L’aménagement du temps scolaire en France : Bibliographie indicative

Alors que le premier ministre, dans son discours de politique générale, vient de préciser que «parce que notre système éducatif présente la caractéristique d’offrir le plus grand nombre d’options et les horaires de cours les plus chargés d’Europe, un effort de rationalisation sera engagé. Il doit aboutir à un meilleur équilibre éducatif, laissant plus de place aux pratiques périscolaires, sportives et culturelles», nous vous proposons une synthèse bibliographique sur les rythmes scolaires, que nous avons réalisée en grande partie en septembre 2005.

En préambule :

  • La page sur les rythmes scolaires, sur le site de ministère de l’Education nationale.
  • Eurydice: Directorate General for education and culture (2006). Organisation of school time in Europe: primary and general secondary education, 2006/07 school year. Brussels: Eurydice. 58 p.
  • Eurydice (2005). Processus éducatif: temps d’enseignement, in Chiffres clés de l’éducation 2005, p. 259-306.

Evaluation sur les aménagements des temps de travail

  • Bottin Yves, Delaunay Michel et Henrich, Sonia (2000).
    L’aménagement des rythmes scolaires à l’école primaire . –Paris: Ministère de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie. 77 p.
    « Bilan d’évaluation des expériences d’aménagement des temps et rythmes scolaires en prenant en compte les données et évolution du cadre réglementaire (avant 1979-80 et depuis 1980), et la documentation existant sur le sujet, ainsi que les résultats de l’enquête effectuée auprès des inspecteurs d’académie, les visites d’écoles : moins d’un tiers des écoles sont concernées par la réforme, les aménagements scolaires n’ont pas d’effets visibles sur les performances scolaires des enfants, les expériences sont très diversifiées. Proposition de relancer la réflexion au niveau national pour avoir des orientations nationales tranchées mais en privilégiant le débat local et l’autonomie comme les partenariats d’école sur la base d’un cahier des charges national, insistance sur le rôle clé de l’encadrement académique ».
  • Houchot Alain, Moulin Yves et Vogler Jean (2002). Organisation du temps scolaire dans le premier degré: les effets de la semaine de quatre jours. Inspection générale de l’éducation nationale. Paris: Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche. 27 p.
    « Faisant suite au rapport de l’Inspection générale de l’éducation nationale sur « l’aménagement des rythmes à l’école primaire » paru en janvier 2000, ce rapport propose des études et des recherches sur les effets de la semaine de quatre jours (données statistiques, étude d’opinion de parents et d’enseignants, résultats scolaires, étude chrono biologique et chrono psychologique). Il étudie quelques situations actuelles (départements du Rhône, de la Loire et Paris) et remarque que l’aménagement du temps scolaire est une question qui a peu évolué, que la semaine de quatre jours est un dispositif irréversible lorsqu’il est mis en place et que l’organisation scolaire et les apprentissages sont peu contrôlés ».
  • Ministère de l’éducation nationale , de l’enseignement supérieur et de la recherche(2000). Guide pratique pour l’aménagement des rythmes scolaires. Paris : MENESR.
    Guide mis au point à la suite d’une table ronde réunissant enseignants du premier degré, fédérations de parents d’élèves et collectivités locales.
  • Delevoye, Jean-Paul, Labadie, Francine (1998). Pour une approche globale du temps de l’enfant: l’expérimentation des aménagements des rythmes scolaires. Paris: Ministère de la jeunesse et des sports. 276 p.
    « Ce rapport constitue une synthèse des résultats des études et productions nationales ainsi que des principales évaluations locales en matière d’aménagement du rythme de l’enfant. Il en interprète la portée et se prononce sur la valeur de cette politique à partir de la mise en lumière de ses premiers impacts positifs et ses points négatifs« .
  • Commissariat Général du plan [2003]. L’aménagement des rythmes de vie des enfants: évaluation d’une politique publique.
  • Lepetit Pierre, Peretti Claudine, Sorbe Xavier, Beurrier Antonin (2006). La grille horaire des enseignements au collège. Paris: Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. 155 p.
  • Lepetit Pierre, Dulot Alain, Charbonnier Daniel, Beurrier Antonin (2006). La grille horaire des enseignements au lycée général et technologique. Paris: Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Les travaux du CERLIS, centre de recherche sur les liens sociaux

  • Kherroubi, Martine.- Le travail « hors temps scolaire ».
    « Le travail de l’élève « hors de l’école » est considéré comme un facteur au moins aussi discriminant que le travail réalisé dans l’école, autrement dit « en classe ». Pourtant peu de recherches ont analysé en quoi ce travail « hors classe » fabrique de la différenciation dans les trajectoires scolaires, quand on le met en rapport avec ce qui est attendu explicitement ou implicitement par les enseignants des élèves, et avec ce qui est compris, traduit et suivi par l’élève et par sa famille. Ce sont ces liens entre le temps scolaire et le temps hors scolaire que cette recherche se propose d’analyser empiriquement. La première hypothèse est que cet univers de travail personnel « hors temps scolaire » participe de la construction d’un contexte scolaire, plus large que les relations maîtres –élèves, et qui structure le rapport pédagogique et ses transformations. La seconde est que l’analyse du travail « hors classe » peut constituer une contribution à la question de la mobilisation, par les élèves, de leur expérience socio-familiale. Quant aux enseignants, ils sont regardés sous l’angle individuel mais aussi sous l’angle de l’établissement auquel ils appartiennent.Cette recherche privilégie une méthode qualitative sur sites « contrastés » (chaque site comprend un collège et ses écoles de rattachement), mais utilise aussi les données quantitatives existantes en la matière. Des entretiens sont réalisés avec des enseignants, des parents, des élèves, des personnes intervenant dans l’aide aux devoirs afin de faire apparaître les logiques qui sous-tendent leur action et les moyens qu’ils mettent en oeuvre pour y parvenir ».
  • Roger Sue et Marie-Françoise Caccia, CERLIS : centre de Recherche sur les liens sociaux-CNRS: L’aménagement du temps scolaire « Analyser les incidences des différentes formes d’aménagement-réduction du temps scolaire sur les comportements des enfants et sur leurs apprentissages entendus au sens large de compétences. Mettre en avant le concept de « reliance éducative » (temps intermédiaire des ateliers) pour articuler et donner sens aux différentes sources d’apprentissage et d’éducation ».

Leur travail de recherche a fait l’objet d’une livre publié en août 2005:

  • Sue, Roger, Caccia, Marie-Françoise(2005). Autres temps, autre école: Impacts et enjeux des rythmes scolaires Retz. 160 p.
    « L’aménagement des rythmes scolaires a un impact important sur le système éducatif dans son entier. Il pose en effet deux grandes questions : Comment l’école peut-elle s’ajuster à l’évolution sociale générale, en particulier à la diminution relative du temps de travail ? Comment le temps scolaire peut-il être mieux articulé aux autres temps éducatifs (péri ou extrascolaires) dont l’importance ne cesse de croître avec la « société des loisirs » ?
    Pour répondre à ces questions, l’ouvrage propose une réflexion organisées en trois grands moments : tout d’abord, il rappelle la grande tendance de l’évolution du temps scolaire et les propositions d’aménagement des rythmes scolaires existant au niveau de l’année, de la semaine et de la journée; ensuite, il dresse un bilan détaillé des expérimentations menées sur trois sites pilotes (autour d’Hérouville, d’Epinal et de Saint-Fons) et évalue les effets bénéfiques constatés aux plans psychosociologique, cognitif, social et culturel ; enfin, analysant les conditions de leur réussite, il souligne aussi les résistances qui freinent le développement de telles innovations et montre que, derrière l’aménagement du temps scolaire, c’est au fond la future organisation de l’éducation tout au long de la vie qui en jeu.
    Les auteurs insistent en particulier sur la notion de «reliance éducative », c’est-à-dire sur la possibilité (pour l’école comme pour l’individu) de relier ensemble et d’évaluer les apports éducatifs durant le temps scolaire comme durant le temps libre, au cours de la formation scolaire initiale comme tout au long de la vie ».

Quelques points de vue à l’étranger

  • Aeberli Christian, Bindler Hans-Martin (2005).L’école à journée continue: fil rouge pour une mise en œuvre à l’usage des communes. Zurich : Avenir suisse. 89 p.
    « Aujourd’hui, parmi les 2500 communes de la Suisse alémanique et de la Suisse romande, seules 35 ont une école à journée continue. Cette formule ne présente pourtant que des avantages: enseignement, choix d’activités pour les temps libres, repas, surveillance des devoirs et appuis scolaires sont délivrés sous le même toit. Les enfants et les enseignants bénéficient d’un cadre pédagogique stable et de meilleures conditions pour l’apprentissage. Le livre contient un fil rouge qui explique, étape par étape, comment l’objectif de l’Ecole à journée continue peut être atteint. De l’analyse des besoins aux coûts de fonctionnement, mais aussi des décisions politiques à la réalisation ».
  • Silva Elena (2007). On the Clock : Rethinking the Ways Schools use Time. Washington: Education Sector. 22 p.

Les rythmes biologiques de l’enfant

  • INSERM (Institut national de la Santé et de la Recherche Médicale)(2001). Rythmes de l’enfant : de l’horloge biologique aux rythmes scolaires. Paris: Institut national de la santé et de la recherche médicale. 125 p. (Expertise collective).
    « Le rapport présente une expertise collective réalisée par l’Inserm pour répondre aux questions posées par la CANAM (Caisse nationale d’assurance maladie des professions indépendantes) sur les rythmes biologiques de l’enfant. Le rapport revient notamment sur les rythmes scolaires et les performances des enfants suivants leur âge, l’organisation du sommeil, les rythmes biologiques… »

Le professeur Hubert Montagner, Directeur de recherche à l’INSERM, psychophysiologie et psychopathologie du développement, Université de Bordeaux 2 a publié de nombreux articles sur les rythmes de l’enfant ou de l’adolescent, accompagnés de propositions :

  • Montagner, Hubert (2003).- Chronobiologie, chronopsychologie et ergonomie à l’école. Résonances, n°7, mars 2003.
    Résonances est une revue suisse, dont ce numéro de mars 2003 est consacré à l’espace-temps de l’école. On y trouvera aussi une courte analyse sur les enjeux du temps scolaire. On pourra compléter cette approche des rythmes de l’enfant, par un autre article pour l’adolescent au collège :- Montagner, Hubert(2003). Les rythmes de l’adolescent et le collège. Cahiers pédagogiques, mis en ligne le 12 octobre 2003. Après le descriptif des étapes d’activation de l’élève, nécessaires à la mobilisation de l’élève, l’auteur liste des propositions pour l’aménagement des temps de l’élève au sein de l’établissement scolaire.

Dans le cadre de la « Charte Bâtir l’école du XXIe siècle », un dossier, issu de la recherche INRP, intitulé « Accueil, accompagnement, rythmes et partenariat scolaires » est disponible en ligne, par parties. Notamment:

  • Montagner, Hubert. Les rythmes [2004]. In : Accueil, accompagnement, rythmes et partenariat scolaires, INRP.
    « Hubert Montagner revient sur les différents temps de la journée (24 heures) en pointant tout particulièrement le rôle essentiel chez l’enfant du rythme veille / sommeil. Ainsi, serait-il souhaitable d’aménager la journée scolaire en tenant compte des fluctuations journalières de la vigilance qui, pour une part importante, sont consécutives des carences plus ou moins fortes de sommeil chez l’enfant ».

Le point de vue des chercheurs

  • Testu François (2003). – Dans le futur débat sur l’école, le problème des rythmes scolaires, Cahiers pédagogiques, article mis en ligne le 13 octobre 2003.

François Testu est l’auteur de nombreux ouvrages sur la Chronopsychologie et les rythmes scolaires , dont :

  • Testu François, Fontaine Roger(2001). L’ enfant et ses rythmes: pourquoi il faut changer l’école. Calmann-Levy.196 p.
    « Les professeurs Testu et Fontaine, psychologues, posent dans ce livre le problème longtemps débattu de l’adéquation entre le rythme de l’enfant et l’aménagement du temps scolaire. Reprenant divers travaux de recherche menés depuis de nombreuses années par les spécialistes, chronobiologistes, psychologues, ils proposent une réflexion et une mise en perspective de tous les thèmes attachés à cette question. Ils plaident pour la prise en compte des apports de la chronobiologie et de la chronopsychologie, deux sciences encore bien jeunes, dans une réflexion sur l’organisation du temps scolaire, pour que les enfants apprennent mieux dans de meilleures conditions, spatiales et temporelles. Or, parler des rythmes scolaires, c’est parler d’un problème de société qui conduit à un débat sur l’école. Changer l’école, c’est changer les contenus scolaires en définissant des objectifs communs aux parents, aux professeurs et aux décideurs, en sachant que l’école doit rester un lieu de socialisation, répondant également aux violences scolaires. Les réformes et les ministres se succèdent, les changements s’imposent lentement, prenant de plus en plus en compte l’élève, dans sa journée globale et les différents temps qui l’accompagnent : scolaire, extra-scolaire, péri scolaire ».
  • Testu François (2000). Chronopsychologie et rythmes scolaires. 4e éd. compl.-Paris:Masson . 133 p.
    « Les recherches expérimentales présentées dans cet ouvrage relèvent de la chronopsychologie et ont pour but de mieux cerner les variations journalières et hebdomadaires de l’activité intellectuelle de l’élève du point de vue des performances. Elles visent à élargir la connaissance des rythmes des élèves et à tenter d’expliquer les fluctuations périodiques de certains sujets. Dans la première partie sont présentés des éléments de chronobiologie (les rythmes scolaires, leur nature et leurs applications) et de chronopsychologie (variations périodiques de performance, rendement, comportement). La seconde partie s’intéresse aux rythmes de l’enfant ; elle met en évidence des fluctuations significatives dans les activités scolaires au cours de la journée, les facteurs influant sur les rythmes scolaires et ceux qui sont susceptibles d’expliquer la présence et le profil des variations périodiques de l’activité intellectuelle. Pour terminer, l’auteur étudie l’influence de l’aménagement des temps scolaires et extrascolaires sur les rythmes de vie de l’enfant et formule le souhait que d’autres travaux permettent de préciser comment l’environnement spatio-temporel et celui des adultes influent sur le comportement et les rythmes des élèves ».

Le travail hors temps scolaire

Un rapport rédigé à la demande du Haut Conseil de l’Évaluation de l’École :

  • Glasman Dominique, Besson Leslie (2004). Le travail des élèves pour l’école en dehors de l’écoleParis:HCEE.
    « Le rapport s’articule autour de la charge de travail à la maison, selon les niveaux de scolarité (primaire, secondaire) et un regard sur d’autres pays, le contenu de ces devoirs, leur manque de sens pour les élèves. Il pose le problème des conditions de réalisation de ces devoirs selon l’espace familial, et partant, de leur efficacité. Il aborde des alternatives qui complètent ou appuient les devoirs à la maison : les jeux éducatifs, les cours particuliers, le coaching, les devoirs de vacances, l’accompagnement scolaire. En conclusion, sont abordés les interdépendances entre temps de l’élève, savoirs de l’élèves et tension scolaire et espaces intermédiaires. Ce rapport s’appuie sur des travaux de chercheurs ».

La bibliographie de ce rapport nous a donné d’autres pistes. Nous avons retenu un site privé, dont la référence a été citée dans d’autres revues. Il s’agit du site de Florent Begoc (nous n’avons pu trouver ses fonctions).

  • Begoc, Florent[site postérieur à 2003].Les devoirs à la maison.
    Ce site est consacré au travail scolaire à la maison. Vous y trouvez une enquête réalisée auprès d’enfants, de parents et d’enseignants sur ce thème ainsi qu’un rappel de la législation (historiquement et actuellement). Des éléments théoriques (synthèses de travaux de l’INRP, de différents chercheurs en sciences de l’éducation) et des éléments pratiques (comment procéder, des exemples de situations d’apprentissage, comment aider les enfants à donner son sens à leur travail, comment communiquer avec les parents…) sont aussi à votre disposition. »Florent Bégoc publie le résultat d’une enquête sur le travail à la maison dans l’enseignement primaire (cycle 3). 55% des enseignants n’appliquent pas la circulaire de 1994 qui interdit le travail écrit à la maison. Parents et enseignants ne sont pas d’accord sur l’intérêt du travail à la maison. Pour les parents il s’agit de terminer le travail fait en classe. Pour les enseignants de développer le lien école-famille. »

Informations et bibliographie complémentaires

  • Chabrun Catherine, Descottes Pierrick (2002). – Pour des rythmes scolaires réellement au service des enfants. – ICEM – Pédagogie Freinet.
  • Durlak Joseph A., Weissberg Roger P. (2007). The Impact of After-School Programs That Promote Personal and Social Skills . Collaborative for Academic, Social, and Emotional Learning (CASEL). 30 p.
    « Ce rapport analyse les effets des programmes péri-scolaires qui visent à développer les qualités sociales et personnelles des enfants et adolescents. Les résultats indiquent que ces programmes ont des répercussions positives dans au moins trois domaines : les sentiments et attitudes, l’ajustement des comportements et la réussite scolaire. Les auteurs donnent également des pistes pour la mise en place de tels programmes. »
  • Montagner Hubert (1990). Les Rythmes de l’enfant et de l’adolescent : ces jeunes en mal de temps et d’espace. Paris : Ed. Stock.
  • Husti Aniko (dir.) (1994). Gagner/perdre du temps dans l’enseignement. Paris:INRP.
    « Analyse les rapports entre l’utilisation du temps et l’efficacité de la scolarité. Pour les élèves, la perte de temps est vécue comme une perte de sens de l’enseignement. Recherche menée sur plus d’un millier d’élèves. »
  • Fotinos Georges et Testu François (1996). Aménager le temps scolaire . Paris: Ed. Hachette Education.
    « L’aménagement du temps scolaire est au cœur du débat national sur l’école. Cet ouvrage fait le point sur les apports de la recherche scientifique, l’organisation du temps et la pédagogie (dont l’opération « Ecole ouverte »), des exemples d’aménagement et les différents partenaires de l’école. Il propose trente trois recommandations pour un projet d’aménagement et un tableau comparatif des périodes d’enseignement dans les pays d’Europe ».
  • Ministère de l’Education nationale ; Dubet, François ; Bergounioux, Alain ; Duru-Bellat, Marie ; [et al.] (1999). Le Collège de l’an 2000 : débat national sur le collège. Paris : Ministère de l’Éducation nationale.
  • INRP, Mission enseignement primaire ; Sénore Dominique (dir.) (2001). L’aménagement des temps et des espaces. Paris : INRP.
  • Berzin Christine, Carpentier Claude (2000). L’aménagement des rythmes de vie des enfants et des jeunes (ARVEJ) et son impact sur les acquisitions. Revue française de pédagogie, n°132, juillet-septembre. p. 79-89.
    « Cette étude se propose d’explorer la nature des changements induits dans la manière qu’ont les élèves de percevoir l’école dans le cadre de l’expérimentation du dispositif ARVEJ »
    .
  • Sur le site de l’INJEP, on trouvera une bibliographie sur les contrats éducatifs locaux, approche sans doute intéressante pour les mesures envisagées
  • INSERM : Inserm Siège : 101 rue de Tolbiac – 75654 PARIS cedex 13 – FranceTéléphone : (33)1 44 23 60 00 / Fax : (33)1 45 85 68 56
  • CERLIS : Université Paris 5 – René Descartes 45, rue des Saints-pères 75270 Paris cedex 06 .- Téléphone : 01 42 86 33 44 / fax : 01 42 86 21 60

Bibliographie réalisée par Marie Gaussel et Annie Feyfant (VST-INRP) dans le cadre d’une réflexion des acteurs de l’éducation allemands sur une possible «Ganztagsschule».


2 réflexions au sujet de « L’aménagement du temps scolaire en France : Bibliographie indicative »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *