ségrégation scolaire est concomitante d’une ségrégation sociale.

Wikipedia et la pédagogie (2)

Si l’on admet la nécessité pour le lecteur d’adopter une attitude critique à l’égard des contenus de Wikipedia (et à l’égard de toutes les sources par ailleurs), il convient de reconnaître que l’acte de contribuer repose aussi sur une “action critique participante” visant à rendre l’encyclopédie “perfectible par itérations successives”. [Klein 2005: Wikipédia et la légitimité de la construction collective du savoir sur internet]. Là où Arnaud Klein parle de «posture journalistique», les spécialistes de l’info-documentation évoquent maîtrise de l’information ou compétences informationnelles («information literacy»).

Si les non-experts en documentation questionnent superficiellement les éléments contextuels et conditions de production et si la démarche d’évaluation de l’information en ligne requiert un apprentissage, comme l’ont montré les récents travaux de l’ERT IRMA et du LaCo [cf. séminaire GREMI 2005: présentation de Monica Macedo Rouet], pourquoi ne pas miser sur cette “action critique participante” pour développer ces compétences ? Wikipedia serait-elle un environnement pédagogique adapté si l’on considère avec Julien Levrel [Levrel 2005: Développement des contenus libres sur Internet – Wikipedia: Approche de l’organisation en ligne et motivations des contributeurs] que :

“En perpétuelle évolution et co-construction, la valeur de l’article ne s’acquiert, à l’œil du lecteur, qu’après une démarche personnelle, critique et réflexive de mobilisation de traces de construction.”

Autrement dit, des positions divergentes au départ trouveraient-elles sur le terrain de la participation à Wikipedia un lieu de réconciliation ? Andy Carvin l’a imaginé, d’autres l’ont déjà fait ou sont en train de le faire, comme nous l’avons déjà évoqué dans notre billet de la semaine dernière. Continuer la lecture de « Wikipedia et la pédagogie (2) »

Tout ne se joue pas à l’école

Aucune corrélation nette n’apparaît à l’échelle nationale ou internationale entre les progrès de la scolarisation de masse des cinquante dernières années et le taux de mobilité sociale : quand il y a des évolutions dans la répartition des positions sociales, l’école apparaît une variable marginale au regard d’autres facteurs tels que la structure des emplois.

La course aux diplômes produit même plus d’injustices sociales qu’elle n’en corrige. Du fait de la dévaluation relative des diplômes sur le marché du travail, les enfants de milieu populaire n’accèdent pas à des positions sociales plus élevées que leurs parents malgré des études plus élevées, pendant que les enfants des milieux socialement favorisés se réfugient dans les institutions scolaires les plus sélectives ou compensent par leur milieu le manque de diplômes distinctifs.
Comme en matière d’inflation monétaire, ce sont les plus pauvres qui payent le prix de l’inflation scolaire et subissent la frustration du déclassement.

En tant que dispositif destiné à trier l’accession aux postes les plus valorisants de la société, le système scolaire tend ces dernières années à jouer un rôle sans grand lien ni avec des principes de justice ou d’équité, ni même avec la recherche d’une certaine adéquation à la situation du marché du travail, tel qu’il est ou tel qu’on peut l’anticiper.Autrement dit, la « méritocratie » , idéologie légitime du système, est en grande partie un leurre.

Voilà résumées très grossièrement quelques conclusions du dernier ouvrage de Marie Duru-Bellat(1), qui mérite assurément de provoquer bon nombre de discussions, tant il remet en cause frontalement le présupposé implicite de la plupart des discours publics sur l’éducation : « tout développement de la scolarisation est bon, juste, efficace ». Continuer la lecture de « Tout ne se joue pas à l’école »

Wikipedia et la pédagogie (1)

A l’objection traditionnelle sur le manque de fiabilité de Wikipedia, la réponse également habituelle est DIY : do it yourself ! Mais encore faut-il passer à l’acte ! Eh bien saviez-vous que les usages pédagogiques de l’encyclopédie se développent et pas seulement outre Atlantique, ni même outre Manche ?

En France, le Projet P8 du département arts plastiques de l’université Paris 8 mérite à ce titre toute notre attention. Lancé sous la houlette de Jean Noël Lafargue le projet rentre en 2005/2006 dans sa 2ème saison. Les étudiants inscrits à l’atelier “Marathon Encyclopédique” sont invités à valider leur UV en complétant Wikipedia dans le domaine des arts plastiques qui les concerne. Ils s’enregistrent sur la page du projet et affichent publiquement la liste des articles sur lesquels ils souhaitent travailler. Continuer la lecture de « Wikipedia et la pédagogie (1) »

Enseignants, élèves et conflits dans l’école

L’une des thématiques proposées lors de la 3ème Conférence mondiale sur la violence à l’école portait sur la formation des enseignants.
Les intervenants canadiens, luxembourgeois, français, américains, anglais ou brésiliens ont fait part d’expériences réussies ou en devenir, de leur compréhension et leur appréhension de la violence scolaire par les enseignants.
On peut en retenir l’évidente nécessité de mieux former les enseignants à la gestion de conflits, lors de la formation initiale mais aussi en formation continue.
Mais quelque soit le pays, il semble bien que les expériences réussies le sont sur une petite échelle avec des difficultés à passer à un niveau national. Contrainte budgétaire pour les institutions ou manque de volonté de la part des nouveaux enseignants?En France les formations proposées dans le cadre des IUFM, quand elles existent, sont optionnelles et de courte durée (2 jours à l’IUFM de Bordeaux, par exemple).Pour compléter ces réflexions, vous trouverez ci-après une biblio-webographie commentée. Continuer la lecture de « Enseignants, élèves et conflits dans l’école »

Scénarios pour l’éducation et l’internet dans 10 ans

Les Rencontres d’Autrans fêtaient cette année leurs dix ans. Un anniversaire logiquement placé sous le signe de la prospective : à l’aune des dernières années, comment imaginer le futur de l’internet dans 10 ans ?
Pendant près de trois jours, plusieurs centaines de participants -spécialistes de l’internet à un titre ou un autre- ont réfléchi aux scénarios d’avenir, des plus optimistes aux plus inquiétants, en laissant souvent libre cours à l’imagination débridée. Continuer la lecture de « Scénarios pour l’éducation et l’internet dans 10 ans »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search