Archives du mot-clé apprentissage

Faire durer l’éducation au développement durable

En 2007, la généralisation de l’éducation au développement durable (EDD) s’inscrit dans le plan triennal 2007-2010 pour l’EDD. Elle concerne plusieurs disciplines scolaires et met l’accent sur la formation des enseignants mais aussi de tous les acteurs de la communauté éducative, dans le but de multiplier les démarches globales d’éducation au développement durable dans les établissements. L’EDD  remplace l’éducation à l’environnement pour un développement durable (EEDD) en vigueur depuis 2004 et qui prenait la suite de l’éducation à l’environnement (ERE) en usage dans les programmes français depuis 1977. Avant cette date, l’éducation environnementale fait cependant partie depuis plusieurs siècles de l’éducation formelle comme informelle.

Le dossier d’actualité  de la VST n° 56 s’intéresse à la généralisation de l’EDD en France et, dans la mesure où les comparaisons peuvent être éclairantes, fait état des choix d’autres pays et systèmes scolaires : en effet l’EDD s’inscrit dans un cadre national (Charte de l’environnement, Stratégie nationale de DD, SNDD) mais aussi international : celui de la  Décennie mondiale pour l’EDD de l’Unesco.

TICE, enseignement et apprentissage

Les TIC à l’école sont en question depuis le début de leur arrivée, et ne cessent de faire l’objet de recommandations, d’investissements, de rapports divers (le dernier en date : rapport Fourgous), de prises de position variées, etc.

Trois documents mis en ligne ces derniers temps peuvent être mis en regard. Il s’agit de deux articles publiés sur le site de l’an@é (Association nationale des acteurs de l’école) et un rapport publié par l’OCDE concernant la formation initiale des enseignants anglais et les TIC.

Le premier article intitulé « Le monde virtuel et le monde scolaire » distingue les apprentissages explicites (qui ont lieu essentiellement à l’école) des apprentissages implicites (dont font souvent partie ceux qui ont lieu dans le monde virtuel). Pour l’an@é, l’éducation aux média est encore plus nécessaire pour ouvrir le champ des investigations, sinon le fossé entre les enfants qui ont une culture numérique et les autres se creusera davantage. L’école se doit de prendre en charge cette formation. Continuer la lecture de TICE, enseignement et apprentissage 

Penser l’inclusion sociale et le web 2.0 : que réserve l’avenir à l’enseignement-apprentissage des langues ? 

Le projet LS6

L’INRP participe via le service de la Veille Scientifique et Technologique à un projet européen intitulé «Language learning and social media : 6 key dialogues» (LS6). Il s’agit d’un réseau européen composé de 14 partenaires (institutions nationales, européennes et internationales) au total issus de plusieurs pays européens (Luxembourg, France, Espagne, Pologne, Lituanie, Roumanie,Finlande, Allemagne). L’objectif est d’explorer l’usage des médias sociaux (outils web 2.0) dans l’enseignement et l’apprentissage des langues en Europe à travers six thématiques différentes. Il faut comprendre par «médias sociaux» aussi bien les TIC, les applications et services en ligne, Internet, la télévision que les outils nomades comme les téléphones portables (ordiphones). Ces outils permettent de co-construire du contenu et de faire des internautes de véritables «webacteurs» (terme employé par Pisani et Piotet (2009), qui correspond à ce que le réseau LS6 appelle «auctors» en anglais : «authors» + «actors»). Ce projet, financé par la Commision européenne se terminera en 2012 et est coordonné par Katerina Zourou, de l’Université du Luxembourg.

Six conférences en ligne (des webinars) sont prévues sur les deux ans à venir. Chaque conférence sera précédée d’une publication scientifique sur le thème retenu et sera diffusée en direct sur le web, de manière ouverte (tout le monde peut s’inscrire pour les suivre et y participer grâce à l’outil de tchat intégré à la plateforme utilisée), puis sera accessible en streaming. La discussion se poursuit ensuite sur un forum dédié, ouvert pour trois mois, animé par le partenaire qui a organisé la conférence. Continuer la lecture de Penser l’inclusion sociale et le web 2.0 : que réserve l’avenir à l’enseignement-apprentissage des langues ?  

Université du peuple : projet d’université en ligne de l’ONU

M. Shai Reshef, membre du Conseil consultatif de l’Alliance mondiale pour les technologies de l’information et des communications au service du développement (Alliance mondiale TIC et développement) a tenu une conférence de presse à l’ONU le 19 mai dernier, pour présenter le projet « University of the people » dont il est le fondateur et le président.

Cette « Université du peuple » a pour objectif de combler le fossé entre les frais de scolarité de plus en plus élevés pour l’enseignement supérieur et les facilités d’accès au savoir grâce aux technologies de l’information et de la communication. M. Shai Reshef déclarait au New-York Times (rapportée par le site de l’Université populaire):

« Il s’agit d’appliquer le concept de réseau social au monde universitaire. Nous disposons déjà de logiciels éducatifs en code source libre, grâce aux universités qui ont mis leurs cours en ligne, en libre accès. Et nous savons que l’enseignement interactif en ligne marche. En rassemblant tout cela, nous pouvons mettre en place une université gratuite pour les étudiants du monde entier, du moment qu’ils parlent anglais et ont une connexion Internet. » Continuer la lecture de Université du peuple : projet d’université en ligne de l’ONU 

A propos des « serious games »

« Serious games » : ces deux mots font référence à un concept très en vogue ces derniers temps, mais sont sujet à controverse. Il fait référence à l’utilisation de jeux vidéo (sur ordinateurs, ou embarqués dans des dispositifs mobiles) avec une visée d’apprentissage. Mais parler de « serious games » revient à dire que certains jeux ne sont pas sérieux et ne peuvent pas prétendre favoriser certains apprentissages, ou alors qu’il a fallu attendre les TIC pour rendre le jeu « sérieux ». Pourtant, l’apprentissage par le jeu n’est pas une nouveauté. Montaigne écrivait déjà : «  Le jeu devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants ». Les mouvements pédagogiques n’ont pas attendu les TIC pour utiliser le jeu à des fins éducatives.

Un séminaire a eu lieu dans les locaux de l’INRP sur le thème de ces jeux, avec Éric Sanchez (INRP), Sylvain Gennevois (INRP) et Patrick Prévôt (INSA). il en ressort que le lien entre apprentissage et jeux pose des questions qui a défaut d’être nouvelles,  sont renouvelées. Il est difficile de définir la notion de jeu. Brougère (2005) énonce plusieurs critères pour définir ce que c’est : le recours au second degré ; l’autonomie ;  la règle ; la frivolité ; l’incertitude. D’après Jacob et  Power (2006),  le jeu a une fonction d’adaptation sensori-motrice au milieu de vie, une fonction d’établissement de relations sociales et une fonction de développement des capacités cognitives. Continuer la lecture de A propos des « serious games » 

Usage des blogs dans un cadre éducatif

L’utilisation de blogs dans le cadre de la classe semble être un sujet récurrent ces derniers temps. Nos amis québecois ont publié des articles et dossiers sur ce thème. Il ne s’agit pas tant du blog géré par l’enseignant pour sa classe, mais davantage de l’utilisation du blog par l’élève ou l’étudiant, dans le cadre de sa formation. Nous parlons donc de blogs (au pluriel) dans la classe.
Le site Internet de Profweb vient de mettre en ligne un dossier intitulé « Bloguer pour enseigner et apprendre », écrit par Charles-Antoine Bachand.

Qu’est-ce qu’un blog ?

La définition donnée dans le dossier est la suivante :

« Le blogue est généralement compris comme étant un site Internet qui prend essentiellement la forme d’un journal de bord ou d’un journal intime regroupant une série d’articles habituellement présentés par ordre antéchronologique (soit du plus récent au plus ancien). Chaque billet ajouté au blogue est généralement composé d’un texte, d’images, de vidéos, d’enregistrements sonores ou d’hyperliens. Pourtant, ce qui fait d’un journal Internet un blogue, c’est la possibilité qu’il offre aux lecteurs de commenter les billets de l’auteur à même la page Internet. »

Le blog permet donc une certaine interactivité entre auteurs et lecteurs (et les rôles s’inversent souvent), par là-même créant une dynamique qui peut s’avérer intéressante. L’auteur défend l’idée que chaque étudiant gère son propre blog. En effet, ils s’investissent davantage s’il y a un sentiment de propriété, ils se montrent plus actifs, leurs publications sont plus nombreuses. Continuer la lecture de Usage des blogs dans un cadre éducatif 

Le tableau blanc interactif : expérience britannique

Une deuxième visio-conférence a été organisée entre l’IUFM de Rouen (pour les professeurs d’anglais en formation), l’université de Rochdale et l’INRP. Après avoir exploré comment utiliser l’univers de Second Life en cours de langues lors de la première visio-conférence, nous avons échangé sur l’utilisation de tableaux blancs interactifs (TBI) en classe. Les expériences relatées concernaient des classes de primaire, pour des enseignements divers : mathématiques, langue étrangère, langue d’usage.

La Grande Bretagne est plus avancée que la France en ce qui concerne les usages des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. L’existence d’un organisme d’état (le Becta) qui incite les établissements scolaires à utiliser les tice, qui évalue les usages, qui fait un travail de prospective afin de donner des orientations et qui négocie avec les éditeurs et les fabricants de matériel, permet de mener des politiques volontaristes et pérennes dans le temps. D’ailleurs, le site du Becta est riche d’informations, nous pouvons y trouver des rapports et communiqués de presse relatifs à l’éducation, l’école, les parents et les TIC. Il travaille en ce moment à la mise en place d’un format commun à tous les fabricants de TBI pour favoriser la mutualisation et la collaboration entre enseignants. Continuer la lecture de Le tableau blanc interactif : expérience britannique