Neuroplasticité : de l’importance du plaisir

geneve-ansermet

Après la conférence d’ouverture d’Olivier Houdé, celle de François Ansermet, psychiatre pour enfants et adolescents, clôt cette première journée. Avant lui sont intervenus Stéphane Pagès sur les bases physiologiques de la mémoire ( il a d’ailleurs provoqué une vague d’émotion dans l’assemblée, à peu près 500 personnes du milieu de la petite enfance genevoise, en expliquant comment son équipe avait coupé les moustaches d’une souris pour mieux apprécier sa capacité à apprendre de nouveau signaux), Josette Serres et Laurence Rameau sur les pratiques pédagogiques des crèches à l’appui de la recherche (retour sur la théorie de l’inhibition avec le test du chamallow comme prédicteur de réussite ultérieure: est-on capable à 4-5 ans de résister 10mn  à l’envie de manger un chamallow ?) et Sharon Peperkamp sur l’acquisition du langage chez le bébé.

F. Ansermet étudie principalement les expériences précoces traumatisantes et les traces mnésiques (conscientes ou inconscientes) qu’elles laissent dans les circuits neuronaux : les expériences (causalité psychique) laissent une trace dans le réseau neuronal (plasticité). Selon lui, c’est l’anticipation du plaisir qui agit via la plasticité avant même la construction de connaissances. La question de plaisir et de déplaisir est donc centrale dans un contexte éducatif.

ansermet-2-geneve-2016

La singularité de chaque individu, de chaque cerveau montre que les vulnérabilités acquises au cours du développement jouent sur les psychopathologies de chacun. La notion de protection pour lutter contre les traumatismes précoces est essentielle pour limiter les situations de stress, de traumatisme externe ou interne, de détresse. Le psychiatre pense que l’éducation doit miser sur les potentialités de chaque cerveau pour faciliter les développement car l’enfant est responsable de son devenir, au-delà de ce qui le détermine.

Le journée s’achève, les cerveaux s’activent…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *