Un drôle de dossier de FranceTV éducation sur les pédagogistes…

FranceTVéducation, la chaîne éducative de France Télévision, a choisi de consacrer un dossier consistant de la partie « accompagner » de son site à des « débats pédagogiques ». Louable intention, si tant est que les rédacteurs s’efforcent de diversifier leurs sources. A ce jour en effet, l’espace contient un dossier consacré à la « place de l’école dans la société« , écrit par Phlippe Raynaud (politiste actuellement enseignant à l’université Paris 2) et surtout un dossier qui se veut consacré aux débat entre « pédagogues » et « républicains », dont le contenu, à l’image du titre (« Républicains contre pédagogistes : décryptage du débat pédagogique« ), permet de fermer le débat sans plus de formalités.

Il faut dire que confier, sur ce sujet, un dossier à Nathalie Bulle, revient à demander à Claude Allègre d’arbitrer un débat sur le réchauffement de la planète ! Un coup d’oeil à la bibliographie (effectivement « sommaire », comme il est précisé) et sur la sitographie suffit à comprendre, avec une dizaine de sites implicitement présentés comme pro « républicains », dont le blog de Jean-Paul Brighelli ou Nathacha Polony, chercheurs bien connus sur l’éducation, et de l’autre côté deux sites représentants des pédagogistes, les Cahiers pédagogiques et le Café pédagogique, ce qui traduit surtout un méconnaissance des courants et débats actuels.

 


2 réflexions au sujet de « Un drôle de dossier de FranceTV éducation sur les pédagogistes… »

  1. Je lis: « Jean-Paul Brighelli ou Nathacha Polony, chercheurs bien connus sur l’éducation ». Chercheurs ? Première nouvelle … Le premier est un vulgaire polémiste (je dis bien : vulgaire, maniant l’insulte et le jeu de mot foireux) et la deuxième est journaliste, engagée (ancrée) à droite en général, à l’extrême droite pour les questions concernant l’école, et capable d’asséner des affirmations fausses sans citer ses sources (d’ailleurs, est-elle vraiment journaliste ?). Républicains, ceux-là ? Pauvre République, j’ai honte pour elle – et du coup, pour France 2 dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *