Les pratiques argumentatives et l’esprit critique à l’école

L’argumentation, quotidiennement utilisée, est au cœur de nombreuses activités, privées ou professionnelles. Elle est non seulement centrale dans plusieurs domaines mais indispensable dans l’enseignement. On observe aujourd’hui une prise de conscience de l’importance de l’argumentation dans les pratiques scolaires notamment avec la mise en place de l’éducation morale et civique (EMC) qui remplace dans les programmes l’éducation à la citoyenneté depuis la rentrée 2015. Il est d’ailleurs inscrit dans le domaine 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture que les démarches argumentatives sont au cœur de la formation de la personne et du citoyen pour la transmission de valeurs fondamentales et de principes inscrits dans la constitution.

Le courant du critical thinking, l’esprit critique, est depuis longtemps instauré aux États-Unis et dans les pays anglosaxons en général mais très peu en France où il est couramment admis que la seule formation disciplinaire  développe de par sa nature savante une approche critique de la société chez l’élève.

Néanmoins, d’autres s’accordent à penser qu’il devient nécessaire de transmettre aux élèves des concepts fondés sur la raison critique, des compétences de structuration de la pensée, une prise de recul qui permettrait à l’élève de réfléchir par lui-même au monde et à sa propre place dans la société. Il faut donc trouver une manière d’éduquer qui ne passe pas seulement par les disciplines, mais qui s’attache à donner aux élèves des outils de compréhension des informations qui les entourent et à agencer de manière globale le contenu de leurs apprentissages.

Cependant, la mise en place d’activités argumentatives nécessite d’identifier les relations entre argumentation et construction de savoirs. Comment identifier ce qui a valeur d’argument dans chaque discipline ? Comment éviter que les échanges ne deviennent pas l’expression désordonnée d’opinions individuelles disparates ou de prises de position spontanées irréfléchies ?

Nous nous attachons dans le Dossier de veille de l’Ifé n°108, Développer l’esprit critique par l’argumentation : de l’élève au citoyen, à répondre à quelques unes de ces questions qui nous semblent centrales dans la compréhension des rapports entre argumentation et apprentissages.


Une réflexion au sujet de « Les pratiques argumentatives et l’esprit critique à l’école »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *