L’éducation à la citoyenneté

Depuis une dizaine d’année, la notion d’éducation a la citoyenneté est présente dans les déclarations institutionnelles et dans les travaux de recherche en éducation.
Elle ne renvoie pas l’éducation civique au rang des concepts obsolètes et reste encore une vision floue de l’avenir des sociétés, dès lors qu’on lui associe le qualificatif de « globale ».
Elle bouscule les convictions, elle contourne le politique pour privilégier le culturel. Elle se targue d’universalité, mais se heurte à des discours sur la nation.
Elle est essentiellement « démocratique », dans les préconisations européennes, et doit être synonyme d’apprentissage de compétences d’ordres cognitif, éthique et social. Elle doit trouver sa place dans les curriculums. Elle doit être « enseignée » et bouscule les pratiques.
Elle a du mal à se forger une légitimité et à prouver son efficacité à former des citoyens. Elle a du mal à trancher entre une société à laquelle les individus participeraient par libre accord et une société composée d’individus égaux devant la loi et politiquement avertis.
Le dossier d’actualité de la VST n°57 du mois d’octobre présente le contexte de cette « éducation à la citoyenneté ». Il met en évidence un glissement dans l’interprétation du concept de citoyenneté,  du registre politique vers le registre culturel.  Le dossier explore ensuite les modalités de mise en place et la réalité de l’éducation à la citoyenneté, du point de vue des enseignants et des élèves, dans une vision très internationale.


Une réflexion au sujet de « L’éducation à la citoyenneté »

  1. Bonjour, je suis enseignante en Lettres-Histoire, votre article m’a beaucoup plu. Notamment tout ce qui concerne la « voix des élèves » et la tension entre l’objectif « citoyenneté » et l’objectif « autonomie ». J’aimerais préparer mes élèves à s’associer à la citoyenneté dans le cadre d’une sortie à l’Assemblée nationale: comment faire pour qu’ils ne trouvent pas cela ennuyeux? (ils devront rester silencieux pendant toute la séance et écouter) Comment les former sans les endoctriner, comment nuancer tout cela selon vous sachant que la classe est mixte à tous les niveaux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *