La sensibilisation des enseignants aux recherches améliore les résultats scolaires ? Ce n’est pas si évident…

En Angleterre comme un peu partout, on estime dans les communautés scientifiques et éducatives que l’on dispose aujourd’hui d’un certain nombre de résultats suffisamment robustes  pour améliorer l’apprentissage. On se rend compte, en revanche, que la plus grande partie des enseignants connaissent mal ces résultats et rencontrent des obstacles pour se les approprier.

C’est pour surmonter ce problème que l’Education Endowment Foundation a lancé depuis trois ans une série d’études visant à expérimenter les différentes façons de partager les résultats de la recherche avec les enseignants. Différents degrés de dissémination de ces résultats ont été testés, de la familiarisation la plus superficielle jusqu’à l’engagement d’enseignants dans des séminaires de travail visant explicitement le transfert de résultats de recherches dans les pratiques d’enseignement. Ces études ont été menées avec l’objectif de mesurer l’efficacité de ces différents processus : les résultats scolaires des élèves (en fin d’école primaire) provenant d’écoles avec intervention des chercheurs ont été comparés avec ceux d’écoles sans intervention (groupe contrôle).

Petite déception à l’issue des études : on a pas trouvé d’impact  probant sur les résultats des élèves des différents modes de sensibilisation des enseignants à la recherche voire d’implémentation des résultats dans leurs pratiques d’enseignement.  Les auteurs insistent eux-mêmes sur les limites méthodologiques d’études qui mesurent des résultats d’une intervention sur une durée maximale de deux ans, sans doute insuffisante pour apprécier des changements de fond. Ils pointent également des changements qualitatifs observés sur le terrain et des variations importantes liées au profil des enseignants (expérience, parcours, qualification, etc.). Il faudrait  aussi sans doute regarder de plus près les résultat de recherche qui ont été utilisés. Des institutions comme l’Education Endowment Foundation ont peut-être tendance à valoriser des recherches dont les résultats modélisent des « bonnes pratiques » qui ne sont pas toujours les plus efficaces pour améliorer l’enseignement, si tant est que l’on estime que les résultats scolaires sont suffisants pour mesurer la réussite éducative.

Il n’en reste pas moins que ces études sont fortement documentées et apportent de nombreuses informations utiles et précises sur ce sujet, souvent abordé dans des termes généraux qui manquent de bases empiriques.

Références

 


2 réflexions au sujet de « La sensibilisation des enseignants aux recherches améliore les résultats scolaires ? Ce n’est pas si évident… »

  1. Contre intuitif !
    Mais en effet, la question est bien posée: est ce que l’on estime que les résultats scolaires sont suffisants pour mesurer la réussite éducative ?

  2. Bonjour ,

    Si la connaissance n’est plus facteur de progrès alors il va falloir devenir créatif pour évoluer ! Franchement ce n’est pas en deux ans et sur le seul niveau primaire qu’on peut évaluer l’impact de nouveaux apports à destination des enseignants. Et qu’est ce que la réussite scolaire ? les tests de niveau ? Que fait-on de l’engagement scolaire ? De la socialisation, du partage de valeurs communes, de l’apprentissage de l’autonomie ?
    La connaissance est nécessaire, mais aussi très relative, et doit être adaptée aux réalités complexes d’un sujet en apprentissage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.