Le système d’évaluation du No Child Left Behind Act obtient une mauvaise note

Le Adequate Yearly Progress est le pivot central du No Child Left Behind Act, mis en place aux USA depuis 2001 et commençant à peine à être uniformément mis en œuvre à travers le pays. Ce système d’évaluation des progrès des élèves vient d’être remis sévèrement en cause par William J. Mathis, professeur à l’école de finance de l’université du Vermont dans un rapport publié par l’Education Policy Research Unit : The Accuracy and Effectiveness of Adequate Yearly Progress, NCLB’s School Evaluation System (septembre 2006). Il lui reproche de ne pas refléter la réalité des écoles américaines qui échouent au test.

Actuellement, l’état assigne un objectif de progression à chaque école, le annual measurable objective ou AMO, que l’école doit atteindre pour réussir le AYP .
Ce dernier préconise une série de tests en lecture et mathématiques notamment. Les « progrès » sont mesurés en fonction du pourcentage d’élèves atteignant les scores de référence comparés avec ceux de l’année précédente. Ainsi, si l’établissement atteint le niveau désiré, il a réussi le AYP. S’il est « recalé » plusieurs années de suite, il risque d’être restructuré voire d’être reconverti en Charter School ou encore administré par une compagnie privée.
Mathis précise que ce système compare les résultats de deux panels d’élèves différents au lieu de mesurer les progrès- ou manque de progrès- d’un même groupe. De plus, les élèves qui ont progressé sans atteindre le niveau requis, ne sont pas comptabilisés.

Pour Mathis, les objectifs du AYP ne sont ni réalistes, ni réalisables d’ici à 2014, date butoir à laquelle l’ensemble des établissements scolaires américains doivent avoir atteint un niveau validé par le AYP. Il propose en conséquence de suspendre totalement les sanctions infligées par le AYP en attendant que son efficacité soit confirmée ou réfutée par des recherches scientifiques rigoureuses.

Sur le sujet des charter schools, voir aussi la lettre VST n°14 de janvier 2006 sur La Formation des élites et la ségrégation scolaire et le rapport : Opening Closed Doors: Lessons from Colorado’s First Independent Charter School publié en septembre 2006


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.