Travailler ensemble pour enseigner mieux

Cet Edubref  tout neuf de 2019 nous offre l’occasion de souhaiter à tous nos lecteurs une année sereine et collaborative.

Après avoir abordé dans les Edubref précédents les curriculum, l’accompagnement des élèves et les réformes de l’université, ce dernier Edubref s’attache au travail enseignant collectif. Il a été réalisé en collaboration avec Clémence Jacq de la chaire Unesco “former les enseignants au XXIème siècle”.

Les formes de travail collectif enseignant sont multiples et l’inscription dans les textes officiels effective. 

En outre, la recherche a développé des outils pour permettre de réelles opportunités de développement professionnel au sein des établissements scolaires et des écoles par analyse de l’activité.

Ces coopérations ouvrent des perspectives, elles font émerger des leaderships partagés et renforcent les compétences collectives. Les conditions capacitantes sont évoquées.

 

Télécharger Édubref : Travailler ensemble pour enseigner mieux.

 


2 réflexions sur « Travailler ensemble pour enseigner mieux »

  1. Le travail individuel a un temps porté ses fruits car il permettait à l’enseignant nouvellement nommé de se centrer sur la prise en main de sa classe, la mise en oeuvre de sa professionnalisation et bien sûr la préparation des inspections de premières années. Aujourd’hui, avec la mise en oeuvre des rendez-vous de carrière, il est donc plus simple de se projeter et de travailler en se tournant vers les autres et en bénéficiant d’échanges constructifs et de réflexivités opérantes c’est-à-dire de réflexivités qui contribuent à améliorer les pratiques de classe parce que partagées et légitimées par l’échange.
    Ainsi, donc “travailler ensemble pour enseigner mieux” c’est coopérer en faisant “commun” des postures de travail jusqu’ici individuelles. Le temps de la réflexion commune sera-t-il reconnu nécessité professionnelle?

  2. La Politique Publique qui organise l École dans son acception la plus large doit installer un continuum d enseignement et d’accompagnement sur tout le parcours de l enfant, élève, étudiant. Tous les acteurs intervenants à tous les niveaux sont equirespectables et doivent être engagés solidairement vers la Réussite de l élève. Cette Politique inclusive équitable et solidaire s incarne dans les Cordées de la Réussite qui depuis 10 ans ont concerné plus de 500000 élèves de collèges, lycées, postbac.
    Cette métaphore doit être bien comprise comme porteuse de l Effort, de la Solidarité, du Merite, de la Volonté et de la Réussite de tous les participants à l’ ascension sociale qui est autre chose que le repérage initié des fameux ascenseurs sociaux qui ont remplacé à l ère mécanisée l échelle sociale à laquelle on ne pouvait monter qu avec effort…

Répondre à MICHELINE PHERON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.