Archives du mot-clé langues

Formation des enseignants de langues à l’heure du web 2.0 : une conférence en ligne

Le projet LS6 se poursuit et c’est au tour de l’ENS de Lyon (avec l’IFÉ) d’organiser le prochain webinar qui se tiendra dans nos locaux (amphi Descartes) et en ligne. Le thème retenu porte sur la formation des enseignants de langues à l’heure du web 2.0.

Les intervenants sont :

  • Christine Dévelotte (ENS-Lyon)
  • Melinda Dooly (Université de Barcelone)
  • Myriam Hauck (Open University, Royaume-Uni)

Les débats porteront sur la formation initiale des enseignants de langues comme sur la formation continue en lien avec les médias sociaux. Un débat est prévu à la suite des trois interventions, avec la salle et avec les internautes (via le tchat de la plateforme utilisée et/ou Twitter).

Le webinar aura lieu le :

mercredi 30 novembre 2011

14-15h30

amphi Descartes

 

Les débats se poursuivront ensuite sur le forum qui sera proposé pour une période de deux mois.

Voici les liens utiles :

 

Cyber-Langues 2011 : échanges, réseaux sociaux et ressources numériques

Le colloque annuel Cyber-Langues s’est tenu à Marly-le-Roy du 23 au 24 août cette année, sur le thème des échanges, réseaux sociaux et ressources numériques. Les participants ont vu alterner des conférences et des ateliers, des compte-rendus d’expériences et des présentations de nouveaux outils, des enseignants, des doctorants, des inspecteurs, des responsables de structures et des industriels. Les échanges ont été riches et variés.

Comme à son habitude, le Café pédagogique en a fait un compte-rendu quasiment en temps réel sur le blog dédié à l’événement. Pour ma part, outre le Dossier d’actualité sur les langues vivantes que j’ai distribué, j’ai présenté le fruit de mon expérience au service Veille & Analyses de l’IFÉ : comment établir une veille efficace (en langue) avec les outils du web 2.0.

Twitter a été utilisé pour permettre de suivre et commenter les conférences et ateliers (hashtag #cylang)

Projet DOTS du Centre européen des langues vivantes : compte-rendu d’atelier

Voici un bref compte-rendu de l’atelier du projet DOTS du Centre européen des langues vivantes qui s’est tenu à Graz, en Autriche, les 10 et 11 mars 2011.

Présentation du CELV

Le Centre européen pour les langues vivantes (ECML en anglais : European Centre for Modern Languages) est une institution du Conseil de l’Europe créée en 1994 et basée à Graz, en Autriche, qui a pour mission de rapprocher les politiques d’éducation aux langues des différents pays partenaires. À ce jour, 34 pays sont concernés auxquels s’ajoute parfois le Canada.

Le site du CELV propose des publications à destination des enseignants de langues, des formateurs d’enseignants et/ou des décideurs. Ces publications sont librement accessibles (une inscription au site est néanmoins nécessaire).

Le programme du CELV pour la période 2008 – 2011 est intitulé « Valoriser les professionnels en langues » et se décline en quatre domaines thématiques : l’évaluation ; les contenus et l’éducation aux langues ; la continuité de l’apprentissage des langues ; le plurilinguisme. Les objectifs de ce programme sont les suivants :

Enseignement-apprentissage des langues vivantes et medias sociaux dans les nouveaux pays européens

Le projet LS6 (Language Learning and Social Media – 6 key dialogues) que nous avons déjà mentionné dans plusieurs articles et auquel participe l’IFÉ, continue et propose sa troisième conférence en ligne le 11 février 2011.

La thématique retenue par ce groupe de travail porte sur le rapport des nouveaux pays européens et plus particulièrement la Roumanie, la Lettonie et la Pologne avec l’enseignement-apprentissage des langues vivantes et les médias sociaux.

Comme pour les précédents groupes, trois temps sont prévus (voir la page du site) :

  • publication d’une étude réalisée avec le soutien de la Commission européenne, intitulée « Les médias sociaux et l’apprentissage des langues : croyances, attitudes et usages en Lettonie, Pologne et Roumanie », disponible en français, anglais, letton, polonais et roumain.
  • conférence en ligne (webinar) organisée par l’Université de Lettonie, qui fera le point notamment sur les usages aussi bien personnels que dans un cadre d »apprentissage des langues de l’Internet par les apprenants, sur leur rapport aux médias sociaux et sur leur motivation pour devenir des acteurs sur ces réseaux. Pour s’y inscrire (gratuitement), il suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : webinar.riga@gmail.com.
  • un forum (déjà) ouvert qui perdurera pendant deux mois pour poursuivre les échanges.

*************

Pour rappel, le projet LS6 utilise plusieurs réseaux sociaux. il est donc possible de suivre l’actualité en visitant les liens suivants :

Les langues vivantes à l’école à l’heure de l’approche actionnelle et du web 2.0

L’enseignement des langues vivantes à l’école connaît de profonds bouleversements depuis une dizaine d’années. La mise en place du Cadre Europeén Commun de Référence pour les Langues (CECRL) demande aux enseignants (et aux apprenants) de modifier leurs façons de faire. Si l’approche communicative n’a pas vraiment existé dans les classes, malgré les instructions officielles, la perspective actionnelle préconisée par le CECRL entre peu à peu dans les mœurs. La notion de tâche, qui est centrale dans cette nouvelle approche, entre en résonance avec les possibilités offertes par les outils du web 2.0 (travail collaboratif, mise en réseaux). S’il n’est pas rare de lire que les TIC renforcent la motivation des élèves, il n’y a pas de certitude quant à la durée de cette motivation, ni aux effets positifs sur l’apprentissage. Les TIC peuvent renforcer une posture transmissive de l’apprentissage comme elles peuvent favoriser une dynamique socioconstructiviste. Tout dépend d’une part des outils utilisés – Personnal learning environment (PLE) vs Virtual learning environment (VLE), par exemple -, mais aussi et surtout de l’approche retenue. L’approche par tâche permet de travailler des compétences de haut niveau. Les outils de communication médiatisée par ordinateur (CMO) ouvrent des perspectives intéressantes.

À partir d’une revue de littérature sur les dernières recherches, le dossier d’actualité n° 58 du mois de novembre fait le point sur cette approche actionnelle pour l’enseignement-apprentissage des langues vivantes et la met en regard de l’approche par compétences du socle commun et des outils du web 2.0.

Apprentissage des langues, médias sociaux et développement des ressources

Le projet LS6 (Language Learning and Social Media – 6 key dialogues) que  nous avons déjà présenté sur ce blog en est à sa phase 2 . Le thème retenu pour cette deuxième séance concerne le développement des ressources, toujours en lien avec l’apprentissage des langues et les médias sociaux.

La conférence (en anglais) portera sur le web 2.0 et les ressources en langues : nouvelle mode ou nouvelles perspectives méthodologiques ? (voir affiche) Les intervenants tenteront de répondre aux questions suivantes :

  • Le web 2.0 est-il l’avenir de l’apprentissage des langues ou une méthode de plus parmi toute une panoplie ?
  • Surestime-t-on l’influence du web 2.0 sur les pratiques d’apprentissage, comme cela a été le cas avec les médias des années 70 ?
  • Comment les ressources en langues évoluent en lien avec les communautés des réseaux sociaux ?

Interviendront :

  1. Marie-Noëlle Lamy (apprentissage des langues à distance à l’Open University) ;
  2. Regine Haschka-Helmer (Palabea.net)
  3. Kirsten Winkler (educhange movement)

Le débat sera animé par Linda Rath-Wiggins (Deutsche Welle).

A cette occasion, le réseau LS6 publie (avec le soutien de la Commission Européenne) une étude intitulée « Apprentissage des langues : ressources et réseaux » (Van Dixhoorn et.al, 2010) que l’on peut consulter (et télécharger) en français ou en anglais, directement sur le site du projet. L’étude a été coordonnée par RFI.

Toutes les informations sont accessibles sur la page dédiée de elearningeuropa. Il est aussi possible de suivre le compte Twitter du projet.

Pour suivre la conférence en direct, il suffit de suivre ce lien le moment venu. La conférence aura lieu le vendredi 1er octobre à 17h30 (heure de Paris).

——

Dixhoorn Lidwien Van, Loiseau Mathieu & Mangenot François et al. (2010). Aprentissage des langues ressources et reseaux. Commission européenne. En ligne : <http://www.elearningeuropa.info/files/LS6/aprentissage%20des%20langues%20ressources%20et%20reseaux%20DEF.pdf>.

Penser l’inclusion sociale et le web 2.0 : que réserve l’avenir à l’enseignement-apprentissage des langues ? 

Le projet LS6

L’INRP participe via le service de la Veille Scientifique et Technologique à un projet européen intitulé «Language learning and social media : 6 key dialogues» (LS6). Il s’agit d’un réseau européen composé de 14 partenaires (institutions nationales, européennes et internationales) au total issus de plusieurs pays européens (Luxembourg, France, Espagne, Pologne, Lituanie, Roumanie,Finlande, Allemagne). L’objectif est d’explorer l’usage des médias sociaux (outils web 2.0) dans l’enseignement et l’apprentissage des langues en Europe à travers six thématiques différentes. Il faut comprendre par «médias sociaux» aussi bien les TIC, les applications et services en ligne, Internet, la télévision que les outils nomades comme les téléphones portables (ordiphones). Ces outils permettent de co-construire du contenu et de faire des internautes de véritables «webacteurs» (terme employé par Pisani et Piotet (2009), qui correspond à ce que le réseau LS6 appelle «auctors» en anglais : «authors» + «actors»). Ce projet, financé par la Commision européenne se terminera en 2012 et est coordonné par Katerina Zourou, de l’Université du Luxembourg.

Six conférences en ligne (des webinars) sont prévues sur les deux ans à venir. Chaque conférence sera précédée d’une publication scientifique sur le thème retenu et sera diffusée en direct sur le web, de manière ouverte (tout le monde peut s’inscrire pour les suivre et y participer grâce à l’outil de tchat intégré à la plateforme utilisée), puis sera accessible en streaming. La discussion se poursuit ensuite sur un forum dédié, ouvert pour trois mois, animé par le partenaire qui a organisé la conférence. Continuer la lecture de Penser l’inclusion sociale et le web 2.0 : que réserve l’avenir à l’enseignement-apprentissage des langues ?