Archives du mot-clé leadership

Enseignement agricole et Education nationale : deux façons d’articuler le pédagogique et l’éducatif

Ceci est le deuxième billet consacré au séminaire des Personnels de direction des EPLEFPA. Le premier traitait de l’enseignement agricole (EA) comme laboratoire pour l’éducation nationale (EN). Je terminais sur une mention de Pierre Saget, IGEN, qui intervenait lors de la première table ronde sur les stratégies pédagogiques pour l’EPLEFPE.

Pour Pierre Saget, le rapport entre l’EN et l’EA est ambigu et paradoxal.L’EA a connu une rupture à la fin des années 70 / début des années 80 en procédant à une rénovation pédagogique qui a réussit, alors que l’EN échouait dans cette rénovation. Depuis ce temps, l’EN contourne la difficulté de la rénovation pédagogique dans la classe en développant des actions périphériques, qu’il s’agisse de tutorat, d’accompagnement personnalisé ou d’autres actions de ce type.

Le chef d’établissement est celui qui impulse et conduit la politique pédagogique et éducative, or dans l’EN, les enseignants ont toujours mis en doute la capacité du principal ou proviseur à intervenir sur ce qui relève du pédagogique, au nom de la sacro-sainte « liberté pédagogique » de l’enseignant. Pierre Saget distingue d’ailleurs la liberté pédagogique et l’autonomie pédagogique. Il plaide pour que les établissements réfléchissent collectivement à la pédagogie, pour que l’on sorte de l’individualisme et que l’on développe un fonctionnement collectif.

Les choses n’ont pas vraiment évolué jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, la plupart des enseignants ne veulent pas gérer ce qui relève de l’éducatif, laissant cet aspect aux CPE (et l’équipe de la vie scolaire). Dans l’EA, les enseignants se sont toujours occupé d’aspects éducatif et pédagogique. En ce sens aussi, l’EA est un laboratoire intéressant pour l’EN.

À ce titre, la création des conseils pédagogiques (EN) ou des conseils d’éducation et de formation (EA) sont salutaires : il est enfin possible de parler de pédagogie et d’éducation . Pourtant ils rencontrent des résistances. Il est primordial d’investir conjointement la dimension éducative et la dimension pédagogique dans les politiques d’établissement.

L’enseignement agricole, un laboratoire pour l’Éducation nationale ?

Le séminaire des personnels de direction d’EPLEFPA (établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole) s’est tenu les 18 et 19 octobre 2012 dans les locaux du Ministère de l’agriculture à Paris. Ayant été sollicité pour participer à une table ronde, suite à la parution du dossier d’actualité sur le leadership pédagogique, j’y suis resté la première journée.

Ce billet, qui sera suivi d’autres, va s’intéresser aux propos du ministre de l’agriculture, M. Stéphane Le Foll qui a ouvert le séminaire. Il a redit les enjeux forts de l’éducation dans une société comme la nôtre et s’est félicité des débats liés à la refondation (dans laquelle l’IFE est impliqué).

Il a ensuite présenté les trois principaux objectifs de l’enseignement agricole (EA) :

  • l’EA revendique le pacte éducatif et souhaite favoriser les relations avec l’Education nationale (EN), tout en gardant sa spécificité : l’enseignement a été très tôt territorialisé. L’ouverture sur le reste de la société, sur l’Europe et le monde fait partie de ses gènes, et le ministre plaide pour que ce sillon soit davantage creusé.
  • l’EA touche au secteur de l’agriculture et la prise en compte des enjeux environnemental et écologique sont cruciaux. L’EA a un rôle essentiel à jouer dans la redéfinition des modèles de développement (révolution verte, innovation, etc.) et doit être un relais, un moteur, un passeur de savoir faire.
  • l’éducation doit être un moyen de promotion sociale, alors que depuis quelques temps, on constate que l’école est surtout le lieu de la reproduction sociale.
    L’EA a mis en oeuvre le lycée des métiers depuis longtemps, en brassant dans les mêmes locaux la formation initiales (CAP, Bac Pro), la formation continue, l’apprentissage. Il a un vrai savoir faire qui doit être un laboratoire pour toute la société. Le ministre regrette qu’une « société qui ne brasse plus ses enfants finit par créer des fractures, des coupures« .

Lors des différentes tables rondes qui ont suivi, cette idée de « laboratoire » que serait l’EA est souvent revenu dans les discussions, notamment dans le discours de Pierre Saget, IGEN qui a travaillé quelques temps avec l’EA. Les lycées des métiers ont tenté de reproduire ce qui se faisait au niveau de l’EA, les conseils pédagogiques peuvent être comparés aux CEF (Conseil de l’éducation et de la formation). Les établissements sont de par la nature même de l’EA fortement ouverts sur l’extérieur, aussi bien localement (avec le tissus économique) qu’au niveau international (avec des projets de coopération).

L’EN devrait peut-être regarder ce qui se fait chez son voisin qu’elle connait très peu dans le meilleur des cas, ou qu’elle n’a jamais croisé…

Leadership et pédagogie : une nécessaire convergence ?

Après le dossier d’actualité sur l’Inspection scolaire (Inspection scolaire, du contrôle à l’accompagnement ?, n° 67, novembre 2011), ce sont les chefs d’établissement qui retiennent l’attention de ce nouveau dossier du service Veille et analyses.
Celui-ci aborde la question du leadership pédagogique et s’inscrit dans la continuité d’une revue de littérature publiée en janvier 2007 sur Leadership et changements éducatifs (n° 24).
Le leadership fait l’objet d’études nombreuses depuis plus de vingt ans, notamment dans les pays anglo-saxons. Le sujet reste relativement confidentiel en France : notre histoire scolaire reste marquée par un fort centralisme et une organisation essentiellement disciplinaire, qui expliquent la réticence que provoque ces concepts liés à des politiques de décentralisation et d’autonomie des établissements. Les acteurs du leadership sont multiples : loin de l’image du chef d’établissement seul dans son bureau, coupé de ce qui se passe dans les salles de classe, le leadership se déploie dans l’établissement impliquant les équipes de direction et les équipes éducatives, voire au-delà. En effet, les établissements évoluent au sein de réseaux de plus en plus interdépendants, nécessitant plus de concertations et d’échanges avec des partenaires plus nombreux, qu’ils soient internes au système éducatif ou externes à celui-ci.
Ce nouveau dossier d’actualité de l’IFÉ, publié sous le titre Quels leaderships pour la réussite de tous les élèves ?, fait un état des lieux de la recherche scientifique sur la question du leadership pédagogique.