Tentons de faire court sur l’interdisciplinarité

Photo Essentiel

Dans le contexte de la réforme du collège, le service Veille & Analyses propose un document court, « L’utilisation de l’interdisciplinarité dans le secondaire », qui reprend l’essentiel des résultats de recherche sur une question d’actualité, l’interdisciplinarité.

Vous vous demandez pourquoi ce sujet cristallise tant les tensions ? Comment est-il abordé dans les autres pays ? Comment faire pour mener un projet dans le cadre des futurs enseignements pratiques interdisciplinaires ? Nous espérons que vous pourrez trouver dans ce document quelques pistes de réflexion pour alimenter vos pratiques ou simplement approfondir la question.

Ce document est disponible sur notre blog Edupass : http://edupass.hypotheses.org/929. Vous pouvez également vous reporter au Dossier de veille n° 100 de mars 2015 : « Éduquer au-delà des frontières disciplinaires ».


Une réflexion au sujet de « Tentons de faire court sur l’interdisciplinarité »

  1. Considérons le programme de « sciences » abordé dans le sous-cycle d’observation (classes de sixième et cinquième) du système éducatif camerounais, la discipline science englobe: la biologie, la physique, la chimie et même la technologie. Le programme prévoit que ce cours doit être dispensé soit par un enseignant de physique, soit par un enseignant de chimie ou par un enseignant de biologie. compte tenu du fait que les Ecoles Normales Supérieures du Cameroun forment séparément les enseignants de physique, chimie et biologie, tous les élèves du sous-cycle d’observation pourront-ils avoir les mêmes chances de cerner les contenus de ce programme vue la différence d’interprétation liée à la formation des enseignants?
    Moi je pense que: qu’un concept soit simple ou complexe, il ne peut être bien dispensé dans une discipline que par un enseignant formée dans ladite discipline. La preuve en est qu’un même concept peut être interprété différemment dans des disciplines scolaires ou même académiques différentes.
    à mon avis il faut repenser l’interdisciplinarité dans l’enseignement secondaire et surtout bien présenter aux élèves ce que c’est que la science ainsi que la nature du savoir scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *