Archives du mot-clé lifelong learning

La naissance d’une « norme » : le cas du lifelong learning

Comment une norme se fabrique-t-elle ? De sa conception à sa diffusion, à son application, quel est son circuit et pourquoi des pays ont-ils adopté et appliqué des mesures dont l’efficacité n’a pas encore été prouvée? Voici les questions que soulève Alexander Kleibrink dans un récent article paru dans le European Journal of Education (Kleibrink, 2011) en s’appuyant sur l’exemple du lifelong learning dans le contexte européen.

Projet à la fois politique et éducatif, l’apprentissage tout au long de la vie est une notion partagée par de nombreux gouvernements. Il convient d’offrir aux adultes des mécanismes et une ingénierie leur permettant de mettre en œuvre leurs projets (diffusion des offres, reconnaissance des acquis, mesures incitatives, etc.). Il  s’agit également de prendre en compte l’importance accordée à l’apprentissage informel et l’autoformation. Cette argumentation  est présente dans les nombreux documents de politiques éducatives internationaux ou nationaux (1997, Unesco ; 2001, OCDE ; Pagé et al., 2004) : la société en général subissant de profondes transformations sociales et économiques, il convient d’adapter les modes d’apprentissage et de développer la formation continue de façon à permettre aux individus de s’insérer dans la vie active (Gaussel, 2011)

La commission européenne, l’OCDE et dans une moindre mesure, le Conseil de l’Europe et l’Unesco sont considérés comme des « fabricants de normes » en matière de lifelong learning. Ces organisations ont répondu à la demande des entreprises de mettre au point des  équivalences de diplômes et de faciliter la mobilité professionnelle grâce à un cadre commun sur les qualifications à échelle internationale  (EQF’s, European Qualifications Framework ou CEC, cadre européen des certifications). L’Union Européenne propose des mesures ayant pour objectif de faire adopter à l’ensemble des pays des normes similaires en terme d’apprentissage tout au long de la vie et de reconnaissance de compétences afin de faciliter la mobilité professionnelle. Elle a ainsi largement contribué à la définition du lifelong learning, initialement perçu comme un concept humaniste et égalitaire de la formation continue, en y ajoutant une nouvelle dimension d’efficacité et de qualité basée sur le concept du capital humain. Continuer la lecture de La naissance d’une « norme » : le cas du lifelong learning 

L’éducation « tout au large » de la vie, vers un nouvel espace de formation

Développés depuis les années 1960, les concepts de l’éducation tout au long de la vie ont évolué pour se recentrer aujourd’hui sur les nouveaux espaces de formation. On n’apprend plus uniquement à l’école mais sur son lieu de travail, dans sa famille, au quotidien, de façon formelle, informelle et non formelle. Philippe Carré (2005) souligne l’importance d’apprendre à tout âge et décline les conditions nécessaires pour mieux répondre aux exigences de notre société de la connaissance : la motivation et la capacité d’autoformation.

Qu’entend-on aujourd’hui par « éducation tout au long de la vie » et dans quel type de société s’insère-t-elle ? Quelles sont les directives de l’Union européenne en matière de formation des adultes et quelles sont les valeurs accordées aux savoirs acquis dans le monde du travail ? Comment la recherche en éducation aborde t-elle ces problématiques ?

Ces questions sont développées dans notre dernier dossier d’actualité (n° 61, avril 2011) sur l’éducation et la formation tout au long de la vie et centrent les débats autour de la définition d’un nouvel espace de formation pour un apprentissage de la naissance à la fin de la vie.